AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -42%
PANDA Lit enfant cabane brut – Bois pin massif ...
Voir le deal
129.99 €

Partagez
 

 Victime du CNE, par X.

Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

Victime du CNE, par X. Empty
MessageSujet: Victime du CNE, par X.   Victime du CNE, par X. EmptyDim 2 Avr à 1:36

Citation :

Victime du CNE, par X.

Victime du CNE, par X. Hommecourbe-400x305

10 mars 2006


Bonjour,

Je pense que mon témoignage pourra vous éclairer sur l’usage peu recommandable du contrat nouvelle embauche.

Je vous préviens l’histoire peut vous paraître longue et complexe mais croyez moi elle en vaut le détour.


Le 6 février 2003 je suis embauchée en CDD sur une Ste qui s’appelle B.

Courant 2004 je reçois une promotion et je passe donc sur une filiale du groupe qui s’appelle C.

Au mois de mars 2005 on me refait passer sur la Ste B dans le but de faire échouer les élections des délégués du personnel faisant toujours partie du même groupe (le groupe A) ces changements sont effectués par avenant au contrat.

En juillet 2005 je m’aperçois que sur ma fiche de paie à coté de l’intitulé B se trouve D. Je me renseigne donc de ce fait et j apprend que la Ste B a été rachetée par la D.

Aux alentours du 15 décembre 2005 notre directeur financier du groupe A convoque tout le personnel de la B dans le but de leur faire signer une démission. Il nous explique que la Ste B ET D est en liquidation judiciaire et qu’il consent à nous reprendre par l’intermédiaire d’un contrat nouvel embauche sur la Ste T (gérée par le cousin du gérant de la Ste A) en nous expliquant que par les temps qui courent mieux vaut un cne que le chômage.

Nous sommes donc environ une dizaine de personne à donner notre démission et à signer ce fameux contrat.

Il nous explique que cela ne changera en rien nos conditions de travail (même salaire même poste même lieu de travail). Effectivement les chauffeurs de la Ste T continuent de conduire des camions au logo du groupe A et moi je continue d’occuper le même poste au sein de le Ste.

Donc je lui donne ma démission dictée par ses soins sans avoir vraiment eu le temps de réfléchir aux conséquences. L’entretien a duré une heure environ, nous étions a l’approche des fêtes de noël, il m’a fait comprendre que si j’optait pour le licenciement économique je serais payée par le liquidateur judiciaire que cela prendrait du temps etc. etc. je vous passe les détails.

Le 13 janvier 2006 il me convoque dans son bureau et me remercie. La raison qu’il invoque est votre travail ne me convient plus vous n’etes pas à la hauteur. Je lui fait tout de même remarquer que le mois d’avant mon travail lui convenait puisqu’il me gardait.

Par la même occasion il licencie aussi mon collègue.

Je reçoit donc ma lettre de rupture datée du 13 janvier mais postée le 24 dans laquelle il n’oubllie pas de joindre 2 avertissements soit disant remis en mains propre (avertissement que je n’ai jamais vus avant).

Voila pour moi l’expérience du CNE.

A ce jour je me trouve donc privée d’emploi, privée d’allocation chômage, les Assedic refusant de me prendre en charge au vu de mon dossier puisque j’ai donnée ma démission et que je n’ai pas suffisamment travaillées entre temps. Pour moi le CNE me conduit faute d’avoir retrouvée du travail à demander le RMI

Voilà une belle image de la précarité pour un contrat ayant pour but de créer des emplois.

Je reste à votre disposition pour tous renseignements complémentaires et suis même prête à vous donner mon téléphone.

Cordialement, X.


- Source : Groupe "Victimes du CNE"
http://groups.google.fr/group/victimes_cne

http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=3397
Revenir en haut Aller en bas
 
Victime du CNE, par X.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Société :: Travail, emploi et précarité-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser