AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-38%
Le deal à ne pas rater :
PLANTRONICS BACKBEAT PRO 2 – Casque bluetooth
156 € 250 €
Voir le deal

 

 Les vrais bouchers de la Serbie : Clinton, Clark, l’OTAN

Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

Les vrais bouchers de la Serbie : Clinton, Clark, l’OTAN Empty
MessageSujet: Les vrais bouchers de la Serbie : Clinton, Clark, l’OTAN   Les vrais bouchers de la Serbie : Clinton, Clark, l’OTAN EmptySam 22 Avr à 22:06

Citation :

Les vrais bouchers de la Serbie : Clinton, Clark, l’OTAN

La controverse sur le décès de Slobodan s’intensifie ; des spéculations se répandent comme quoi Milosevic allait appeler Clinton comme témoin.

Paul Joseph Watson, le 15 mars 2006 Traduit de http://www.prisonplanet.com/article...

La couverture médiatique de la mort de Slobodan Milosevic s’étale dans deux directions distinctes. L’une est l’agitation désespérée pour effacer les preuves et les témoignages suggérant que Slobodan a été assassiné et l’autre tourne autour de la discussion comme quoi Milosevic a été frappé parce qu’il était sur le point d’appeler Clinton comme témoin au tribunal de La Haye.

Les conséquences de la mort du ’Boucher des Balkans’ restent les mêmes. Le seul homme en position d’impliquer légalement les vrais bouchers de Serbie, Clark et Clinton, pour crimes de guerre qui ont pour ainsi dire rayé une race entière de la carte, est réduit au silence.

Aujourd’hui, le fils et la femme de Milosevic se sont tous deux exprimés en public pour dire qu’à leur avis, Slobodan a été délibérément empoisonné par un cocktail de produits qui a annulé les effets de ses médicaments pour la pression sanguine, le conduisant à son attaque cardiaque.

"Ils ont laissés les caméras et les lumières de sa cellule allumées sans arrêt, de sorte qu’il ne puisse pas dormir. C’est officiellement reconnu comme une forme de torture" dit Mirjana Markovic. Ce qui rend pour le moins ridicule l’affirmation des Nations Unies comme quoi les produits retrouvés dans le corps de Slobodan avaient été introduits clandestinement. C’est la plus grande théorie parmi toutes les théories d’un complot. Milosevic était sous surveillance constante et maintenant on veut nous faire croire qu’il avait un fournisseur qui était capable de lui faire passer des produits interdits. http://www.forbes.com/home/feeds/ap...

La vérité est que l’accusation était en train de perdre contre Milosevic et que le procès s’orientait vers la conclusion que les seules preuves d’une épuration ethnique impliquaient Wesley Clarke, Bill Clinton, l’OTAN et les autres va-t-en-guerre en chef qui ont supervisé les 78 jours de bombardement de la Yougoslavie.

Que dire du bombardement américain de la Radio Télévision serbe, du bombardement du marché de Nis avec une bombe à fragmentation, l’utilisation de munitions à l’uranium appauvri et le ciblage d’installations pétrochimiques provoquant l’écoulement de déchets chimiques toxiques dans le Danube, ou le ciblage délibéré de transports civils ? Comme le souligne habilement Jeremy Scahill : http://www.gnn.tv/articles/2163/Res..."Ce que les grands medias ignorent outrageusement sur la mort de Milosevic est ce qu’ils ignorent également sur sa vie - sa connaissance détaillée de tous les crimes de guerre américain en Yougoslavie. Bien qu’étant indubitablement un criminel de guerre qui méritait d’être jugé pour ses crimes, il était aussi le seul homme capable d’exposer en détails toute l’étendue du rôle des Etats-Unis dans la désintégration sanglante de la Yougoslavie des années 1990. En fait, c’est précisément ce qu’il s’efforçait de faire dans son procès pour crimes de guerre quand il est mort.

"La mort de Milosevic signifie que ceux qui ont bombardé la Yougoslavie pendant 78 jours, cela fera 7 ans ce mois-ci, seront une bonne fois pour toutes à l’abri des interrogations du public pour leurs crimes. Si opportuniste que Milosevic aurait pu être, il aurait été parmi les rares à apparaître devant le tribunal de La Haye pour exposer ces crimes dans les plus grands détails."

"C’est certain, il n’y aura jamais d’inculpation à La Haye pour ces criminels de guerre : Bill Clinton, Madeleine Albright, Jamie Rubin, William Cohen, Sandy Berger, Richard Holbrooke et Wesley Clark. Pour beaucoup de victimes serbes des crimes de guerre américains, le procès de Milosevic était une opportunité, aussi terrible que soit l’ironie de l’histoire, pour obtenir une reconnaissance de leurs souffrances oubliées.

Et que dire du fait assez troublant du soutien du gouvernement américain pour Oussama Ben Laden et Al Qaeda, non pas dans le combat contre les funestes communistes dans les années 70 et 80, mais aidant les escadrons de la mort de l’Armée de Libération du Kosovo à nettoyer les serbes et les minorités ethniques restant au Kosovo, à neuf contre un, par les colons albanais à la fin des années 90. http://prisonplanet.com/us_supporte...

Depuis ses déclarations à l’ouverture de son procès, Milosevic avait fait part de son intention de décrire la vraie structure du pouvoir en place derrière Al Qaeda. “En 1998 quand Holbrooke nous fit une visite à Belgrade, nous lui avons donné l’information que nous avions a notre disposition, comme quoi au nord de l’Albanie, l’Armée de Libération du Kosovo était aidée par Oussama Ben Laden, qu’il était en train d’armer, d’entraîner et de préparer les membres de son organisation terroriste en Albanie. Cependant, ils ont décidé avec l’ALK et donc indirectement avec Ben Laden, même si auparavant il avait bombardé les ambassades au Kenya et en Tanzanie [et] avait déjà déclaré la guerre.” Milosevic conclut que“ un jour, tout ceci devra arriver à la lumière, tous ces liens.

Les retombées médiatiques de la mort de Milosevic ont de manière prévisible divisé les lignes partisanes aveugles. La presse de gauche, qui ne crie au meurtre sanglant dans une guerre seulement quand un Bush est en poste, fut prompte à dénoncer les conditions de la mort du ’Boucher’ et à rallier les défenseurs de leurs chers criminels de guerre, Clinton et Clark.

Un exemple est celui de MediaMatters, qui s’interroge sur la santé mentale de Rush Limbaugh, lorsque Limbaugh suggére que Milosevic doit avoir été la dernière victime sur la liste des meurtres de Clinton, les victimes précédentes incluant Ron Brown [NDT : secrétaire américain au commerce, mort dans un accident d’avion près de Dubrovnik] et Vince Foster [NDT : proche conseiller de Clinton, en charge du dossier Whitewater, il se serait « suicidé » ?]. Comme d’autres, Limbaugh spécula que Slobodan était sur le point d’appeler Clinton comme son dernier témoin, impliquant Clark et le reste des collaborateurs de l’OTAN dans le processus. http://mediamatters.org/items/20060...

Bien que Limbaugh ait à peu près autant d’objectivité que les membres de la commission d’enquête sur les attentats du 11 septembre, il est en droit d’établir cette connexion. Les preuves concernant Brown et Foster conduisent directement à Clinton ; que MediaMatters formule ceci dans le contexte d’une autre attaque insensée de Rush [Limbaugh], trahit l’hypocrisie de la gauche.

C’est Clinton qui a transformé la Serbie en un enfer infesté d’uranium appauvri et c’est Clinton qui a initié les sanctions contre l’Irak qui ont entraîné la mort de 500 000 enfants, un prix qu’il valait la peine de payer selon sa secrétaire d’Etat Madeleine Albright.

Mais pour la gauche, Clinton ne peut pas mal agir, donc les reproches doivent être faits à Milosevic. Et quand un démocrate reviendra aux affaires après 2008 et lancera une guerre injustifiée et anticonstitutionnelle contre une nation souveraine sans défense, la majorité d’entre eux laisseront tomber leurs banderoles anti-Bush, se rangeront en ligne bien ordonnée et assumeront leur position de lèche-bottes du gouvernement.

Comme Paul Craig Roberts le souligne, la Serbie était un galop d’essai pour le nettoyage ethnique que nous voyons se dérouler en Irak. Peu importe de quel bord est le « Commandant de Boucherie », les gouvernements et leurs acolytes terroristes sont achetés et payés pendant que les soldats américains servent de chair à canon pour la prochaine conquête impérialiste du Nouvel Ordre Mondial. Chaque individu ayant la connaissance et des preuves détaillées de ces faits, comme Milosevic, est une cible à éliminer. http://prisonplanet.com/articles/ma...

Paul Joseph Watson

De : Paul Joseph Watson
mercredi 15 mars 2006

http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=24291
Revenir en haut Aller en bas
 
Les vrais bouchers de la Serbie : Clinton, Clark, l’OTAN
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Guerres, terrorisme et barbarie-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser