AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -27%
PC Portable Gamer Alienware M15 – (15,6″ ...
Voir le deal
1599 €

Partagez
 

 Après un simple contrôle d'identité

Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

Après un simple contrôle d'identité Empty
MessageSujet: Après un simple contrôle d'identité   Après un simple contrôle d'identité EmptyMar 9 Mai à 1:48

Citation :

Après un simple contrôle d'identité

Comme j'en ai marre d'entendre dire que les copines et les copains ont été relâchés "après un simple contrôle d'identité", pour bien comprendre tout le danger de laisser la police établir un fichier des meilleur-e-s d'entre nous, je vous invite à lire mon journal N°29 du 16 janvier 2000 sur Pinochet :

http://mai68.org/journal/N29/16janvier2000.htm

En voici un extrait :

« Dès que Pinochet est au pouvoir, il proclame un couvre-feu absolu de 48H. Couvre-feu de jour comme de nuit. Pendant ces 48H. là, toute personne trouvée dans la rue, de jour comme de nuit, est immédiatement passée par les armes. Sans même une quelconque mascarade de jugement, bien entendu.

« Avant Allende, au Chili, le pouvoir était entre les mains de fascistes au service des U.S.A. Ils avaient mis en fiche quelques 300 000 "gauchistes", avec noms, prénoms, adresses, idées politiques et tout le tintoin. Après l'élection d'Allende, la population lui demanda de détruire ce fichier. Il a dit non. Personne sait pourquoi. Ainsi, pendant les 48H. de couvre-feu où les gens étaient bloqués dans leurs domiciles, les petits soldats de Pinochet disposèrent de toutes les informations suffisantes pour aller ramasser les "gauchistes" chez eux. Ils les arrêtèrent à peu près tous, puisqu'à cause du couvre-feu il était presque impossible de s'enfuir ou de savoir ce qui se passait.

« C'est alors qu'on vit la fonction réelle des stades de foot (le Vel d'hiv à paris avait servi un peu à la même chose pour les Juifs) : les 300 000 personnes furent enfermées dans les stades, et surveillées par les petits soldats pour qu'elles ne s'échappent pas..

« Pinochet les tua toutes. J'ai bien dit toutes. Il lui fallut 15 jours, pour ça. Les 300 000 Chiliens connus par la police secrète pour leurs idées ou pour leurs activité d'extrème gauche furent tous assassinés. Afin d'être sûr qu'une révolution ne puisse pas revenir de sitôt au Chili. Un excellent film, "Missing", parle de tout ça. »

CONCLUSION :

Le fichage actuellement établi par la police n'est pas anodin et il faut le dénoncer avec force.

Merci pour votre attention,
meilleures salutations,
do
http://mai68.org

GRÈVE GÉNÉRALE SAUVAGE TOTALE ET ILLIMITÉE
anonyme article:57786
le samedi 8 avril 2006 à 02h36

http://paris.indymedia.org/article.php3?id_article=57786
Revenir en haut Aller en bas
 
Après un simple contrôle d'identité
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Société :: De la relativité des droits et de la liberté :: Répressions et dérives-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser