AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -63%
Aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V10 2-en-1
Voir le deal
219 €

Partagez
 

 La pédagogie coquelicot

Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

La pédagogie coquelicot Empty
MessageSujet: La pédagogie coquelicot   La pédagogie coquelicot EmptyDim 5 Mar à 20:17

Citation :

La pédagogie coquelicot

Peu satisfaits par l’enseignement proposé par l’éducation nationale, un collectif de parents a décidé de monter une petite école associative, dans un village de Loire Atlantique.


Blottie au bas du village de Soulvache en Loire Atlantique, l’école Coquelicot raisonne de rires et de bavardages. Rémi, Salomé et Thibault s’amusent à construire et démolir des cabanes de tissus. Calée sur une table, Nadège s’applique à dessiner tandis qu’Amandine, l’institutrice, répond aux sollicitations des uns et des autres. « Nous approchons des vacances, ils sont très excités, dit-elle dans un sourire. Normalement, à cette heure-ci, en fin d’après-midi, nous nous posons pour prendre le goûter. » Créée en 2003 par un collectif de parents, l’école associative Coquelicot accueille une petite dizaine d’enfants, âgés de 3 à 8 ans. Soucieux de relier l’éducation de leurs enfants à leurs conceptions de la vie, les familles qui se sont réunis pour créer cette école avaient toutes à cœur le respect du rythme de l’enfant, le développement de l’esprit créatif, la sensibilisation aux respect de l’environnement. « Ces choses manquent dans l’éducation nationale », estime Frédéric, qui a mis une partie de la maison familiale à disposition de l’association. « L’école est trop assimilée à une phase d’apprentissage intellectuel. La pédagogie Steiner* vise un développement beaucoup plus large des potentialités de l’enfant. », explique-t-il. « Le fait d’être toujours suivi par le même instituteur est aussi très important. cela permet de créer un vraie relation, souligne Béatrice. Et cette petite école a un côté très chaleureux, familial. Les âges sont mélangés, les enfants apprennent à s’entraider. » Mises en place et organisées par Amandine et les parents d’élèves, les journées balancent entre deux temps. « Le matin est consacré aux apprentissages fondamentaux et l’après-midi aux arts manuels, aux sorties à la bibliothèques, aux promenades », détaille Amandine. « Un inspecteur vient une fois par an pour voir où en sont les enfants », poursuit Frédéric. Finalement, le côté administratif a été réglé rapidement », s’étonne-t-il. C’est au niveau du contenu et de l’investissement personnel que les choses se sont un peu corsées. « Tout le monde ne voit pas les choses de la même façon. Dès que l’on parle d’éducation, on touche vite à des choses très personnelles. C’est un projet qui demande énormément de concertation, il faut trouver du temps pour discuter, s’expliquer. » L’école Coquelicot, c’est aussi, pour les familles, un budget supplémentaire. « La base, c’est 160 euros par mois et par enfant, mais cette somme varie en fonction des revenus et des disponibilités de chacun. Soit on aide en faisant les repas, soit on donne du temps pour seconder Amandine », reprend Manu. Malgré ces difficultés, les parents sont bel et bien décidés à poursuivre l’aventure. « C’est une expérience de groupe très riche, insiste Frédéric. Deux nouvelles familles se sont présentées à la dernière rentrée, c’est encourageant. » « Cela demande un engagement assidu des parents mais nous offrons à nos enfants un cadre de vie et de scolarité préservé, pour qu’ils puissent grandir épanouis et être lâchés sereinement ensuite », estime Béatrice.

Nolwenn Weiler

Plus d’infos Association Coquelicot. 5 rue Saint Fiacre, 44 660 Soulvache. Tél : 02 40 28 77 38. Fédération nationale des écoles Steiner. 13, rue Gassendi 75014 Paris. Tél : 01 43 22 24 51

[1]

[1] *Steiner. Mise en place dans les années 1920 en Allemagne, cette pédagogie est directement inspirée de la pensée philosophique de Rudolf Steiner, l’anthroposophie, qui considère l’homme dans sa double dimension, matérielle et spirituelle. « Les écoles Steiner accueillent chaque enfant comme une personne unique », précise Jacques Dallé, délégué général de la fédération française des écoles Steiner. Le parcours scolaire et familial est pris en compte, il conditionne l’accompagnement de l’enfant. « La relation approfondie avec l’enseignant est importante, elle se construit dans la durée, sur plusieurs années », poursuit Jacques Dallé. « L’enfant est considéré dans sa globalité, nous prenons en compte les intelligences multiples de chacun : intelligence de la motricité, intelligence artistique, émotionnelle, etc. » L’ouverture sur la citoyenneté du monde, notamment par l’apprentissage d’autres langues dès le plus jeune âge, est également très importante dans les écoles Steiner.

http://www.bastamag.org/journal/article.php3?id_article=51
Revenir en haut Aller en bas
 
La pédagogie coquelicot
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Alternatives de vie :: Ecovillages, villages autogérés, projets alternatifs ...-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser