AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -54%
Tondeuse à barbe Babyliss Designer SH500E
Voir le deal
59.99 €

 

 CPE : chronologie du conflit

Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

CPE : chronologie du conflit Empty
MessageSujet: CPE : chronologie du conflit   CPE : chronologie du conflit EmptyLun 1 Mai à 2:46

Citation :

CPE : chronologie du conflit

CPE : chronologie du conflit Retrait_du_cpe

Chronologie du conflit autour du contrat première embauche depuis l’annonce de sa création par le Premier ministre Dominique de Villepin Bad 16 janvier 2006 : dans le cadre de la deuxième étape de sa "bataille pour l’emploi", Dominique de Villepin annonce la création du contrat première embauche (CPE), contrat réservé aux moins de 26 ans assorti d’une période d’essai de deux ans. Les syndicats et la gauche y voient la porte ouverte à la "précarité généralisée"

-31 janvier : début de l’examen en urgence par les députés du projet de loi sur l’égalité des chances, qui crée le CPE. Première mobilisation syndicale et étudiante pour le retrait du projet

-1er février : Jacques Chirac défend devant les parlementaires UMP le CPE, "vraie réponse" pour l’emploi des jeunes

-7 février : entre 218.700 (selon la police) et 400.000 personnes (selon les syndicats) manifestent dans toute la France contre le CPE

-9 février : face à la guérilla de la gauche, Dominique de Villepin a recours à l’article 49-3 de la Constitution pour faire adopter par l’Assemblée nationale le projet de loi sur l’égalité des chances

-16 février : les manifestations anti-CPE se poursuivent malgré les vacances scolaires

-21 février : l’Assemblée nationale repousse la motion de censure déposée par le PS contre le recours à l’article 49-3

-23 février : nouvelle journée d’action des syndicats de lycéens et étudiants

-1er mars : "il faut sortir des demi-mesures et des demi-solutions du passé pour les jeunes", déclare Dominique de Villepin, affichant "sérénité" et "détermination" lors de sa conférence de presse mensuelle. Treize universités sur 84 sont en grève, selon l’UNEF

-6 mars : le Sénat adopte le projet de loi sur l’égalité des chances après plus de 90 heures de débats

-7 mars : entre 396.000 (selon la police) et plus d’un million de personnes (selon la CGT) manifestent pour exiger le retrait du CPE. Dominique de Villepin exclut de retirer le CPE mais propose de "l’enrichir"

-8 mars : 55% des Français sont favorables au retrait du CPE, selon un sondage CSA pour "Le Parisien/Aujourd’hui en France"

-9 mars : le projet de loi sur l’égalité des chances est définitivement adopté par le Parlement. Les syndicats et les mouvements de lycéens et d’étudiants appellent à une nouvelle journée nationale de manifestations le 18 mars. Le député UMP Hervé de Charette demande la suspension du CPE

-10 mars : l’UNEF recense 45 universités en grève, le ministère de l’Education nationale fait état de huit universités totalement bloquées et 26 autres perturbées

-11 mars : les CRS évacuent dans la nuit l’université de la Sorbonne, occupée par 200 étudiants anti-CPE. Des délégués étudiants réunis en assemblée générale à Poitiers (Vienne) décident de poursuivre leur mobilisation

-12 mars : sur TF1, Dominique de Villepin exclut de retirer le CPE, tout en proposant des "garanties nouvelles" pour les jeunes. Cette offre de dialogue est aussitôt rejetée par les syndicats

-14 mars : de Berlin, Jacques Chirac apporte un soutien "total et sans réserve" à Dominique de Villepin. "Le CPE marchera", affirme le Premier ministre. Le PS saisit le Conseil constitutionnel sur la loi relative à l’égalité des chances

-15 mars : Jacques Chirac souhaite que le dialogue s’ouvre entre le gouvernement et les partenaires sociaux

-16 mars : des centaines de milliers d’étudiants et de lycéens manifestent dans toute la France contre le CPE ; des affrontements avec les forces de l’ordre donnent lieu à 272 interpellations ; 58 universités bloquées ou perturbées, selon le ministère ; 68% des Français favorables au retrait du CPE, selon un sondage CSA ; Dominique de Villepin se dit prêt à "améliorer" le CPE

-17 mars : Jacques Chirac souhaite que le dialogue "s’ouvre au plus vite"

-18 mars : entre 500.000 et 1,5 million de manifestants contre le CPE dans toute la France ; les syndicats demandent à Jacques Chirac de ne pas promulguer la loi sur l’égalité des chances

-20 mars : les syndicats appellent à une "journée d’action interprofessionnelle avec arrêts de travail, grèves et manifestations" pour le 28 mars ; Jacques Chirac réclame l’ouverture dans les "jours qui viennent" du dialogue ; un syndicaliste Sud-PTT blessé deux jours plus tôt à la fin de la manifestation parisienne est dans le coma

-21 mars : nouvelle journée d’action étudiante et lycéenne ; Dominique de Villepin exclut tout "retrait", "suspension" ou "dénaturation" du CPE devant les parlemtaires UMP

-22 mars : changeant de ton, le Premier ministre dit vouloir négocier "sans a priori" avec les syndicats ; Nicolas Sarkozy recommande une expérimentation de six mois du CPE ; 59 universités bloquées ou perturbées, selon le gouvernement, 68 en grève selon l’UNEF

-23 mars : Dominique de Villepin écrit aux partenaires sociaux pour leur proposer une rencontre sur un ordre du jour "nullement limitatif" ; nouvelles manifestations lycéennes et étudiantes. AP

http://permanent.nouvelobs.com/soci...

De : Paris
lundi 27 mars 2006

http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=24951
Revenir en haut Aller en bas
 
CPE : chronologie du conflit
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Lutte, mouvements et actions libertaires :: Les actions généralisées-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser