AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
NUK Chauffe-Biberon Maison
13.24 €
Voir le deal

 

 Pour un renouveau du mouvement anar

Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

Pour un renouveau du mouvement anar Empty
MessageSujet: Pour un renouveau du mouvement anar   Pour un renouveau du mouvement anar EmptyDim 14 Mai à 1:04

Citation :

Pour un renouveau du mouvement anar
--> Commençons par le commencement


Un jour, un type a crié « à bas l’Etat, à bas le capitalisme ! ». Depuis ce jour, il y eut la création des mouvements anars, des idéaux libertaires, marxistes, trotskystes, le stalinisme, les fédérations espagnoles, les bombinettes, Vaillant, les nihilistes, des révoltes noyées dans un bain de sang, des petites victoires et de grosses désillusions. Aujourd’hui, force est de constater que nous ne pouvons décidément pas compter sur les sociaux traîtres (PS, et c’est pas nouveau), ni sur les rouges (le PCF et son cholestérol, LO et LCR avec leurs guignols de l’info, les syndicats qui traînent leurs rhumatismes lors des manifs, et parfois vendent les salariés pour continuer à maintenir leur chapelle). Force est de constater également que le mouvement anar, toujours orgueilleux, ne vaut pas un pet de lapin, il n’a pas déplacé des montagnes lors des dernières manifs, et franchement personne n’attend quelque chose de lui. Ce qui est bien dommage, car c’est entre les mains des anarchistes que ce se trouve le potentiel d’une nouvelle alternative, mais seulement le potentiel, ce dernier en prenant un sacré coup avec nos divergences stupides, nos engueulades trop répétitives et notre élite bien-pensante de l’anarchisme. Et pendant ce temps, l’Etat est toujours plus fort, le capitalisme est devenu notre quotidien !

Retour aux origines

Le mouvement anar est paumé, il s’essouffle, il lave plus Noir que Noir, et ça, c’est le signe d’une fin de cycle : chaque mouvement, comme chaque civilisation d’ailleurs, ou chaque société qui se replie sur lui-même et combat les mêmes moulins depuis des décennies, est voué à l’agonie. Nous ne sommes pas entrés dans la phase agonisante, mais on y sera bientôt si on n’apporte pas du neuf, de la fraîcheur.
Paradoxalement, pour cette fraîcheur à acquérir d’urgence, je préconise le retour aux sources, à nos sources, à nos 1ers anars qui ont bâti notre légende comme ceux qui sont restés dans l’ombre.
Pourquoi l’anarchie ? Pourquoi des types, prolos avinés ou chômeur digne, ont-ils cherché puis trouvé cette solution ?
Mon idée : la recherche du bonheur, le but suprême d’une vie, qui peut se traduire d’autant de façon qu’il y a d’êtres humains sur terre. Une société anarchiste peut-elle conduire au bonheur ? Non, ce n’est pas elle qui empêchera votre bien-aimé(e) de claquer d’un cancer, ni de vous faire décimer par la grippe aviaire. L’anarchie n’est pas une solution à notre bonheur. Elle peut être une solution à nos malheurs, d’ordre politique, économique et social, qui peuvent être des entraves à notre bonheur (exemple : j’aime ma femme, j’ai un gosse, mais G.W Bush m’envoie en Irak pour libérer le pétrole).
Quelles sont ces entraves ? Les mêmes que celles des 1ers anars ? Etat omniprésent, capitalisme sauvage, fanatisme religieux, racisme, guerres inutiles. Ces fléaux, à leur époque comme à la notre, ont toujours été de bons sujets pour nous pourrir la vie, arrivons-nous à nous en débarrasser, et on pourra peut-être accéder au bonheur dans une société pacifiée.
Mais comment faire ? Excellente question, et je ne pense pas malheureusement que la solution existe déjà, aujourd’hui, sur Terre ou dans l’espace : il va falloir l’inventer.
Nous avons eu des théoriciens brillants : Proudhon, Bakounine, Kropotkine et consorts, + ou – bons visionnaires, mais malheureusement aujourd’hui un peu obsolètes…Pas totalement caducs, leurs écrits doivent encore avoir pour nous valeur d’inspiration et de source pour des solutions nouvelles ; mais les solutions qu’ils proposaient à leur époque étaient faites pour leur époque, non pour la nôtre, ce n’étaient pas des solutions intemporelles et absolues. Et leur époque est à présent à des années-lumières de la notre : 2 guerres mondiales, une guerre froide, des nouvelles technologies…c’est un univers qui nous sépare ! Adoptons nos solutions pour notre temps. Quelles solutions ? Dans l’absolu, je ne sais pas encore, mais j’espère que très bientôt, un esprit anarchiste brillant écrira un texte sage qui nous donnera une nouvelle grille de lutte.
J’ai par contre quelques pistes à proposer

Où en sommes-nous ?

Pas un sur cent, pas armés, les pieds et poings liés pour la plupart d’entre nous qui triment.
Rapport de force comparé avec l’Etat : ridicule
Rapport de force comparé avec le capitalisme : pitoyable
Combat contre le racisme : l’humanité progresse un petit peu, mais il y a toujours du boulot, et concernant nos rangs, je nous juge cleans. Ne baissons pas la garde, de ce côté-là nous sommes bien soutenu
Guerres inutiles : l’humanité s’exprime contre en général, il n’y en aura plus quand l’humanité sera au pouvoir (pas pour demain…)
Sur le fanatisme religieux, j’y reviendrais plus tard
Nous le voyons ici : prétendre renverser l’Etat et le capitalisme au stade où nous en sommes, c’est de la folie démesurée. Que faire ?
Gagner les petites luttes, ce sera déjà un pas de fait. Quelles sont-elles ?
Retrouver la solidarité entre les défavorisés et les classes moyennes, elle est importante, elle constitue une masse potentielle d’accepter des idées libertaires. Ensuite, les responsabiliser face à nos zhommes politiques et leur ravage, face aux médias et leurs ravages, en résumé, mettre le doigt là où ça fait mal, aiguiser leur sens critique. Et pour certains citoyens étourdis, leur ouvrir les yeux sur leurs petites dérives quotidiennes : racisme primaire, problème d’écologie (ceux réglables facilement : recyclage, robinet qui coule, etc…), sarkosysme, UMPisme…en gros les assagir.
NB : A ce stade de la compétition, pour nous Français, je ne pense pas nécessaire qu’il faille lutter contre la candidature PS aux présidentielles, pour une raison pragmatique : à moins d’une révolution dans les mois à avenir (c'est-à-dire environ une centaine de miracles), je pense que seul(e) le/la candidate PS pourra empêcher l’élection de Sarkozy, qui est bien plus disposé aux dérives fascistes que la Royal. Stoppez Sarkozy est plus urgent que mettre à bas les sociaux-traitres
Revenons-en à nos moutons : comment assagir la population ?

Simple question de dialogue

Les anars, c’est comme le reste de l’extreme-gauche, ça aime bien les tracts, les mégaphones, les slogans ravageurs (dans les 30’s, aujourd’hui périmés) et les grosses lettres d’information burinées à coups de mots-clés en –ISME. C’est bien, c’est beau, ça séduit les anars (je ne vois pas en quoi c’est une victoire), par contre le peuple s’en fout (je vois en quoi c’est une défaite). Il faut s’y faire les gens ! Le drapeau noir n’est juste qu’un décor folklorique lors des manifs en ce moment, et nos tracts, tout le monde s’en fout, les gens savent pourquoi ils luttent, ils n’ont pas besoin de nous pour penser comme nous.
La communication ne doit pas se faire des orgas anars à la populasse (d’ailleurs on voit l’efficacité « ils ne sont pas un sur cent »)
Elle doit se faire dans l’environnement de chaque anar : auprès de sa famille, de ses amis, de ses collègues, etc…Et pour des raisons simples : avec des gens que vous appréciez, vous pouvez débattre calmement…et si vous ne les avez pas gagné à la cause anar, vous aurez au moins vaincu dans leur inconscient des préjugés et gagner leur sympathie pour quelques idées anars au moins.
Si un anar séduit 10 de ses potes, ça donne ça « ils ne sont pas un sur cent, mais ils sont un sur dix à être sympathisant ». Imaginer l’impact de cette masse sympathisante en cas de crise…


Sur les fanatismes

« Ni dieu ni maître ». Joli slogan, nous sommes insoumis et le proclamons !
La lutte contre le fanatisme religieux est indispensable, surtout par les temps qui court
La lutte contre le fanatisme athée également ! Le mouvement anar est très majoritairement athée, ok, mais majoritairement intolérant. L’amalgame entre fanatisme religieux et religion est vite fait par chez nous, forcément, ça lave plus noir que noir, ça provoque, ça met des distances…et ensuite ? « Nazisme et christianisme ont de tout temps été compagnons »… « Les Musulmans sont des malades »….déjà sur lu sur des forums anars, ici ou ailleurs, belle preuve de la médiocrité culturelle de certains d’entre nous
Il y a environ quelques milliards de croyants en un ou plusieurs dieux sur Terre. Ca serait quand même dommage de tous se le mettre à dos sous prétexte qu’ils croient.
Deux rappels : en règle général, les victimes du fanatisme religieux sont presque toujours de la même religion que les fanatiques. Le fanatisme n’est pas inscrit dans la génétique de la religion : l’immense majorité des croyants prient dans leur coin, sans faire de mal à personne. Pourquoi lutter contre eux ? A quoi bon les « convertir « à l’athéisme ?
Le fanatisme n’est qu’une interprétation incorrecte et extrémiste des textes religieux, c’est ici qu’il faut lutter contre.
L’idéal anarchiste doit être universel et ouvert à tous ! Le respect de la différence et la solidarité sont indispensables pour qu’il soit victorieux !
C’est pour cela que je trouve également facile la fuite de la vie réelle vers des communautés anars à l’autre bout du monde : ce n’est pas en se coupant du reste de l’humanité et de ses problèmes que l’on va sauver le monde
Et je ne pense pas que c’est là-bas que se trouve le bonheur, mais plutôt son illusion : relations fausses et contrefaites, privations absurdes. Les communautés anars sont intéressantes à titre d’expérience, c’est tout, mais elles ne sont pas un aboutissement

Enfin !

Voilà mes propositions pour gagner en nombre, car c’est dans le nombre que l’alternative arrivera (regardez les manifs anti-CPE)
L’alternative ne sera efficace qui si le mouvement est uni. On l’a vu, l’union entre les anars, c’est toute une montagne. C’est pourquoi j’ai proposé dans ce texte, qui vaut ce qu’il vaut et surtout pas +, de recadrer les origines du mouvements anars, et de recentrer nos luttes urgentes et potentiellement victorieuses (avant de passer à des étapes + sérieuses), si on déconne pas bien sur.
Pour l’union des anars, je préconise une chose : se débarrasser de notre élites, de nos curés d’organisation qui bloquent toutes coordinations pour le simple plaisir de faire briller sa bannière. Ceux que certains appellent les « influents », vous voyez de qui je parle ? Ils ne valent pas mieux que les zhommes politiques, et ils ont déjà oublié ce pourquoi ils luttent !

Résumé : des pistes pour un renouveau du dynamisme du mouvement anar

- retour aux anciennes sources anars pour une nouvelle grille militante, actualisée
- peut-être un nouveau théoricien, bien de notre temps
- solidariser la population
- assagir la population, et je préconise le dialogue, la confrontation directe des idées
- accepter les convictions des croyants : inutile de se mettre à dos l’humanité presque entière
- accepter l’universalité de l’idéal anar
- se débarrasser de notre élite, pas d’élite chez les insoumis !

Enfin, je proposerai une dernière chose : cultivez vous l’esprit, visitez les anciennes civilisations, les autres penseurs, les artistes de tout temps, ça donne des idées, ça délasse
Ça nous libère de notre culture matérialiste actuelle et ça nous élève l’esprit !

Detred

Mis en ligne par detred, le Dimanche 16 Avril 2006, 20:54 dans la rubrique "Pour comprendre".

http://endehors.org/news/10329.shtml
Revenir en haut Aller en bas
 
Pour un renouveau du mouvement anar
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FREE] The Interceptor [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Alternatives de vie :: Anarchisme-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser