AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -17%
Vente Flash : Ecran PC Samsung C27R500FHU
Voir le deal
149.99 €

 

 Cinéma libre et militant appel contre le rapport bethod

Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

Cinéma libre et militant appel contre le rapport bethod Empty
MessageSujet: Cinéma libre et militant appel contre le rapport bethod   Cinéma libre et militant appel contre le rapport bethod EmptySam 1 Avr à 20:36

Citation :

Cinéma libre et militant appel contre le rapport bethod
la droite umpfn s'attaque aussi au cinéma libre et militant le rapport Berthod et tout ce qu'il implique


bonjour

En juin 2005 était rendu public le Rapport sur l'exploitation cinématographique dite non commerciale commandé par le ministre de la culture à Michel Berthod, Inspecteur Général à l'Administration des Affaires Culturelles.

Ce rapport concerne toute projection publique d'images en mouvement, quel que soit le support (pellicule ou vidéo) ou le genre (vidéos et films d'artistes, documentaires, films d'animation, fictions, formes hybrides...).

En gros, si les propositions du rapport sont appliquées, ce sont tous les petits festivals qui devront simplement pour avoir le droit d'exister être agréés désormais par des commissions régionales composées évidemment de gens très favorables à l'alternatif (élus, exploitants, etc...).

Idem pour les lieux alternatifs, associatifs qui programment plus de 10 séances/an (qualifiés de rares par le rapport !) qui devront également passer par une commission d'agrément pour ne pas fermer leurs portes par décision préfectorale. Et a priori, même si tout cela sera dur à appliquer (commissions usines à gaz à monter dans chaque région) la volonté de faire fermer des lieux trop atypiques est indéniable, la volonté de faire appliquer les interdictions par les préfectures est là...

En plus de tout ça, il est proposé d'interdire purement et simplement la gratuité des séances.

Les Inattendus essayent donc de recueillir un maximum de signatures pour l'appel lancé en janvier dernier, et ce avant le 18 mars, date à laquelle aura lieu un entretien avec le ministre de la culture.

N'hésitez pas à signer l'appel (à lire ci-dessous) en envoyant un mail à

appel.berthod@club-internet.fr

avec votre nom, votre ville, et, le cas échéant, le nom du collectif, de la structure que vous représentez ainsi que son champ d'activité (réalisation, production, diffusion...).

APPEL POUR LA SUSPENSION

de l'application des préconisations du rapport Berthod


Cet appel est issu des rencontres qui se sont tenues pendant le festival les Inattendus à Lyon en janvier 2006, où des cinéastes, vidéastes, producteurs, collectifs de production et de diffusion, exploitants associatifs et coopératives de distribution, acteurs de ce secteur dit « non-commercial » se sont retrouvés pour échanger leurs points de vue sur ce rapport.

Prenant acte des inquiétudes et des attentes que provoque le développement du secteur dit "non-commercial" du cinéma, Monsieur le Ministre de la Culture, dans sa lettre de mission adressée à l'Inspection générale de l'administration des affaires culturelles, a commandé un rapport visant à faire un état des lieux et à envisager une réglementation pour ce secteur.

Le Rapport Berthod, réponse à cette commande, a été publié en Septembre 2005 sur le site du CNC.

Tout d'abord, nous constatons qu'aucun des collectifs que nous animons ou des structures au sein desquelles nous travaillons n'a été consulté, ni pour la rédaction de ce rapport, ni à l'issue de sa publication.

Nous estimons positive la volonté de moderniser et d'assouplir le cadre légal actuel, devenu obsolète, des conditions de projection publique d'oeuvres cinématographiques et audiovisuelles. Cette volonté peut aller dans le bon sens, si elle permet à certaines oeuvres d'accéder plus facilement aux salles de cinéma (et notamment à celles qui militent pour la promotion d'un cinéma différent).

Cependant, nous rejetons le système de contrôle qui résulterait de l'application en l'état des préconisations élaborées par Monsieur Berthod, et qui concernerait tous les lieux de diffusion autres que les salles de cinéma, c'est à dire la multitude des lieux atypiques qui contribuent aujourd'hui à la vitalité de l'ensemble du secteur cinématographique.

Nous nous inquiétons notamment des propositions suivantes :

L'obligation d'habilitation pour les festivals, délivrée par le préfet de région, au vu de critères touchant à la programmation même, aux relations avec les exploitants voisins et aux conditions tarifaires des séances (il est proposé d'interdire purement et simplement la gratuité).

Le contrôle de l'organisation des projections dans les musées, bibliothèques, cinémathèques et établissements scolaires.

La mise en place d'une « autorisation dérogatoire » et obligatoire attribuée par une commission nationale pour les associations qui organisent des programmations régulières et qui ne sont ni des festivals ni des cinémathèques

Le caractère obligatoire de l'immatriculation de toutes les oeuvres filmiques au registre public du cinéma, même si elles n'ont bénéficié d'aucun financement public, dans la mesure où cette obligation n'enclenche aucune possiblité de retour de recette pour les créateurs.

Nous constatons que ce rapport

n'est pas fondé sur une réelle connaissance de nos pratiques

ne traduit pas une reconnaissance de l'intérêt que représente notre champ d'activités, tant dans sa dimension de recherche et d'expérimentation, que de démocratisation culturelle.

ne fait aucune proposition pour mieux soutenir et permettre le développement de nos activités.

s'applique avant tout à imaginer une réglementation rigide et peu adaptée au secteur "non-commercial", risquant de provoquer un repli de certains lieux de projection dans l'illégalité.

Il nous apparaît donc que ce rapport vise d'abord à rassurer les seuls acteurs commerciaux quant à une hypothétique "concurrence déloyale". Il traduit avant tout une volonté de contrôler, plutôt que d'accompagner et de soutenir un champ de création sociale et artistique en pleine mutation .

Cela ne va évidemment va pas dans le sens de la démocratie culturelle, mais plutôt vers une restriction de la diversité, voire de la liberté d'expression.

Ainsi nous appelons tous les réalisateurs, vidéastes, collectifs, exploitants, spectateurs, et tous ceux qui souhaitent que puissent continuer à exister des modes de diffusion alternatifs (et par voie de conséquence que des films différents, indépendants et non-commerciaux continuent à être réalisés) à demander avec nous la suspension de toute application des mesures proposées.

Nous demandons à Monsieur le Ministre de la Culture de procéder à une nouvelle consultation qui s'adresse réellement à tous les acteurs de ce champ "non-commercial" du cinéma afin que celle-ci donne lieu à un rapport qui intègre aussi leurs attentes.

[...]

http://paris.indymedia.org/article.php3?id_article=52810
Revenir en haut Aller en bas
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

Cinéma libre et militant appel contre le rapport bethod Empty
MessageSujet: Re: Cinéma libre et militant appel contre le rapport bethod   Cinéma libre et militant appel contre le rapport bethod EmptySam 1 Avr à 20:37

(suite)

Citation :

Lyon, janvier 2006, appel lancé par

Les inattendus, festival, Lyon

Sans Canal Fixe, collectif de réalisateurs, Tours,

Le petit Café du Carrefour, organisateur de projections publiques, Vauclaix

Vidéorème, collectif de réalisateurs, Roubaix

Cent Soleils, collectif de réalisateurs, Orléans

Studio de Sculpture sociale, Paris

Les brasseurs de cage, collectif de réalisateurs, Soyans

La Famille Digitale, maison d'édition, distribution et diffusion alternative, Poitiers.

Les Instants Vidéo Nomades, festival itinérant, Marseille

Cinex-l'atelier du cinéma excentrique, collectif de réalisateurs, Grenoble, (Martine Arnaud-Goddet, Blick, Fabien Gandet, Vincent Sorrel, Laurent Huyart)

Est-ce une bonne nouvelle, association de diffusion de vidéos d'artistes, Paris (Christian Barani, vidéaste)

Ciné-travail, organisateur de projections publiques, Lyon Frédérique Devaux, réalisatrice, CJC, Paris

Louis Dupont, réalisateur, responsable du pôle transmission et sensibilisation du CJC, Paris

Pierre Merejkowsky, réalisateur

Richard Neir - dessinateur et réalisateur de films d'animation et de dessin animés autoproduits

Dominique Dubosc, réalisateur, Kinofilm

Samuel Aubin, réalisateur, Ecran Libre, Amiens.

Agathe Dreyfus, réalisatrice, 360° et même plus, Marseille

Arno Villenave, réalisateur

Perrine Bertrand, réalisatrice

Anne Chabert, réalisatrice

Florence Miettaux, réalisatrice

Ivora Cusack monteuse et réalisatrice

Olivier Azam, réalisateur,

Pour soutenir cet appel, merci de nous envoyer vos signatures par mail : appel.berthod@club-internet.fr ou par courrier (voir document joint),

Les Inattendus BP 1117, 69202 Lyon Cedex 01 Merci de préciser votre nom, votre ville, et, le cas échéant, le nom du collectif, de la structure que vous représentez ainsi que son champ d'activité (réalisation, production, diffusion...).

RENSEIGNEMENTS : Les Inattendus courrier/mail : BP 1117 - 69202 LYON cedex 01 bureau/office : L'Elysée - 14 rue Basse Combalot - 69007 LYON telephone/fax : 00-33-(0)4 78 61 71 18 les-inattendus@club-internet.fr

www.inattendus.com

http://www.inattendus.com

anonyme article:52810 no ump
le mercredi 8 mars 2006 à 15h12

http://paris.indymedia.org/article.php3?id_article=52810
Revenir en haut Aller en bas
 
Cinéma libre et militant appel contre le rapport bethod
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De retour a la maison avec toi (PV Riku) (Hentaï ) (terminer)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Suggestions d'actions :: Pétitions et appels-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser