AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-28%
Le deal à ne pas rater :
Smartphone HUAWEI P30 lite Noir 128 Go
265 € 369 €
Voir le deal

Partagez
 

 CPE ou CDI, c'est toujours le STO !

Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

CPE ou CDI, c'est toujours le STO ! Empty
MessageSujet: CPE ou CDI, c'est toujours le STO !   CPE ou CDI, c'est toujours le STO ! EmptyDim 23 Avr à 1:10

Citation :

CPE OU CDI, C’EST TOUJOURS LE STO !
--> Avignon : « CPE ou CDI, c’est toujours le STO ! », tract distribué à la manif du 16


LU SUR marseille.indymedia : "Il faut se battre pour le retrait du CPE qui n’est pas seulement une attaque contre la jeunesse mais contre l’ensemble des salariés, précaires et chômeurs. Il va entraîner une précarisation croissante des conditions de travail, et devrait ensuite être généralisée par la mise en place d’un contrat unique.

Ce CPE n’est en fait qu’un élément de la politique menée depuis des années par les gouvernements de droite (UMP) comme de gauche (PS) afin de précariser l’emploi, d’empêcher l’organisation ou la résistance des travailleurs.

Nous rejetons donc ce slogan si facile : « CPE non non non ! CDI oui oui oui ! ». NOUS NE DEFENDONS PAS LE CDI, NOUS NOUS DEFENDONS FACE A UNE ATTAQUE DU PATRONAT ET DE SES SBIRES. Le CDI n’est qu’un morceau de Droit, un contrat qui reflète les rapports de forces, de classes, de notre société. Le code du travail fait partie du droit bourgeois, au service des patrons il n’accorde quelques maigres protections aux salariés pour qu’ils y croient, le défendent, et triment docilement.

Dans les boites, les salariés sont exploités, écrasés, précarisés par les patrons qui maintiennent l’offensive car le rapport de force est aujourd’hui en leur faveur… le droit (ici la modification du code du travail avec l’instauration du CPE) ne fait que transcrire sur le papier CE RAPPORT DE FORCE ENTRE NOUS, QUI SOMMES OBLIGES DE TRAVAILLER, DE NOUS SALARIER, POUR VIVRE, ET EUX QUI NOUS EMBAUCHENT ET NOUS EXPLOITENT. CELA PORTE UN NOM : LA LUTTE DES CLASSES.

C’est un rapport de force qui se joue chaque jours dans les entreprises, mais aussi dans la rue. A nous de l’amplifier, de l’aiguiser et d’user de la GREVE GENERALE, celle qui fait trembler les gouvernants, les patrons et ceux qui se croient les bergers d’un troupeau…

L’objectif commun de ceux qui nous dirigent est de permettre aux entreprises de se faire un max de blé sur notre dos : accroître leur compétitivité, leurs bénéfices dans la lutte implacable qu’elles se livrent au niveau international, quelqu’en soit le prix à payer pour les salariés… le capitalisme ne peut fonctionner qu’avec ce profit. Les politiques dites libérales mises en place par les gestionnaires du système (de droite comme de gauche et avec nécessairement des différences de style) ne visent qu’à faciliter ce profit, les capitalistes ne sont pas des philanthropes. Les mesures de régression sociale ne sont donc pas « une mauvaise politique » qu’il faudrait changer aux prochaines élections… elles sont aujourd’hui une nécessité pour le système capitaliste et ses gestionnaires. Il ne s’agit donc pas de combattre « la droite » (pour qu’en 2007 « la gauche » gagne les élections et fasse la même politique), mais bien de ROMPRE RADICALEMENT AVEC LE SYSTEME CAPITALISTE ET SA DEMOCRATIE.

Nous sommes en guerre, le vieux monde et ses séquelles, nous voulons les balayer, NOUS N’AVONS RIEN A Y DEFENDRE, RIEN A SAUVER, TOUT A DETRUIRE! Leurs entreprises, leur production, leurs centrales nucléaires, leurs villes, leur civilisation, leur culture, leur parlement, leur soit-disant démocratie, leurs OGM, leurs citoyens, leurs religions, leur grippe aviaire médiatique, leur sexualité frelatée… nous ne les défendrons pas ! Nous ne rêvons pas de l’autogérer « après la révolution », mais de le détruire au plus vite ! NOUS VOULONS CONSTRUIRE AUTRE-CHOSE… une société où serait aboli, l’argent, le salariat, la valeur, l’Etat… c’est un bon point de départ pour ébaucher des trucs ensemble.


AMNISTIE POUR TOUS LES EMEUTIERS DE NOVEMBRE !
SOLIDARITE ACTIVE AVEC TOUS LES INCULPES
DE LA LUTTE ANTI-CPE !

POUR LA GREVE GENERALE !
AUTONOMIE DES LUTTES !



-------------------------------------------
Figurait dans une encadré le texte suivant :


Les organisations, qui tentent de nous encadrer (syndicats, partis, groupuscules gauchistes ou citoyens ) font tout pour nous confiner dans des revendications de types économiques, partielles, et nous cloisonner dans les catégories sociales que nous imposent le système (étudiants, chômeurs, femmes au foyer, salariés, émeutiers de banlieues, sans-papiers…), elles ne remettent aucunement en question le système mais le confortent, le renforcent en cherchant un moyen pour qu’il fonctionne « mieux », crée « moins de dégâts », moins « de précarité » et gnagnagna.... Il cherchent à te faire « participer », par le vote, l’action dite citoyenne, la démocratie directe et autres conneries, pour que toi aussi tu participes à la gestion de ta propre misère (financière, morale, sexuelle au choix ou tout à la fois) Refusons de marcher au pas, de réciter les slogans du mégaphone, de suivre les consignes des petits chefs (le temps de la colo est terminé), ignorons les « gentils animateurs » (qui auraient leur place dans un centre aéré ou une émission télé). Organisons nous en assemblées générales souveraines (en refusant de voir les militants PS-UNEF-UNL ou SUD-LCR occuper une estrade et monopoliser la parole), en comités d’action, groupes d’affinité, sortons des cadres, des normes et des limites qu’on nous impose, décidons par nous-même de ce que on vas faire, de comment on vas lutter et avec qui… ça ne va pas forcement foutre le système en l’air, mais au moins ça ne va pas le renforcer comme des grains de sables qui vont gripper la machine dont tous les collabos rêvent de lubrifier les rouages…
Quelques grains de sables et cailloux récents : blocages d’universités avec empilement de tables et chaises, attaque d’agences d’intérim lors d’une manif (Rennes), saccage de locaux syndicaux (de l’UNI et de l’UNEF à la Sorbonne), occupation du collège de France, déménagement et occupations de locaux de l’UMP (à quand le PS ?)…

------------------------------------------------------------

Au verso se trouvait le roman-photo « NI CPE NI CDI!!! ».

------------------------------------------------------------

Avignon, 16 mars 2006-03-16 lesincivils@freesurf.fr

Mis en ligne par patrick83, le Vendredi 17 Mars 2006, 22:21 dans la rubrique "Actualité".

http://endehors.org/news/9903.shtml
Revenir en haut Aller en bas
 
CPE ou CDI, c'est toujours le STO !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Société :: Travail, emploi et précarité-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser