AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-35%
Le deal à ne pas rater :
Volant Thrustmaster T150 RS pour Pc, Ps3 et Ps4
129.99 € 199.99 €
Voir le deal

 

 L’armée américaine a tué mon frère en Irak,

Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

L’armée américaine a tué mon frère en Irak, Empty
MessageSujet: L’armée américaine a tué mon frère en Irak,   L’armée américaine a tué mon frère en Irak, EmptyLun 8 Mai à 1:45

Citation :

L’armée américaine a tué mon frère en Irak, Interview de Javier Couso

Le 8 avril 2003, José Couso, jeune caméraman de Tele5 (Espagne) est tué lorsqu’un char américain prend pour cible le Palestine Hotel de Bagdad. Une interview de son frère Javier Couso.

Bert De Belder

Savez-vous ce qui s’est passé au cours de cette journée fatale?

Javier Couso. Oui, car ce crime a eu lieu sous les yeux de millions de personnes, la presse étant très présente dans le secteur. Nous disposons de bandes sonores et de témoignages unanimes : c’est une attaque ciblée, cherchant à effrayer les gens des médias qui n’étaient pas « embedded » (inféodés, accrédités), de mèche avec les militaires américains. Les coupables sont la 3e Division d’Infanterie de l’armée américaine. Ils ont bombardé Al Jazeera et tué le journaliste Tarik Ayub. Ensuite, ils ont attaqué la station de télévision d’Abou Dhabi et l’hôtel Palestine. En dehors de mon frère, un caméraman ukrainien de Reuters a également perdu la vie.

Comment avez-vous été informé?

Javier Couso. Par un journaliste de nos amis. Dès lors, toute la famille s’est réunie pour attendre dans l’angoisse le résultat de l’opération. Selon les premières informations, José a été blessé puis opéré. Ce fut là le plus grave : ils ont d’abord dit qu’on lui avait amputé une jambe et qu’il allait rentrer vivant à la maison. Puis, brusquement, on a appris qu’il était mort ! Les mensonges, tant du gouvernement espagnol qu’américain, ont alors commencé. Du gouvernement espagnol, nous n’avons eu aucun soutien. Et, du côté américain, des mensonges et quatre versions différentes des faits.

La mort de votre frère a quel impact dans votre vie?

Javier Couso. Ma vie a complètement changé. Nous avons entamé un combat pour la justice. Je savais déjà que ces terroristes (les USA, ndlr) avaient déjà pas mal de crimes de guerre à leur palmarès. Mais, maintenant, c’est mon frère qui en est la victime.

Ce combat pour la justice, en quoi consiste-t-il?

Javier Couso. Outre le cas de mon frère, j’essaie de montrer clairement comment les USA ont tendu un « cordon sanitaire » contre les médias en assassinant et kidnappant des journalistes - 114 actuellement ! En fait, notre combat est le même que celui du peuple irakien pour sa libération.

Avez-vous eu l’occasion de rencontrer le peuple irakien?

Javier Couso. Oui. En avril 2004, lors du premier anniversaire de la mort de mon frère, j’ai visité Bagdad en hommage à sa mort. Les soldats américains ne m’ont pas permis d’aller du côté de l’hôtel Palestine. J’ai pu remercier l’équipe médicale qui a tenté de sauver la vie de José.

Je suis retourné une seconde fois en avril 2005 avec une mission de solidarité. Nous avons pu contacter tout un tas de gens et d’organisations irakiennes. Nous sommes la première délégation étrangère qui a pu visiter Fallujah. Nous avons vu de nos propres yeux les destructions infligées par les troupes américaines et leurs collabos irakiens. Les deux visites sont restées inoubliables car j’ai appris à connaître l’amitié du peuple irakien. Aussi, leur lutte et leur victoire seront-elles les nôtres, et celles de mon frère.

Quelle fin voyez-vous à la guerre en Irak?

Javier Couso. Uniquement par la défaite et le retrait des troupes d’invasion. L’Irak est capable de prendre son avenir en main sans tutelle ni ingérence étrangère, laquelle ne sert qu’à instaurer une domination pour piller les richesses naturelles.

Avez-vous un message à l’adresse du mouvement de paix?

Javier Couso. Qu’il cesse d’imaginer des excuses pour ne pas soutenir la résistance irakienne ! Cette résistance s’oppose tant aux troupes d’occupation qu’au sombre terrorisme religieux, qui sont pour moi les deux faces de la même médaille. Nous ne pouvons pas abandonner les Irakiens à leur sort. Il est même grand temps de leur donner un coup de main.

http://josecouso.info

De : Joelle
mercredi 5 avril 2006

http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=25572
Revenir en haut Aller en bas
 
L’armée américaine a tué mon frère en Irak,
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Guerres, terrorisme et barbarie-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser