AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -48%
Promo sur les baskets Nike React Element 55 SE pour ...
Voir le deal
68 €

 

 Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai.

Aller en bas 
AuteurMessage
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. Empty
MessageSujet: Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai.   Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. EmptyDim 8 Mai à 14:38

samizdat-8/5/2005
Pentecôte : moins 100% sur nos salaires ! Grève et rassemblement le 16 mai.
Citation :


Le SIPM appelle à la lutte contre la journée de Pentecôte : Cette journée ne doit rien rapporter à nos employeurs, pour obliger le gouvernement à revenir sur cette loi ! Rassemblement devant le MEDEF lundi 16 à 18h croisement av. Bosquet et rue du Champ-de-Mars, M° 8 Ecole-Militaire.

- Grèves là où cela est possible : convoquez des assemblées générales du personnel pour voter la grève et en décider les modalités ;
- Grève du zèle sinon : officiellement où officieusement, faites circuler la consigne : cette journée doit être improductive ;
- Par défaut, si toute mobilisation collective est impossible, actions individuelles, grève, improductivité, etc. (des préavis nationaux couvrent les grévistes localement, même isolés).
En revanche, nous déconseillons de faire le jeu de l’Etat et du patronat en prenant ce jour-là une RTT ou un jour de congé, qui validerait la perte d’un jour férié.

À qui profite la loi ?

Si Jean-Pierre Raffarin comptait sur cette loi pour redorer son blason, professionnel du bon sens, des petites gens, de la France qui travaille, bien mal lui en a pris. Le tollé général qui s’est fait entendre dans chaque entreprise, l’incompréhension face à cette loi irrationnelle, sont révélateurs. La solidarité, ce n’est pas renoncer à nos droits.

Toutefois il est une organisation que l’on a peu entendue sur ce dossier : le MEDEF. Serait-ce parce que le sujet ne l’intéresse pas, où parce qu’elle a tout à gagner à ne pas se montrer bruyante ?

Nous sommes appelés à travailler une journée supplémentaire dans nos entreprises sans être payés. L’entreprise en contrepartie reversa 0,3% de sa masse salariale, somme considérée comme négligeable par de nombreux patrons de grandes entreprises. En effet, les 0,3% correspondent seulement au salaire brut d’une journée de travail. L’entreprise est doublement gagnante, car :

- Elle ne reverse pas les cotisations patronales (ces dernières ne sont pas incluses dans la masse salariale), donc les patrons gagnent une journée sans verser les cotisations obligatoires à nos caisses (sécu, retraite, maladie, famille, chômage) ;
- Les bénéfices de cette journée de travail, c’est bien les patrons et actionnaires qui les conservent (si le salarié ne rapportait pas plus que son salaire, le capitalisme n’existerait pas).

Augmentation du temps de travail, suppression des cotisations patronales, bénéfices conservés par l’entreprise, «dialogue social» dans lequel le patron a toutes les cartes en main… Alors, à qui profite le travail supplémentaire non payé, si ce n’est avant tout aux actionnaires et patrons de nos entreprises ?

La journée de solidarité ou lundi de pentecôte ?

Été 2003, la canicule touche la France. 14 802 personnes décèdent, pour la plupart âgées ou/et handicapées. Le gouvernement est complètement déstabilisé, rien n’a été prévu pour réagir face à une telle situation. Jacques Chirac, en vacances, décide de… poursuivre ses vacances.

Le 30 juin 2004, le Parlement entérine la « loi relative à la solidarité pour l’autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées ». Cette loi stipule que pour venir en aide à ces « personnes dépendantes », tous les salariés devront travailler un jour supplémentaire sans être rémunérés. Loi sans précédent, procédé sans précédent, logique sans précédent.

Ainsi le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin décide que pour pallier l’inefficacité indéniable du gouvernement lors de l’effarante situation de l’été 2003, tous les salariés devront abandonner un des droits fondamentaux de notre société : tout travail mérite salaire.

En contrepartie de cette journée travaillée mais non payée, les entreprises devront reverser 0,3% de la masse salariale, correspondant au surcroît de valeur ajoutée d’un jour de travail. Ce versement devrait représenter 2 milliards de recettes.

Il est à noter par ailleurs que l’État, pour respecter ses engagements de campagne, se targue d’avoir réduit l’impôt sur le revenu. Réduction représentant une perte de 1,7 milliard pour l’État et profitant essentiellement aux plus hauts revenus… On donne d’une main aux contribuables fortunés ce que l’on reprend de l’autre aux travailleurs. Telle est la politique de notre gouvernement !

Une cacophonie sans précédent

Le texte de loi présente une particularité frappante à sa lecture : une pagaille évidente, un flou artistique savamment entretenu au fil des pages. C’est sur cette pagaille et cette incompréhension que compte le gouvernement pour nous faire avaler la couleuvre. Comment doit être appliquée cette journée de solidarité ? Personne ne le sait exactement et les entreprises ont toute latitude pour appliquer le texte comme bon leur semble.

Les documents explicatifs publiés par le gouvernement insistent particulièrement sur un point : « la loi du 30 juin 2004 ne prévoit pas d’obligation de négocier ». Il est tout au plus fait référence à une consultation préalable du CE ou des DP si ceux-ci existent. À défaut d’accord entre les salariés et leur patron, la journée de solidarité est fixée au lundi de Pentecôte.

De tous côtés les patrons annoncent donc la teneur de cette journée de solidarité. Dans telle entreprise ce sera un jour de congé en moins, ou un jour de RTT supprimé, de l’autre une journée travaillée comme les autres mais non payée.

Plus surprenant encore, certaines sociétés ont décidé « d’offrir » cette journée à leurs employés. Cadeau obtenu grâce à la force de la mobilisation des salariés, c’est le cas chez Mondial Assistance par exemple où le DRH déclare sans peine : « Nous n’avons pas envie de déclencher un mouvement social pour si peu (0,3% de la masse salariale) ».

Le cas à la SNCF est encore plus frappant. Entreprise de service public, elle ne peut aller à l’encontre des lois édictées par son propre gouvernement. Face à la menace de grève, ses patrons décident de désavouer J.-P. Raffarin : le lundi de Pentecôte se déroulera comme un jour férié normal, mais l’ensemble des salariés devra travailler quotidiennement 1 min 52 s de plus (soit 7 heures dans l’année). Disposition inapplicable dans les faits revenant à annuler purement et simplement cette journée de solidarité.

On le voit donc bien, d’un côté une loi, de l’autre une réalité dans laquelle le patronat tire, comme d’habitude, son épingle du jeu. 7 heures de travail supplémentaires sans augmentation de salaire et avec la plus grande flexibilité quant à leur mise en place. Seules les entreprises où les salariés sont organisés et forts réussissent à contrer ces nouvelles attaques aux droits des travailleurs.

Un grand bond en arrière !

Dans les faits cette loi est une augmentation pure est simple du temps de travail sans augmentation de salaire. La loi sur les 35 heures a permis au patronat d’obtenir la flexibilité et l’annualisation. Ainsi, dans de nombreuses branches (la presse a été en général épargnée), la situation a été pire après qu’avant. Aujourd’hui, l’annualisation est maintenue, mais la réduction du temps de travail est quotidiennement remis en cause par le gouvernement actuel : augmentation du contingent d’heures supplémentaires autorisées par exemple.

Cette journée de solidarité n’est qu’un nouveau camouflet pour poursuivre ce démantèlement de nos droits. Depuis le 30 juin 2004, nous sommes passés de 1600 heures de travail annuel à 1607 heures, sans aucune augmentation de salaire ni même négociation.

On nous parle de solidarité, mais où est la solidarité lorsque l’on opère un grand bond en arrière à l’encontre de nos droits ? Tout travail mérite salaire Aucune loi ne pourra remettre en cause cette évidence.

Refuser cette journée est-ce refuser la solidarité nationale ?

Le peuple travaille toujours plus tandis que les gouvernants toujours moins. Eh oui, cette augmentation du temps de travail ne concerne que les salariés, les parlementaires s’en sont autodispensés, comme ils en ont dispensé les patrons, les actionnaires, etc. Une solidarité nationale basée uniquement sur les salariés ? Quid des professions libérales, des commerçants ? Des patrons, des actionnaires ? N’ont-ils pas le droit d’être solidaires ?

On le voit bien, cette loi n’est qu’un leurre pour faire croire au dévouement du gouvernement mais elle n’est fondée sur rien. Aucune réflexion d’envergure face au vieillissement de la population, aucune proposition concrète pour soutenir efficacement la santé publique. Pire, souvenons-nous : qui a fragilisé le régime de la sécurité sociale ?

Qui a diminué les ressources des retraités juste avant cet été meurtrier ? Qui s’en prend au système de santé ? Pourtant les seuls organismes qui peuvent efficacement lutter contre la paupérisation des retraités.

On ne peut donc porter attention aux beaux discours d’un Raffarin éploré par la réaction suscitée par sa loi. On ne peut accepter cette belle vitrine masquant l’inefficacité de notre gouvernement qu’est la loi du 30 juin 2004.

Source : http://sipm-cnt.org/article.php3?id_arti…
source : http://infoblog.samizdat.net/page.php?p=2211

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. Empty
MessageSujet: Raffarin lave plus blanc (LES AMIS DU LUNDI)   Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. EmptyLun 9 Mai à 0:51

altermonde- dimanche 8 mai 2005
Raffarin lave plus blanc
LES AMIS DU LUNDI

Finalement, après de légères retouches, elle n’est pas si mal, la campagne de pub (à nos frais) du Gouvernement !

Citation :
Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. IMG1_2

Trois millions d’euros pour un lavage de cerveau.

Annoncée il y a plusieurs jours, la campagne de propagande réalisée par le Gouvernement pour défendre sa mesure va coûter ... 3 millions d’euros au contribuable, abaissant le débat politique au niveau d’une campagne publicitaire.

Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. IMG2_2

Alors que près de 80% des Français refusent la suppression du lundi de Pentecôte, le Premier ministre s’acharne à vouloir démontrer qu’il a raison. Que ce n’est pas la mesure qui est mauvaise, mais toute la "France d’en bas" qui pense mal. Et il dépense pour cela la valeur de 50.000 journées de smicard.

Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. IMG3_2

Raffarin lave plus blanc ? Un scandale de plus, et une maison de retraite de moins.

Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. IMG4_2

Les Amis du Lundi ne font pas appel aux finances publiques pour leur communication !

Mais tous ensemble, nous pouvons avoir une audience supérieure !

Citoyens, internautes, webmestres, médias, diffusons !

Le CAL, nous, c’est vous !

Version grand format affichable dans tous les lieux publics à télécharger ici ! http://www.lesamisdulundi.com/
source : http://altermonde.levillage.org/article.php3?id_article=2718

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. Empty
MessageSujet: 16 mai : les Français pour les grèves   Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. EmptyLun 9 Mai à 14:18

NOUVELOBS.COM | 09.05.05 | 10:40
16 mai : les Français pour les grèves
Citation :
Selon une enquête CSA, 56% des personnes interrogées soutiennent les appels syndicaux à ne pas travailler le lundi de Pentecôte.

Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. 20030826.OBS6861 Dans une maison de retraite à St-Ouen, pendant la canicule, en 2003 (AP)

Cinquante-six pour cent des Français soutiennent les appels syndicaux à ne pas travailler le lundi de Pentecôte pour protester contre la suppression de ce jour férié, selon le baromètre CSA-L'Humanité-Nouvelle Vie Ouvrière, paru lundi 9 mai.
Le mouvement conduit par les syndicats bénéficie du soutien ou de la "sympathie" de 56% des Français, 23% exprimant leur "opposition" ou leur hostilité (18% sont indifférents, 3% ne se prononcent pas).
La sympathie est le fait de 66% des ouvriers, 54% des employés et 55% des cadres.

Santé, retraite et emploi

Par ailleurs, le baromètre recense les sujets qui préoccupent le plus les Français. Sont cités en tête la santé, la garantie de retraite et l'emploi (29% des Français mentionnent ce thème, en hausse de 10% en un mois).
La "journée de solidarité", instaurée pour financer des mesures en faveur des personnes âgées et dépendantes, est très contestée par les syndicats, qui ont appelé à des grèves et des arrêts de travail dans le public comme le privé, et notamment dans l'Education nationale.

Ce sondage a été réalisé par téléphone les 26 et 27 avril auprès d'un échantillon de 1.000 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué d'après la méthode des quotas.
source : http://permanent.nouvelobs.com/social/20050509.OBS6071.html

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. Empty
MessageSujet: Re: Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai.   Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. EmptyLun 9 Mai à 16:37

reuters-Mon May 9, 2005 3:25 PM CEST
Une majorité de Français contre le travail le lundi de Pentecôte
Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. 2005-05-09T133300Z_01_NOOTR_RTRIDSP_1_OFRTP-FRANCE-PENTECOTE-20050509
PARIS (Reuters) - A sept jours de l'échéance, le lundi de Pentecôte promet d'être une grande pagaille dans le secteur public comme dans le privé malgré la multiplication des appels du gouvernement Raffarin à respecter la "journée de solidarité" avec les personnes âgées et handicapées.
Citation :
Selon un sondage CSA publié lundi dans L'Humanité, près de six Français sur dix approuvent les organisations syndicales qui appellent à ne pas travailler le 16 mai, soit en faisant grève, soit en prenant un jour de congé ou de RTT.

Au total, 56% des personnes interrogées disent soutenir cette position, contre 23% qui y sont hostiles (18% sont indifférents, 3% ne se prononcent pas).

La contestation contre la "journée de solidarité" rencontre un écho favorable aussi bien chez les ouvriers (66%) que chez les cadres (55%) et les employés (54%).

Il se trouve aussi près d'un retraité sur deux pour approuver cette mobilisation syndicale: 49% disent soutenir le refus du lundi de Pentecôte travaillé, contre 29% qui sont hostiles à ce mouvement de protestation.

Les initiatives syndicales recueillent en outre plus d'opinions favorables (42%) que défavorables (37%) parmi les électeurs de droite, toujours selon ce sondage réalisé les 26 et 27 avril auprès d'un échantillon national représentatif de 1.000 personnes, selon la méthode des quotas.

Pour promouvoir la "solidarité avec le grand âge", alors que la polémique sur le lundi de Pentecôte ouvré alourdit le climat social en pleine campagne référendaire, le gouvernement consacre cette semaine à l'information sur les "métiers d'aide aux personnes âgées". Une semaine qui s'achèvera le 16 mai, lundi de Pentecôte.

Cette campagne se traduira notamment par des séances de sensibilisation dans les lycées et par une journée portes ouvertes dans les maisons de retraite, mercredi. Le gouvernement espère ainsi susciter des vocations auprès des jeunes, le secrétariat d'Etat aux Personnes âgées estimant à 70.000 le nombre des emplois à pourvoir dans ce secteur dans les trois prochaines années.

Selon les chiffres ministériels, sur les dix ans à venir, il sera nécessaire de recruter chaque année quelque 4.500 aides-soignants et 2.500 aides au soutien médico-psychologique.

"Le constat est désormais fait que ce lundi sera un lundi de pagaille. Ce qui est plus étonnant, c'est la manière dont le gouvernement va tête baissée dans cette pagaille", a déclaré lundi matin le porte-parole du Parti socialiste Julien Dray, lors du point de presse hebdomadaire du PS.

Dans le privé, a-t-il fait valoir, "une grande majorité des entreprises s'est abstenue d'organiser le travail" le 16 mai, et dans le public, "cette journée va coûter puisqu'il faudra ouvrir les administrations et les collectivités locales".

Un Collectif des amis du lundi (CAL) appelle à boycotter cette journée de "travail supplémentaire non rémunéré". Sa pétition, affirme-t-il, a recueilli 150.000 signatures.

La loi du 30 juin 2004 qui organise cette journée destinée à financer l'aide aux personnes âgées et handicapées dépendantes laisse en fait aux partenaires sociaux le soin d'en fixer la date. Mais celle-ci est fixée par défaut au lundi de Pentecôte, comme dans la Fonction publique d'Etat et notamment l'Education nationale.

Des appels à la grève sont lancés dans les services publics pour le 16 mai.

RATP

Un cinquième syndicat, la fédération des syndicats indépendants, s'est joint lundi à l'appel (CGT, CFDT, CFTC, Unsa) à la grève du 16 mai à 3h00 au mardi 17 mai à 8h00.

La direction de la RATP a prévu que le lundi de Pentecôte serait un jour ouvré qui donnerait droit à une prime pour certaines catégories du personnel.

SNCF

La direction a décidé de maintenir le caractère férié du lundi de Pentecôte, évitant ainsi une grève qui menaçait d'être très suivie.

En contrepartie, la direction a prévu d'augmenter d'une minute et 52 secondes la durée journalière du travail.

TRANSPORTS URBAINS, TAXIS

Les principales fédérations appellent à des arrêts de travail dans la plupart des réseaux de transports de province dont les directions ont décidé la suppression du jour férié.

Pour les taxis, la Fédération nationale des taxis indépendants (FNTI) a fait savoir lundi que les chauffeurs, en tant que travailleurs indépendants, n'étaient pas concernés par la loi du 30 juin 2004 et appliqueraient le tarif des jours fériés.

EDUCATION NATIONALE

Les principales fédérations syndicales (FSU, Unsa-Education, Sgen-CFDT et FERC-CGT) appellent "l'ensemble des personnels de l'Education, de la Recherche publique, de la Jeunesse et des Sports" à faire grève.

Au sein de ces fédérations, des syndicats (comme le Snes majoritaire dans le secondaire) ont l'intention d'accueillir les enfants mais de remplacer les cours par des débats, des fêtes, des pique-niques.

La principale fédération de parents d'élèves (FCPE) demande de ne pas envoyer les enfants à l'école le lundi de Pentecôte.

HOPITAUX, MEDECINS

Le lundi de Pentecôte sera un jour ouvré dans une "très grande majorité" d'établissements hospitaliers, selon la Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins, rattachée au ministère de la Santé.

Pour les soins de ville, l'Ordre des médecins a décidé que le lundi de Pentecôte serait un "jour normal" pour les médecins libéraux (profession indépendante non concernée par la loi) mais l'un des principaux syndicats (MG-France) appelle les généralistes à fermer leurs cabinets ou à majorer leurs honoraires en appliquant les tarifs des gardes et astreintes des jours fériés.

La Caisse nationale d'assurance-maladie (Cnam) a répondu que "les majorations s'appliquant la nuit, le dimanche et les jours fériés ne pourraient être pratiquées qu'en cas d'urgence justifié par l'état du malade".

EDF-GDF

Quatre syndicats (CGT, FO, CFTC, CGC) ont donné aux directions des deux compagnies jusqu'au "12 mai au soir" pour revenir sur leur décision "unilatérale" de faire du lundi de Pentecôte un jour ouvré. Sinon, ils projettent de faire de ce lundi une "journée entreprises mortes".

LA POSTE

Cinq syndicats (CGT, CFDT, FO, Sud, CFTC) appellent à la grève, la direction ayant décidé que la journée serait ouvrée dans tous les services, pour l'acheminement et la distribution du courrier comme pour l'accueil aux guichets.

FONCTION PUBLIQUE

Six des sept fédérations syndicales (CGT, FSU, CFDT, FO, Unsa, CFTC) appellent les fonctionnaires à "une journée de mobilisation et d'action, sous les formes les plus diverses y compris la grève".

La fonction publique territoriale est concernée par cet appel, ce qui devrait toucher les administrations locales, et notamment les mairies, conseils généraux et régionaux, où la décision de travailler a été prise.

source : http://www.reuters.fr/locales/c_newsArticle.jsp?type=topNews&localeKey=fr_FR&storyID=8427195

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. Empty
MessageSujet: Re: Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai.   Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. EmptyMar 10 Mai à 22:05

bellaciao-mardi 10 mai 2005
LUNDI 16 MAI PAS QUESTION DE TRAVAILLER ! : AGIR POUR DE VRAIES SOLIDARITES
De : CNT Toulouse
Citation :
Malgré une opposition très majoritairement exprimée, notamment par les syndicats, le gouvernement persiste à imposer aux salariés un jour de travail supplémentaire le Lundi 16 Mai de Pentecôte.

Il maintient une mesure profondément inéquitable qui ne vise que les salariés et qui n’apporte pas de véritable solution aux besoins de financement de la prise en charge solidaire des personnes âgées, de la dépendance et du handicap.

L’émergence de ces questions montre l’urgence de mettre en oeuvre d’autres mesures en faveur de l’emploi, des salaires, de la protection sociale et de la répartition des richesses produites.

La CNT appellent les salariés du privé et du public à refuser de travailler Lundi 16 Mai et à se mettre en grève, afin que cette atteinte à la durée légale du temps de travail soit définitivement retirée.
source : http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=14786

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. Empty
MessageSujet: Re: Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai.   Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. EmptyMer 11 Mai à 14:16

samizdat-11/5/2005
Refusons de travailler un jour férié.
Citation :


L’année 2003 aura doublement marquée les esprits : surdité de nos « dirigeants » dans le conflit sur la réforme des retraites, cécité des mêmes dans la gestion de la canicule qui fit 15000 victimes avant de troubler les vacances savoyardes du premier sinistre ou canadiennes de «super-menteur».

Pour masquer leur responsabilité le gouvernement a le culot de nous culpabiliser et de vouloir nous imposer une journée de travail non rémunéré. Chaque année un salarié moyen bosse 220 jours par an. Supprimer un jour férié revient finalement à diminuer le coût du travail de 0.15% net pour les patrons (0.45%=salaire non versé par le patron au salarié -0.30% que les patrons devront reverser à l’état).

Nous savons tous que l’argent ainsi récolté n’ira jamais aux personnes âgées, mais par ce biais là le gouvernement remet en cause les 35h en instaurant une journée de corvée dont les agriculteurs, commerçants, professions libérales et …parlementaires sont dispensés.

En acceptant une telle situation, nous reviendrions au moyen-âge. Alors, le lundi de pentecôte, pour la défense de vos acquis, votre place n’ est ni au boulot, ni dans les magasins mais dans la rue!

TOUS EN GREVE LE 16 MAI !
Rassemblement à 9h30 à AUBENAS
à 11h à PRIVAS


Syndicat CNT Interprofessionnel De la Basse Ardèche
Permanence le 2eme mardi de chaque mois de 18h à 20h
18 av de Sierre 07200 AUBENAS
E-Mail: cntinterpro (a) cnt-f.org
source : http://infoblog.samizdat.net/page.php?p=2224

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. Empty
MessageSujet: Re: Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai.   Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. EmptyMer 11 Mai à 16:07

NOUVELOBS.COM | 11.05.05 | 13:58
Un texte de loi PS contre le jour férié travaillé
Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. 20050428.OBS5321

Les académies de Lille, Amiens, Reims, Nice, Toulouse, Limoges, Strasbourg, Nancy-Metz, Paris et Lyon seront concernées.

Citation :
L e groupe socialiste à l'Assemblée nationale a déposé mercredi 11 mai une proposition de loi visant à supprimer la journée nationale de solidarité en faveur des personnes âgées et handicapées dépendantes, a-t-on appris auprès du groupe.
Cette année, la journée de solidarité se traduira dans la majorité des cas par la suppression du lundi de Pentecôte normalement férié.
Dans l'exposé des motifs de la proposition, le groupe PS affirme que "la forme de solidarité dont se réclame le gouvernement à travers l'instauration +d'une journée supplémentaire de travail non rémunéré pour les salariés+ est contraire aux droits fondamentaux de l'Union européenne et aux fondements du droit du travail".

"L'impôt du temps de travail"

"L'introduction dans le droit d'un temps de travail non rémunéré constitue une réelle remise en cause du contrat de travail à laquelle s'ajoute l'instauration d'une imposition supplémentaire des salariés et fonctionnaires: l'impôt du temps de travail", estiment les députés socialistes.
"Par ce biais, le gouvernement permet le retour de pratiques disparues avec l'ancien régime d'une imposition en nature par le biais du travail", dénonçent-ils.
"Ce nouvel impôt repose une fois encore essentiellement sur les salariés et les fonctionnaires, tandis que le gouvernement a multiplié depuis juin 2002 les baisses d'impôts des Français les plus favorisés", affirme le groupe PS.
source : http://permanent.nouvelobs.com/politique/20050511.OBS6395.html

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. Empty
MessageSujet: Re: Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai.   Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. EmptyMer 11 Mai à 17:04

reuters-Wed May 11, 2005 3:54 PM CEST
Appels à la grève à EDF-GDF pour jeudi et le lundi de Pentecôte
Citation :
PARIS (Reuters) - Quatre fédérations syndicales de l'énergie organisent jeudi une journée de grève nationale à EDF et GDF pour les salaires et le maintien du lundi de Pentecôte férié.

Le préavis déposé par la CGT, FO, la CFTC et la CGC prend effet ce mercredi à 21 heures, pour 24 heures.

Le mouvement, selon un communiqué de l'intersyndicale, prévoit des arrêts de travail, une "baisse de production significative" et l'occupation de certains sites.

Il ne devrait pas entraîner de coupures d'approvisionnement pour les usagers.

Par ailleurs, les quatre fédérations et la CFDT appellent à la grève le 16 mai, lundi de Pentecôte, un mouvement qui se traduira à EDF et GDF par des arrêts de travail de sept heures à l'appui de revendications salariales.

Le préavis prévoit des arrêts de travail de sept heures en glissement sur toute la journée du lundi de Pentecôte, soit 27 heures au total.

Les propositions de revalorisations salariales formulées mardi par les employeurs des industries électriques et gazières "relèvent de la provocation au regard de la perte de pouvoir d'achat constatée ces dernières années", a estimé mercredi la fédération CFDT.

"Par rapport à leur proposition du 20 avril, les employeurs nous offrent généreusement une augmentation de 0,057% en masse (+1,375% du salaire brut national en niveau et +1,802% en masse)", a précisé la CFDT.

Les syndicats réclament un rattrapage de pouvoir d'achat qu'ils estiment à 5%.

La prochaine séance de négociations dans la branche des IEG est prévue le 20 mai.
source : http://www.reuters.fr/locales/c_newsArticle.jsp?type=topNews&localeKey=fr_FR&storyID=8456841

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. Empty
MessageSujet: Re: Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai.   Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. EmptyMer 11 Mai à 23:06

bellaciao-mercredi 11 mai 2005
Refusons de travailler un jour férié
Citation :
L’année 2003 aura doublement marquée les esprits : surdité de nos « dirigeants » dans le conflit sur la réforme des retraites, cécité des mêmes dans la gestion de la canicule qui fit 15000 victimes avant de troubler les vacances savoyardes du premier sinistre ou canadiennes de « super-menteur ».

Pour masquer leur responsabilité le gouvernement a le culot de nous culpabiliser et de vouloir nous imposer une journée de travail non rémunéré. Chaque année un salarié moyen bosse 220 jours par an. Supprimer un jour férié revient finalement à diminuer le coût du travail de 0.15% net pour les patrons (0.45%=salaire non versé par le patron au salarié -0.30% que les patrons devront reverser à l’état).

Nous savons tous que l’argent ainsi récolté n’ira jamais aux personnes âgées, mais par ce biais là le gouvernement remet en cause les 35h en instaurant une journée de corvée dont les agriculteurs, commerçants, professions libérales et ...parlementaires sont dispensés.

En acceptant une telle situation, nous reviendrions au moyen-âge. Alors, le lundi de pentecôte, pour la défense de vos acquis, votre place n’ est ni au boulot, ni dans les magasins mais dans la rue !

TOUS EN GREVE LE 16 MAI !
Rassemblement à 9h30 à AUBENAS à 11h à PRIVAS

Syndicat CNT Interprofessionnel De la Basse Ardèche

Permanence le 2eme mardi de chaque mois de 18h à 20h 18 av de Sierre 07200 AUBENAS

E-Mail : cntinterpro@cnt-f.org

De : CNT
source : http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=14825

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. Empty
MessageSujet: Re: Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai.   Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. EmptyVen 13 Mai à 15:50

bellaciao-vendredi 13 mai 2005
contre le travial gratuit tous et toutes devant le medef lundi 16 mai
Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. 2005-pentecote-stick2

Que personne ne travaille lundi 16 mai

Citation :
cnt ptt

cnt région parisienne

Pas un jour de plus pour les riches et les patrons

Les attaques du patronat se multiplient, et mois après mois, d1une manière méthodique et planifiée, tous les acquis ouvriers tombent les uns après les autress car on le sait Le prochain chantier des ordures de la finance va concerner la destruction des conventions collectives et du Code du travail, qui malgré toutes leurs limites, restaient un rempart contre les abus les plus criants dans les entreprises.

Et cerise sur le gâteau, le gouvernement nous vole une journée pour nous faire taffer gratos le lundi de pentecôte.

Tout le monde s’en doute, cette journée, loin des prétentions du gouvernement d’aider les personnes agées et nos anciens , est un cadeau qui finira direct dans les poches du MEDEF et de ses bourges. c’est de plus la porte ouverte vers une future attaque contre les congés, on a six semaines, si on peut supprimer aujourd’hui une journée fériée, alors bientôt on pourra supprimer une semaine de congé ou demander aux salariés d1auto-financer leurs congéss

car on le sait

Le fond du problème est encore une fois de rentabiliser au maximum les salariés alors que partout les bénéfs des boîtes explosent. Notre boîte, La Poste, a fait 374 millions d’euros de bénéfices nets en 2004 Sur notre dos

Si nos gouvernants veulent nous faire bosser à l’oeil un jour férié qu’ils aillent se faire voir nous ne sommes pas leur chiens

Que personne ne signe les désignations qui tomberont dans les bureaux, désignations n’ayant absolument aucune base légale

Et de plus, vu que c’est le patronat qui nous pousse à faire grève, nous devons exiger le paiement de notre journée de grève.

Paiement intégral de la journée de grève du 16 mai

-Cotisations sociales amputées (les patrons reverseront l’équivalent du salaire brut de cette journée, mais conserveront les cotisations patronales qu’ils auraient dû verser à la Sécu), ce qui va à l’encontre de l’objectif afiché d’aider les personnes âgées et donc de renforcer la Sécu (maladie et retraite)

-Journée de travail qui profite évidemment pleinement aux entreprises puisqu’elles récupèrent non seulement les cotisations patronales mais encore la plus-value générée par notre travail (si notre travail ne rapportait pas plus au patron qu’il ne lui coûte en salaire, le capitalisme n’existerait pas !) Obligation imposée au mépris de tout "dialogue social" (permet de montrer une fois de plus que le "dialogue social" tant vanté est in fine toujours à sens unique : les salariés doivent "dialoguer" plutôt que lutter, les patrons et le gouvernement imposent ce qu’ils veulent), la loi n’ayant besoin d’aucun accord pour s’appliquer.

RASSEMBLEMENT prévu lundi 16 Mai à 18h00 devant le siège du MEDEF, 55 av. Bosquet, Paris 7ème , métro Ecole Militaire (L Cool

Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. Doc-24665
source : http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=14879

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. Empty
MessageSujet: Re: Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai.   Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. EmptyDim 15 Mai à 19:53

bellaciao-dimanche 15 mai 2005
Lundi de pentecôte très raide pour le gouvernement Raffarin

Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. Pentecote-2
http://bellaciao.org/fr/placide.php

LE LUNDI 16 MAI, 14H PLACE DE LA REPUBLIQUE, SOYEZ NOMBREUX, FAITES PASSER LE MESSAGE...
: http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=14973

de Placide

Citation :
68% des Français sont contre la suppression du lundi de pentecôte férié décidée par le gouvernement, contre seulement 30% qui souhaitent son maintien, selon un sondage publié vendredi dans "Le Parisien/Aujourd’hui en France". L’opposition à cette mesure va grandissante puisque le mois dernier, 66% des personnes interrogées étaient contre le lundi de Pentecôte travaillé, contre 32% qui se disaient pour.

Des préavis de grève dans les transports en commun ont été déposés dans 89 villes de province pour le 16 mai, lundi de Pentecôte, a indiqué l’Union des transports urbains .

Ségolène Royal, présidente PS du conseil régional de Poitou-Charentes, a annoncé qu’elle avait décidé d’accorder pour le lundi de Pentecôte "une autorisation d’absence collective à titre exceptionnel" au personnel de la collectivité régionale, autrefois présidée par Jean-Pierre Raffarin.

Le ministère de l’Education a annoncé mercredi que des épreuves étaient prévues le 16 mai dans 18 académies. Le Snes, premier syndicat d’enseignants dans les collèges et les lycées, a l’intention d’accueillir les élèves mais de remplacer les cours par des débats, des fêtes et des pique-niques. La principale fédération de parents d’élèves, la FCPE, demande de son côté de ne pas envoyer les enfants à l’école.

Jean-Pierre Raffarin a installé mercredi le comité d’évaluation de la journée nationale de solidarité avec les personnes dépendantes. Celui-ci sera chargé de tirer dès la fin juin les enseignements de la pagaille annoncée pour ce premier lundi de Pentecôte non férié.
source : http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=14974

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. Empty
MessageSujet: Re: Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai.   Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Pentecôte : Grève et rassemblement le 16 mai.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Lutte, mouvements et actions libertaires :: Les actions généralisées-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser