AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Palestine : Pendant la trève les massacres continuent

Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

Palestine : Pendant la trève les massacres continuent Empty
MessageSujet: Palestine : Pendant la trève les massacres continuent   Palestine : Pendant la trève les massacres continuent EmptyDim 14 Mai à 1:30

Citation :

Palestine : Pendant la "trève" les massacres continuent

Voilà le bilan de la repression israélienne sur une seule semaine (je ne parle pas sur un an alors que le Hamas respectait une trêve unilatérale pendant cette période) : comme on le voit les opérations militaires israéliennes qui vont avoir lieu à la suite de l’attentat de Tel-Aviv sont inutiles : la "riposte" a d’ores et déjà eu lieu avant même les attentats !

Rapport hebdomadaire sur les violations israéliennes des droits humains dans les territoires occupés PCHR

publié le lundi 17 avril 2006.

Palestinian Centre for Human Rights. Les forces d’occupation israéliennes continuent leurs attaques contre les civils palestiniens et leurs biens dans tous les territoires palestiniens occupés

Cette semaine, les Forces d’Occupation Israéliennes ont :

• tué 19 Palestiniens dont 3 jeunes ;

• exécuté extrajudiciairement 10 des victimes dont un homme, son enfant et deux frères ;

• blessé par balle 94 Palestiniens dont 32 jeunes ;

• continué à pilonner les zones palestiniennes dans la Bande de Gaza, particulièrement dans la zone Nord ;

• mené 27 incursions dans des communes palestiniennes en Cisjordanie en se concentrant principalement sur Naplouse ;

• arrêté 70 civils palestiniens dont 5 jeunes et une jeune fille ;

• transformé 7 maisons en sites militaires ;

• pénétré de force dans l’hôpital al-Ahli à Hébron et arrêté 2 Palestiniens blessés ;

• continué à imposer un blocus total sur les territoires occupés palestiniens. Elles ont fermé les passages frontaliers dans la Bande de Gaza ; un nouveau check-point permanent a été établi au carrefour de Jeet au Sud-Ouest de Naplouse. Elles ont arrêté 5 civils palestiniens dont 2 jeunes à différents check-points en Cisjordanie ;

• poursuivi la construction du Mur d’Annexion en Cisjordanie. Elles ont continué à construire le Mur dans la région de Dahiat al-Barid au Nord de Jérusalem et près de la colonie de Shavi Shomron. Elles sont en train de transformer le check-point ‘Container’ au Sud de Jérusalem en un passage frontalier semblable à celui de Qalandya.

• Les colons israéliens ont continué à attaquer les civils palestiniens et leurs biens dans les territoires occupés palestiniens ; ils ont saisi une maison dans la vieille ville de Hébron.

Résumé

Les violations israéliennes du droit international ont continué toute cette semaine dans les territoires occupés palestiniens.

Assassinats : pendant cette semaine, les forces d’occupation ont tué 19 Palestiniens dont 3 jeunes. Dans la bande de Gaza, les 9 et 10 avril, 2 civils palestiniens ont été tués par des pilonnage d’artillerie des forces d’occupation qui visaient le nord de la Bande de Gaza. Onze Palestiniens dont un homme, son enfant et deux frères ont été exécuté extrajudiciairement par les forces d’occupation les 7 et 8 avril à Khan Yunis et à Rafah. Deux membres de la résistance palestinienne ont été tués le 8 avril dans la ville de Gaza quand un avion des forces d’occupation a tiré un missile sur leur voiture.

En Cisjordanie, deux civils palestiniens ont été tués les 7 et 8 avril par les forces d’occupation à Naplouse. Un enfant palestinien a été gravement blessé le 8 avril par les forces d’occupation dans le village de Seilat al-Harthiya près de Jénine. Son décès a été confirmé le 11 avril. Un quatrième palestinien a été tué le 9 avril lors d’un échange de tirs avec les forces d’occupation alors qu’elles étaient venues l’arrêter dans le village de Beit Ta’mar à l’Est de Bethlehem.

Durant cette semaine, les forces d’occupation ont continué à pilonner des zones dans la Bande de Gaza. Elles ont tiré des obus d’artillerie sur des maisons. Elles ont également utilisé des avions de combat pour pilonner des cibles civiles. Plusieurs maisons et installations civiles ont été endommagées et 54 civils, dont 32 jeunes, ont été blessés.

Cette semaine, 40 civils palestiniens dont 36 à Naplouse, ont été blessés par des tirs des forces d’occupation.

Incursions : les forces d’occupation ont mené de nombreuses incursions dans Naplouse. Elles ont tué 2 civils palestiniens dont 1 enfant et blessé 36 autres. Elles ont aussi arrêté 24 civils palestiniens dont 1 jeune fille et ont transformé 5 maisons en sites militaires. Pendant cette semaine, les forces d’occupation ont mené 27 incursions militaires dans des communes palestiniennes de cisjordanie. Lors de ces incursions, elles ont pris d’assaut des maisons et arrêté 46 civils palestiniens dont 5 jeunes. De plus, elles ont transformé 7 maisons en sites militaires et ont utilisé des unités de camouflage et des chiens dressés pendant ces incursions.

Restrictions sur les déplacements : les forces d’occupation ont continué à imposer un siège total dans les territoires occupés en violation des droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels des civils palestiniens.

Les forces d’occupation ont continué à imposer un blocus renforcé dans la Bande de Gaza toujours transformée en une immense prison. Les forces d’occupation ont continué à surveiller les déplacements des civils palestiniens par le point de passage international de Rafah sur la frontière égyptienne. Malgré le fait que les forces d’occupation ont permis le transfert d’aide alimentaire d’Egypte à la Bande de Gaza en passant par le point de passage commercial de Kerem Shalom au Sud-Est de Rafah, ce point de passage n’a pas été officiellement rouvert. Les forces d’occupation ont aussi continué à empêcher des travailleurs palestiniens de la Bande de Gaza d’atteindre leur lieu de travail en Israël en passant par le point de passage de Beit Hanoun (Erez). Elles ont continué à empêcher des centaines de milliers de Palestiniens vivant dans la Bande de Gaza de se déplacer en Cisjordanie. Elles ont également fermé le point de passage commercial d’al-Mentar (Karni) à l’Est de la ville de Gaza. Pendant cette semaine, le point de passage a été rouvert seulement pendant quelques heures. En conséquence, la situation économique dans la Bande de Gaza s’est détériorée.

Les forces d’occupation ont continué à imposer un blocus renforcé sur les communes palestiniennes de la Cisjordanie. Les forces d’occupation positionnées à différents check-points en Cisjordanie imposent des restrictions sévères sur les déplacements des civils palestiniens. Les forces d’occupation au check-point de Za’tara au Sud de Naplouse, ont empêché les habitants de Jénine de passer par ce check-point. Pendant cette semaine, les forces d’occupation positionnées à divers check-points en Cisjordanie ont arrêté 5 civils palestiniens dont 2 jeunes.

[...]


http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=26457
Revenir en haut Aller en bas
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

Palestine : Pendant la trève les massacres continuent Empty
MessageSujet: Re: Palestine : Pendant la trève les massacres continuent   Palestine : Pendant la trève les massacres continuent EmptyDim 14 Mai à 1:30

(suite)

Citation :

Le Mur d’Annexion : les forces d’occupation ont continué la construction du Mur d’Annexion à l’intérieur de la Cisjordanie. Pendant cette semaine, elles ont continué à construire une section du Mur dans la zone de Dahiat al-Barid au Nord de Jérusalem. Elles ont aussi continué à construire la barrière de séparation autour de la colonie de Shavi Shomron au Nord-Ouest de Naplouse. Suite à une pétition émise par les habitants du quartier al-Mawahel dans le village de Beit Hanina au Nord de Jérusalem, pétition qui s’opposait à la construction du Mur dans la zone, les forces d’occupation ont fermé l’entrée du quartier qui mène au village de Bir Nabala et ont remplacé un check-point érigé sur la route principale menant au quartier par des barbelés. Les forces d’occupation ont également continué les préparations pour transformer le check-point ‘Container’ au Sud de l’entrée à Jérusalem en un passage frontalier entre la Cisjordanie et Jérusalem. Pendant cette semaine, les forces d’occupation ont utilisé la force pour disperser des manifestations pacifiques organisées par des civils palestiniens et des activistes de la paix internationaux et israéliens pour protester contre la construction du Mur dans les villages de Bal’ein et de Beit Siera à l’Ouest de Ramallah. Plusieurs manifestants ont souffert de l’inhalation de gaz lacrymogène.

Activités illégales de colons : des colons israéliens en infraction avec la loi humanitaire internationale continuent à vivre dans les territoires palestiniens occupés et ont lancé une série d’attaques contre des civils palestiniens et leurs biens. Pendant cette semaine, les colons israéliens ont saisi une maison dans la vieille ville de Hébron.

Quelques extraits du rapport :

6 avril Témoignage de Randa Mohammed ‘Abdul Haq (27 ans), femme de Ra’ed Haroun Jaber (36 ans) : « Vers 4 heures du matin, les forces d’occupation ont encerclé notre maison de deux étages dans le quartier de al-Rashid à l’Est de Naplouse. Une de leur jeep a démoli la porte de la maison voisine appartenant à Majed al-Qutob et les soldats transformé la maison en site militaire. Puis ils ont commencé à tirer à balles réelles et à larguer des bombes assourdissantes sur notre maison. Ils nous ont aussitôt ordonné par mégaphone de sortir de la maison. Mon mari et moi avec nos trois enfants, le frère de mon mari et sa famille sommes sortis de la maison. Six étudiants universitaires qui avaient loué un appartement pour 3 mois sont aussi sortis. Nous nous sommes assis dans la rue. Un soldat israélien a ordonné à mon mari d’entrer dans la maison, d’allumer toutes les lumières et d’ouvrir toutes les portes. Mon mari est entré dans l’immeuble et a fait sortir avec lui 6 autres étudiants. Les forces d’occupation ont menacé mon mari en disant qu’elles allaient tuer toutes les personnes qui seraient encore dans la maison et qu’elles allaient la démolir. Elles sont entrées dans la maison en tirant. Elles ont continué à assiéger la maison jusqu’à 10.30 heures et pendant ce temps la elles ont détruit tous les meubles. Elles ont arrêté mon mari, son frère et 3 jeunes hommes ».

7 avril Vers 2.30 heures du matin, les forces d’occupation ont tiré sur l’officier de police‘Adnan Mohammed Yassin (28 ans) le blessant à la main gauche et aux jambes. Yassin a raconté au PCHR qu’il était de service quand il a reçu une information disant que plusieurs voleurs essayaient d’entrer de force dans un appartement au 6ième étage d’un immeuble dans la rue al-Sikka au Nord-Ouest de Naplouse. Il est allé sur place avec 4 autres officiers de police. Il a grimpé au 6ième tout en pointant son révolver et en s’identifiant. On lui a tout de suite tiré dessus. Blessé il est redescendu et a demandé des renforts de police. Sept jeep des policiers palestiniens sont arrivés sur place. Peu de temps après, au moins 20 véhicules des forces d’occupation israéliennes sont arrivées et les soldats ont ordonné à la police palestinienne de partir puis ils sont entrés de force dans l’immeuble. On a découvert plus tard que les personnes qui étaient dans l’immeuble étaient membres d’une unité camouflée des forces d’occupation...

Un cas d’assassinat délibéré : les forces d’occupation ont tué un civil palestinien et blessé son oncle et trois cousins. Selon les enquêtes du PCHR, vers 3.30 heures du matin, Nazra Zuhdi Ya’ish a entendu un bruit suspect près de sa maison dans la région de ‘Ein al-Subian à l’ouest de Naplouse. Elle a téléphoné à son frère Fathallah (60 ans) lui demandant de l’aide étant donné qu’elle pensait qu’il y avait des voleurs. Fathallah s’est rendu chez sa sœur en voiture avec son neveu Wafa Maysara ‘Abdul Latif Ya’ish (22 ans) et ses trois fils : Ramdan (26 ans), Tariq (23 ans) et ‘Eid (22 ans). Lorsque la voiture s’est arrêtée près de la maison, on leur a tiré dessus. Fathallah a été blessé par un éclat à la main droite, Tariq a été blessé par une balle réelle dans la jambe gauche, ‘Eid a été blessé par une balle réelle à la jambe gauche et par des éclats à la tête, Ramdan a été blessé par des éclats à l’oreille gauche. Wafa Ya’ish a réussi à entrer dans une maison voisine. Entre temps, plusieurs véhicules des forces d’occupation sont arrivés sur les lieux et plusieurs soldats israéliens se sont positionnés à 50 mètres de là.. Wafa a quitté la maison voisine et son père a amené sa voiture pour évacuer les blessés. Les forces d’occupation ont immédiatement ouvert le feu sur eux. Wafa a été tué sur le coup par une balle réelle au cœur...

Lors des incursions, les forces d’occupation ont harcelé plusieurs civils palestiniens retenus dans leurs maisons transformées en sites militaires. Iman Bader ‘Ouda (29 ans) témoigne : « Le vendredi 7 avril vers 10.30 heures du matin, la sœur de mon voisin qui vit au 8ième étage de notre immeuble, m’a téléphoné pour me demander des nouvelles de sa sœur qui ne répondait pas au téléphone et dont le portable était éteint. Je lui ai envoyé mon fils de 12 ans, Mohammed, pour lui dire que sa sœur essayait de lui téléphoner. Comme Mohammed ne revenait pas, j’ai envoyé son frère de 14 ans, Rami. Dix minutes plus tard, je suis montée au 8ième, j’ai frappé à la porte de ma voisine mais personne n’a répondu. J’ai entendu des soldats israéliens. J’ai de nouveau frappé et leur ai dit en anglais que je voulais voir mes enfants. Un soldat israélien a ouvert et m’a poussé dans l’entrée. J’ai vu 12 à 25 soldats. Ils m’ont poussé dans le salon où j’ai trouvé mes enfants, les 7 membres de la famille de ma voisine et les 3 membres de la famille de leur voisin, tous enfermés dans la pièce. Dix minutes plus tard, mon mari, Amjad Mohammed ‘Ouda (35 ans) est arrivé à l’appartement et ils ont fait de même avec lui. J’étais inquiète pour mes trois autres enfants qui étaient toujours dans notre appartement. J’ai demandé aux soldats israéliens de permettre à l’un d’entre nous d’aller à l’appartement. Vingt minutes plus tard ils ont permis à mon mari d’y aller et de ramener les enfants. Vers 12.00 heures, la femme de notre voisin qui était enceinte de 5 mois a commencé à souffrir de choc et a commencé à crier. Nous avons supplié les soldats israéliens de laisser son mari l’amener à l’hôpital mais ils ont refusé. Vers 15.00 heures, ils lui ont finalement permis de l’emmener à l’hôpital. Le premier jour, nous n’avions plus de pain. Le deuxième jour, ils nous ont permis de cuire du riz. Les forces d’occupation sont finalement partis le dimanche 9 avril vers 6.30 heures du matin »...

[...]


http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=26457
Revenir en haut Aller en bas
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

Palestine : Pendant la trève les massacres continuent Empty
MessageSujet: Re: Palestine : Pendant la trève les massacres continuent   Palestine : Pendant la trève les massacres continuent EmptyDim 14 Mai à 1:31

(suite)

Citation :

9 avril Vers 2.00 heures du matin, les forces d’occupation ont pris d’assaut l’hôpital al-Ahli au Nord de Hébron. Elles ont cassé les portes et ont gardé l’équipe médicale et les patients. Puis elles ont kidnappé deux Palestiniens qui avaient été sérieusement blessés par une explosion mystérieuse quelques jours auparavant dans le quartier d’Abu Sunaina. Les forces d’occupation ont aussi arrêté 3 autres palestiniens qui avaient accompagné les blessés à l’hôpital...

10 avril Vers 17.35, un missile d’artillerie tiré par les forces d’occupation a touché une maison de 170 m² appartenant à Rabee’ ‘Abdullah Ghaben dans un quartier très peuplé d’al-Amal au nord de la ville de Beit Lahia. Le missile a percé le toit et a explosé dans la maison, alors que la femme de Ghaben et ses enfants se trouvaient à l’intérieur. La fille du propriétaire, Hadeel (8 ans) a été tuée sur place par un shrapnel à la tête. La mère et les autres 8 enfants (âgés de 18 mois à 17 ans) ont également été blessés. De plus, 3 voisins dont 2 enfants, ont aussi été blessés...

Vers 15.30 heures, une unité camouflée des forces d’occupation est entrée dans le village de al-Zahiriya au Sud de Hébron en utilisant un camion civil. Le camion s’est arrêté près d’un café dans le centre du village. Des soldats sont sortis et ont pris d’assaut le café. Peu de temps après, 5 véhicules de l’armée sont entrés dans le village. Les soldats ont arrêté 3 civils palestiniens qui étaient au café....

11 avril

Pendant cette journée, les forces d’occupation ont battu plusieurs journalistes et membres du personnel médical. Un caméraman de French Presse, Ja’afar Zahi Eshtayeh (38 ans) témoigne :

« Vers 7.30 heures du matin nous étions en train de filmer, moi et plusieurs autres journalistes, l’opération des forces d’occupation dans une maison appartenant à la famille al-Natour près de l’université nationale An-Najah dans le quartier de Rafidya à l’Ouest de Naplouse. Les forces d’occupation avaient évacué toutes les maisons et les bâtiments près de la maison ; Elles ont violemment battu plusieurs habitants de ces maisons, surtout les hommes jeunes. Les soldats se sont disputés avec plusieurs femmes et les ont battu violemment. Nous avions commencé à filmer la scène. Les forces d’occupation nous ont ordonné d’arrêter et nous ont insulté. J’ai demandé à l’officier pourquoi ils nous insultaient. Il m’a donné un coup à la jambe, a insulté ma famille et m’a ordonné de reculer.

Quelques minutes plus tard, j’ai vu un soldat israélien qui traînait un jeune homme qui était par terre et l’emmener dans une jeep. Je me suis approché vers le jeune homme pour filmer la scène. L’officier est venu vers moi et m’a dit « je t’ai dis de reculer »...il a essayé de me frapper au visage avec son arme, mais je me suis reculé. Il m’a atteint au coude. L’équipe médicale a proposé de me soigner. Je ne voulais pas aller à l’hôpital. Quelques minutes plus tard, le docteur Ghassan Hamdan, le directeur de l’UPMRC à Naplouse ainsi que d’autres membres de l’équipe médicale se sont dirigés vers la maison des al-Natour pour proposer une aide médicale à un jeune homme qui avait été violemment battu par les soldats et qui saignait du nez. Les forces d’occupation ne leur ont pas permis d’avancer et un soldat israélien a frappé le docteur Hamdan avec un chaise le touchant à l’épaule gauche et l’obligeant à reculer »...

12 avril

Vers 3.00 heures du matin, les forces d’occupation sont entrées dans le village de Bourqin au Sud-Ouest de Jénine. Les soldats ont assiégé une maison de 100 m² appartenant à Khalif Ghanem qui vit actuellement à l’étranger. Ils ont placé des explosifs dans la maison et l’ont fait sauter. Après, ils ont prétendu avoir trouvé des explosifs dans la maison...

12 avril 2006 - le rapport dans son intégralité se trouve en ligne sur :
-http://www.pchrgaza.org/files/W_rep...
Traduction : Ana Cléja

De : quelques faits
lundi 17 avril 2006

http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=26457
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Palestine : Pendant la trève les massacres continuent Empty
MessageSujet: Re: Palestine : Pendant la trève les massacres continuent   Palestine : Pendant la trève les massacres continuent Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Palestine : Pendant la trève les massacres continuent
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RESOLU] Veille pendant appel
» Delcourt, 1er groupe indépendant du marché BD
» Le son coupe pendant un appel
» Où l'orchestre a-t-il joué pendant le naufrage ?
» [INFO] Que faire en cas de plantage pendant une mise à jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Guerres, terrorisme et barbarie-
Sauter vers: