AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Les 10 jeux vidéo indispensables pour bien vivre le confinement
Voir le deal

 

 Août 2006 : rencontres de l’Action Mondiale des Peuples

Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

Août 2006 : rencontres de l’Action Mondiale des Peuples Empty
MessageSujet: Août 2006 : rencontres de l’Action Mondiale des Peuples   Août 2006 : rencontres de l’Action Mondiale des Peuples EmptyMer 15 Fév à 20:34

Citation :

Invitation à des rencontres de l’« Action Mondiale des Peuples » en août 2006

Publié vendredi 3 février 2006

« Si tu viens seulement pour m’aider, tu peux rentrer à la maison. Mais si tu considères ma lutte comme partie prenante de ta lutte pour la survie, alors nous pouvons peut-être travailler ensemble ». Femme indigène et zapatiste, Chiapas, 1996

« Action Mondiale des Peuples » ou « AMP » : il s’agit d’un réseau global de luttes locales qui travaille à remplacer le capitalisme et tous les systèmes d’oppression par des alternatives politiques et sociales sans frontières basées sur la démocratie directe.

Pour avoir de plus amples explications, une soirée infos-discussions autour de l’AMP aura lieu le Vendredi 3 Février 2006 à 19h au Boulon, 62 rue Paul Verlaine à Villeurbanne (Bus 1 : arrêt Verlaine).

Nous vous invitons à venir vous informer sur le réseau People Global Action (maladroitement traduit par Action Mondiale des Peuples) pendant une soirée de présentation de la prochaine conférence européenne qui se déroulera dans l’espace francophone en Août 2006, dont un bout se tiendra certainement à Lyon.

Août 2006 : rencontres de l’Action Mondiale des Peuples AMP1998Geneve

En août 2006 aura lieu en France la prochaine rencontre européenne de l’AMP. L’AMP est un outil de coordination et de rencontre de divers groupes et diverses personnes à travers le monde, se retrouvant autour de luttes et de pratiques anti-capitalistes et anti-autoritaires. Depuis 1997, les conférences sont l’occasion pour que des gens échangent pendant quelques jours autours de leurs pratiques/savoirs et tissent des liens qui permettent de mieux se retrouver et de mieux s’organiser pour des journées d’actions communes.

En Europe, les dernières rencontres (appelées conférences) ont eut lieu à Leiden en septembre 2001 et à Belgrade en juillet 2004.

Le groupe Stamp alias les Timbré-es, créé lors d’une réunion Sans-Titre à la plage, prépare en ce moment la quatrième conférence européenne de l’AMP qui se tiendra, cette année, dans l’espace francophone.

Sans-Titre est un réseau d’individus et groupes qui se sont connus lors de l’organisation de la Caravane Intercontinentale (action AMP), restés en contact depuis pour échanger et s’aider dans leurs luttes diverses et en inventer d’autres ensemble.

La réunion de cet été aura lieu en deux parties : cinq rencontres sous forme de chantiers-discussion en cinq lieux différents, suivies d’une rencontre centralisée où les participant-es se retrouveront pour partager leurs réflexions et plus si affinités.

Differents lieux se sont déjà proposés de réfléchir à la possibilité pour eux d’accueillir l’une ou l’autre de ces rencontres : à Toulouse et sa région, à Alès, Dijon, Lyon, Genève, dans le Limousin et la région grenobloise.

Contactez-nous si vous souhaitez rejoindre l’un de ces pôles ou en proposer un autre.

Pour les 5 chantiers-discussions : pendant 9 jours se dérouleraient simultanément des discussions sur des thématiques particulières et des chantiers pratiques de constructions ou autres. Nous tenons surtout à la période décentralisée dans l’idée de faciliter les rencontres et de ménager plus de temps pour les discussions ainsi que de renforcer des liens par des réalisations pratiques communes.

Ensuite, la deuxième étape serait un moment dit de conférence centralisée pendant 4 ou 5 jours. Nous avons conservé un moment centralisé pour permettre des décisions concernant le réseau AMP et la mise en commun des discussions en plus petit groupe.

Une série de thèmes de réflexions sont déjà en cours d’élaboration :

- le rapport au militantisme, la marginalisation ou l’élitisme des milieux radicaux et la volonté d’en sortir

- la société marchande et le rapport à la consommation, les possibilités d’économies et d’échanges non-marchands

- le refus de l’Etat et les expériences d’autogestion et de démocratie directe

- les luttes de travailleurs-euses, de chômeurs-euses et les luttes contre le salariat ; les luttes contre le capitalisme et les offensives contre ses diverses institutions (OMC, FMI, Banque Mondiale, UE, banques, multinationales...), et leurs avancées actuelles en Europe (les accords de libre-échange, la marchandisation des services publics...)

- la question de la gestion capitaliste des ressources, des énergies et des catastrophes environnementales à venir, et les alternatives encore envisageables ; l’écologie pratique

- la société industrielle, sa territorialisation et la question de la transformation de l’environnement social et du modelage des rapports humains

- l’ « impasse » actuelle de l’anti-racisme dans nos milieux anticapitalistes et anti-autoritaires ; le post-colonialisme, les luttes autour de l’immigration et de l’abolition des frontières

- les questions de genre et les luttes anti-patriarcales

- le contrôle social et les politiques sécuritaires, les logiques militaristes et la répression des luttes

- les rapports adultes-enfants, la parentalité, l’éducation, l’âgisme...

- le développement et la préservation des espaces d’autonomie

Au sujet des modalités d’organisation, quelques éléments nous semblent importants que nous voulons privilégier :

- La non spécialisation/hierarchisation des tâches, la décentralisation, l’échange de pratiques concrètes et l’attention particulière à l’organisation et à la gestion de la vie quotidienne comme partie intégrante du processus d’autogestion. Tout cela dans l’idée de rompre avec une forme d’engagement politique qui sépare des militant-es spécialisé-es dans la prise de parole et de décisions tandis que d’autres sont relégué-es aux tâches logistiques. Cet aspect des choses nous semble un pas en avant dans la déconstruction des rapports de pouvoir.

- L’attention particulière aux savoirs faires pratiques et la réalisation des constructions concrètes.

- L’implication locale : que les chantiers soient liés à des besoins locaux et aux gens qui accueillent.

- La volonté de ne pas laisser l’aspect organisationnel prendre le pas sur une réflexion de fond quant au sens de ce projet et la manière de le mener.

- La dynamique et les liens avec les gens de l’est, en renforçant des coopérations entre groupes de l’est et de l’ouest de l’Europe. Si des personnes sont intéressées, pendant les mois qui précèdent la conférence, plusieurs voyages auront lieu dans ces régions pour maintenir et consolider ces liens.

Si vous souhaitez participer à cette aventure, contactez-nous !

Une dernière précision : l’AMP n’est pas une organisation établie, elle ne dispose d’aucun bureau fixe ou personnel salarié. Les activités réalisées dans cette dynamique ne sont financées que par les gens qui s’y engagent et des personnes qui les soutiennent. Pour soutenir l’organisation de la conférence de 2006, vous pouvez envoyer des chèques à l’ordre de « accueil caravane » à : Stamp c/o longo maï 04300 Limans. L’argent récolté servira principalement à payer des visas et frais de déplacement pour les participant-es des pays d’Europe de l’est et centrale.

Site AMP
Adresse mail : stamp(Arobase)poivron.org

Nous vous tiendrons informés ici des lieux et dates des rencontres de cet été.

http://rebellyon.info/article1447.html
Revenir en haut Aller en bas
 
Août 2006 : rencontres de l’Action Mondiale des Peuples
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Suggestions d'actions :: National-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser