AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-43%
Le deal à ne pas rater :
Carte Mémoire microSD XC SanDisk Extreme 64 Go (avec ...
15.45 € 26.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Allemagne : Cherche solution pour déchets radioactifs ...

Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

Allemagne : Cherche solution pour déchets radioactifs ... Empty
MessageSujet: Allemagne : Cherche solution pour déchets radioactifs ...   Allemagne : Cherche solution pour déchets radioactifs ... EmptySam 1 Avr à 21:06

Citation :

Allemagne : Cherche solution pour déchets radioactifs - en vain

Que faire des déchets radioactifs ? La question est sans réponse sensée depuis des décennies. Les nucléaocrates et les politiques nous promettent monts et merveilles, ne jurant que par la science et la technologie. Lorsque l’on évoque les déchets radioactifs, on pense en général aux déchets hautement radioactifs à vie longue (HAVL). Un cadeau empoisonné pour les générations futures. Mais on oublie trop souvent que la plus grosse quantité de déchets produite par nos centrales concerne les déchets dits faiblement et moyennement radioactifs. En France, on s’est empressé d’en stocker une grande partie hors de la vue de nos con-citoyens à quelques mètres de profondeur . Lorsqu’un site est complet, on en ouvre un nouveau. Le gouvernement allemand veut s’engager sur une autre voie. Il veut, comme pour les déchets hautement radioactifs, les enfouir en profondeur. De nombreuses initiatives et associations se battent depuis trente ans contre ces projets, non sans raison. Face à elles se dresse l’Etat nucléaire et le déni de démocratie.

Allemagne : Cherche solution pour déchets radioactifs ... Vuduhaut

Trois sites sont régulièrement évoqués pour l’enfouissement des déchets faiblement et moyennement radioactifs. Schacht Konrad, Asse et Morsleben. Ces déchets proviennent avant tout des centrales nucléaires, et, dans une moindre mesure, des centres de recherche et des hopitaux.

Schacht Konrad (Basse-Saxe)

Cette ancienne mine de fer que lobby nucléaire veut reconvertir en site de stockage définitif des déchets radioactifs a fait les premières pages des journaux pendant deux jours. En 2002, après vingt ans de procédure, le Land de Basse-Saxe a signé l’autorisation d’enfouissement de 303 000 Tonnes de déchets à plus de 1000m de profondeur. Auparavant, la population s’était déjà montrée très hostile à ce projet, plus de 290 000 personnes avaient manifesté leur opposition par écrit. Mais leur avis n’a pas été pris en compte. C’est ainsi que plusieurs communes de la région (Salzgitter, Lengede et Vechelde) ainsi qu’un agriculteur dont le champ est situé à proximité, en sont venus à porter plainte contre cette autorisation. De plus, le ministre de l’environnement Gabriel se trouve dans une passe difficile : originaire de Basse-Saxe, il a toujours été opposé à ce projet d’enfouissement et il lui est difficile de retourner sa veste une fois ministre. C’est pourquoi il se dit plutôt contre Schacht Konrad au profit d’un site « unique » pour toutes les catégories de déchets radioactifs. Le lieu restant -officiellement- encore à déterminer, même s’il est fort probable qu’il s’agisse de Gorleben, le seul site avancé jusqu’à présent par les autorités pour les déchets hautement radioactifs.

Allemagne : Cherche solution pour déchets radioactifs ... Konrad_008-bis

La procédure joue un rôle important, car si l’autorisation du site de Schacht Konrad pour enfouir les déchets était confirmée, ce serait une première en Allemagne. Une porte ouverte pour l’enfouissement des déchets hautement radioactifs dans les profondeurs de Gorleben (Basse-Saxe), un projet combattu de façon exemplaire par la population locale depuis plus de trente ans. Lors du procès, les questions techniques et scientifiques sont restées au second plan. Les juges de la Haute Cours Administrative de Justice (Oberverwaltungsgericht) ne sont pas des scientifiques dont le rôle serait d’évaluer la sécurité pour la population. Non, la Cours Administrative se penchait sur les aspects de procédure : la loi a-t-elle été respectée au cours de la procédure? Les intérêts des personnes concernées ont-ils été suffisamment pris en compte? Les plaignants ont tenté de mettre le manque de démocratie en exergue. Cette autorisation unique en son genre, qui concerne la vie des générations futures, a été prises par des bureaucrates sans faire l’objet d’une loi au parlement. De plus, dans son autorisation, le Land de Basse-Saxe n’a pas pris en compte les risques liés aux transports de matières radioactives et au terrorisme. Aucune études n’a été faite sur les risques sanitaires. Enfin, les opposants à l’enfouissement arguent du fait qu’il est impossible de garantir le sûreté des installations sur les milliers d’années. Mais ces arguments ont été réfutés, il n’est pas du rôle de la Haute Cours Administrative de statuer sur le fond. Les Juges de la Cours de Lüneburg ont rendu leur verdict mercredi 8 mars 2005. Les plaintes ne sont pas recevables, les travaux peuvent continuer à Schacht Konrad (jusqu’à présent plus d’un milliard d’Euros y a été investi. Dans ses conclusions, la Cours estime qu’il n’y a pas de vice de procédure et que l’Etat semble avoir pris suffisamment de précautions pour la sûreté. Les plaignants veulent continuer leur combat devant la Cours Administrative Fédérale (Bundesverwaltungsgericht).

[...]

http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=24006
Revenir en haut Aller en bas
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

Allemagne : Cherche solution pour déchets radioactifs ... Empty
MessageSujet: Re: Allemagne : Cherche solution pour déchets radioactifs ...   Allemagne : Cherche solution pour déchets radioactifs ... EmptySam 1 Avr à 21:07

(suite)

Citation :

Asse (Basse-Saxe)

Le site de Asse est une ancienne mine de sel dont l’exploitation a cessé en 1964 pour raisons économiques. La République Fédérale d’Allemagne a autorisé l’enfouissement de déchets faiblement et moyennement radioactifs à des fins de recherche en 1965. Entre 1967 et 1978 124.494 fûts de déchets faiblement radioactifs ont été enfouis. 1293 fûts de déchets moyennement radioactifs ont suivi entre 1972 et 1997. A l’heure actuelle on recense 102t d’uranium, 87t de Thorium et ... 11,6kg de plutonium ! Une quantité de déchets fort importante pour un laboratoire de recherches... Il est admis que l’une des conditions indispensables à respecter est l’imperméabilité. En 1980, Ergon Albrecht, le directeur technique de l’institut pour l’enfouissement de l’époque, a affirmé qu’aucune entrée d’eau n’était possible « à l’échelle humaine ». Depuis quelques années, 12,5 m3 d’eau mélangée à du sel coule dans la mine personne ne sait d’où vient cette eau, personne ne peut arrêter l’écoulement. Le danger est grand de voir la contamination radioactive s’étendre à la nappe phréatique. Les autorités veulent à présent fermer le site et elles cherchent des solutions pour limiter les dégâts, l’enfouissement étant irréversible (traitements chimiques, construction de barrières...).

Morsleben (ancienne RDA)

Morsleben est un site d’enfouissement hérité de la RDA. Jusqu’à la chute du mur les autorités y ont déposé 15 000 m3 de déchets faiblement et moyennement radioactifs. Le gouvernement fédéral allemand a ensuite de facto continué cette politique, court-circuitant ainsi le processus d’autorisation (enquête d’utilité publique, etc...). 25 000 m3 supplémentaires ont été déposés dans les profondeurs de Morsleben. Depuis, l’ancienne mine de sel menace de s’effondrer. En 2001 un bloc d’une tonne s’est détaché, l’autorité de sûreté du nucléaire a ordonné des mesures de réparation d’urgence. La procédure de fermeture de la mine a été engagée, suite à la décisions de la Haute Cours du Tribunal Administratif en 1999 qui ordonnait l’arrêt de l’enfouissement pour raisons de sécurité.

Plus de trente ans après les premières tentatives d’enfouissement, il n’y a toujours aucune solution viable pour les déchets radioactifs quels qu’ils soient. Scientifiques et responsables politiques nous promettent monts et merveilles technologiques pour nous faire accepter le nucléaire. En réalité ils jouent aux apprentis sorciers et mettent nos vies ainsi que celles des générations futures en danger.

De : querstellen
mercredi 8 mars 2006

http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=24006
Revenir en haut Aller en bas
 
Allemagne : Cherche solution pour déchets radioactifs ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FREE] The Interceptor [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Ecologie :: Nucléaire-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser