AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -78%
Batterie externe 26800 mAh à charge rapide
Voir le deal
23.95 €

 

 Plan social chez Isochem Toulouse : 97 emplois supprimés

Aller en bas 
AuteurMessage
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Plan social chez Isochem Toulouse : 97 emplois supprimés Empty
MessageSujet: Plan social chez Isochem Toulouse : 97 emplois supprimés   Plan social chez Isochem Toulouse : 97 emplois supprimés EmptyJeu 26 Mai à 16:59

bellaciao-jeudi 26 mai 2005
Plan social chez Isochem Toulouse : 97 emplois supprimés

Le site de l’entreprise chimique Isochem de Toulouse, filiale de la SNPE (ex-Société nationale des poudres et explosifs) va supprimer 97 emplois sur 181, au lieu des 103 initialement prévus, a-t-on appris mercredi auprès du groupe.


Citation :
Après un mois de conflit avec les salariés, le groupe SNPE, propriétaire d’Isochem, a signifié ainsi mercredi la fin de la consultation dans la procédure de restructuration.

"Une période d’appel au volontariat est ouverte jusqu’au 30 juin pour permettre aux salariés qui le souhaitent d’être reclassés, soit à l’interne, soit à l’externe. Les personnels d’Isochem ont priorité pour tout poste ouvert dans le groupe", a précisé le groupe dans un communiqué.


Selon ce plan de restructuration, le troisième depuis l’explosion d’AZF en septembre 2001, seules 84 personnes resteront sur le site, soit un nombre d’employés "au plus juste" par rapport au plan de charge de l’usine, selon l’intersyndicale CGT-FO-CFDT-CGC, qui estime qu’il faudrait 12 personnes de plus pour la faire fonctionner normalement.

Un comité de site, créé sous l’égide du préfet, va être mis en place afin d’assurer le reclassement de tous les salariés, que certains espèrent au sein du Cancéropôle, qui doit être créé juste à côté d’Isochem, sur l’ancien site d’AZF. Les salariés d’Isochem, qui ont observé une grève quasi générale pendant près d’un mois contre ces licenciements, ont finalement voté pour la reprise du travail vendredi dernier.

"Nous avons obtenus des avancées sur le volet social, notamment au niveau des indemnités de départ, plus importantes qu’en 2002. Mais sur le volet industriel nous sommes plus amers, car le sort de l’atelier de synthèse pharmaceutique est toujours en suspens", a expliqué Stéphane Galiay, secrétaire général CGT, syndicat majoritaire chez Isochem.

"Nous attendons aussi que l’Etat, qui a décidé de l’arrêt de la production de phosgène (ndlr : après l’explosion de l’usine AZF) verse des primes compensatoires pour les salariés de 56 et 57 ans, afin qu’ils ne soient pas pénalisés au moment de leur retraite", a-t-il rappelé.

L’entreprise chimique Isochem avait déjà supprimé plus de 400 emplois à la suite de l’explosion de l’usine voisine AZF à Toulouse en septembre 2001. TOULOUSE (AP)
source : http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=15452
[url]

@+[/url]

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Plan social chez Isochem Toulouse : 97 emplois supprimés Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
 
Plan social chez Isochem Toulouse : 97 emplois supprimés
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Société :: Travail, emploi et précarité-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser