AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Violence scolaire et solutions

Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

Violence scolaire et solutions Empty
MessageSujet: Violence scolaire et solutions   Violence scolaire et solutions EmptyMar 28 Fév à 19:05

Citation :

Violence scolaire et "solutions"

Histoire de donner l’impression qu’il fait quelque chose contre la violence à l’école, le ministre de l’Éducation, de Robien, poursuit sa "réflexion" sur l’introduction de la police dans les établissements scolaires dits difficiles. Et il vient de renouveler la visite qu’un de ses prédécesseurs, Xavier Darcos, avait faite il y a trois ans dans la même école d’un quartier populaire de Londres. La présence de la police dans cet établissement, comme dans les 150 autres du pays concernés par l’expérience, se réduit à un seul policier en uniforme par école, mais sans menottes, a précisé le policier au ministre.

On ne nous dit pas si celui de l’école visitée en a assez d’être pris pour une bête de foire par des ministres français chargés de l’éducation. En revanche, comme on peut aisément l’imaginer, le bobby britannique en question ne réussit qu’en partie à régler les problèmes de discipline et d’absentéisme auxquels il est censé veiller. En France, ce genre d’activité relève des tâches effectuées par des surveillants et surtout par les conseillers principaux d’éducation (CPE), fonction qui n’existe pas au Royaume-Uni.

Passons sur l’aspect publicitaire de ce voyage ministériel. La présence d’un policier dans les établissements scolaires n’améliorerait certainement pas grand-chose quand les difficultés surgissent dans les salles de classes. Quant au suivi des élèves, dans les établissements difficiles et hors de ceux-ci, si de Robien et consorts s’en préoccupaient un tant soit peu, ils maintiendraient les effectifs de ces surveillants, CPE, assistantes sociales, dont ils rognent le nombre, et qui n’ont pas besoin d’être en uniforme et en képi pour accomplir leur tâche.

Lors de sa visite londonnienne, et face au constat évident que la présence d’un policier n’a pas réglé grand-chose, de Robien s’en est sorti par une pirouette : "C’est parce qu’il faudrait deux policiers au lieu d’un !" Et pourquoi pas un commissariat dans chaque école tant qu’il y est?

Entre les pseudo-sciences de l’Education qui affirment sans rire qui suffit de "mieux former les enseignants" face à la violence scolaire et le "police partout justice nulle part" gouvernemental, le service public d’education est en danger demort.

De : prof
mardi 7 février 2006

http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=22943
Revenir en haut Aller en bas
 
Violence scolaire et solutions
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le système scolaire japonais
» Les livres de votre parcours scolaire
» Champignon Scolaire
» [old news]skid rc solutions
» 2/1/2013: Résolutions de nouvel an

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Société :: De l'enseignement ...-
Sauter vers: