AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Sélection d’ebooks gratuits en français proposée par La Fnac
Voir le deal

 

 Régime spécifique d’assurance chômage des intermittents

Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

Régime spécifique d’assurance chômage des intermittents Empty
MessageSujet: Régime spécifique d’assurance chômage des intermittents   Régime spécifique d’assurance chômage des intermittents EmptyDim 14 Mai à 0:16

Citation :

Régime spécifique d’assurance chômage des intermittents : Le projet actuel doit être rejeté !

Une réunion paritaire aura lieu le mardi 18 avril au siège du Medef sur les annexes 8 et 10 relatives au régime spécifique d’assurance-chômage des professionnels intermittents du cinéma, de l’audiovisuel, de la diffusion et du spectacle.

Cette réunion doit permettre - selon les termes mêmes de Denis Gautier-Sauvagnac, chef de file du patronat et vice-président de l’UNEDIC (par ailleurs fervent défenseur ces dernières semaines du CPE) - de procéder à d’ultimes vérifications techniques avant la ratification du projet d’accord tel que proposé lors d’une précédente séance le 9 mars dernier.

Ce texte se contente d’apporter quelques modifications, à la marge, au protocole en vigueur depuis le 26 juin 2003. Protocole injuste, coûteux, et non redistributif, qui favorise les salariés employés le plus régulièrement et pour les plus hauts salaires, et précarise toujours davantage les salariés les plus précaires.

Une telle proposition constitue une véritable insulte non seulement aux mobilisations des premiers concernés ; au travail effectué par différentes structures représentatives de ceux-ci (syndicats, collectifs, coordinations...), par le Comité de suivi et différents experts ; aux 476 parlementaires signataires d’une proposition de projet loi en ce domaine... mais aussi à l’ensemble des usagers de l’assurance-chômage et des salariés contribuant à l’UNEDIC.

Dans le même temps, le gouvernement se refuse toujours à mettre en œuvre divers engagements pris en son nom par le ministre de la culture et de la communication.

Les mobilisations de ces dernières semaines contre le CPE sont là pour témoigner d’un rejet de plus en plus fort au sein de la population à l’encontre des politiques néolibérales qui génèrent précarisation du travail, paupérisation du salariat et destruction des droits sociaux.

L’unité syndicale qui a prévalu tout au long de cette lutte a été un élément essentiel dans le retrait du CPE. Aujourd’hui, il semblerait contradictoire que certaines organisations syndicales après avoir dit non au CPE décident quelques jours plus tard d’envoyer les travailleurs du spectacle dans la plus absolue précarité en acceptant de signer le texte actuellement proposé.

L’Union syndicale Solidaires demande aux différentes organisations de salariés présentes dans ces négociations - notamment celles signataires du protocole du 26 juin 2003 - de rejeter en bloc ce nouveau projet.

Ce qu’il faut imposer aujourd’hui, ce sont de nouvelles mesures qui permettent réellement la mise en place au sein de la solidarité interprofessionnelle d’un régime pérenne et équitable en faveur des professionnels intermittents du cinéma, de l’audiovisuel, de la diffusion et du spectacle.

Vendredi 14 avril 2006


Source/auteur : http://www.solidaires.org/
Mis en ligne le dimanche 16 avril 2006, par Ludo

http://www.hns-info.net/article.php3?id_article=8250
Revenir en haut Aller en bas
 
Régime spécifique d’assurance chômage des intermittents
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Société :: Travail, emploi et précarité-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser