AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-31%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les baskets Nike React Element 55 SE pour homme
90 € 130 €
Voir le deal

 

 Collectif des déboulonneurs : compte rendu de la 1ère action

Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

Collectif des déboulonneurs : compte rendu de la 1ère action Empty
MessageSujet: Collectif des déboulonneurs : compte rendu de la 1ère action   Collectif des déboulonneurs : compte rendu de la 1ère action EmptyMar 13 Déc à 1:16

Citation :

Paris : Collectif des déboulonneurs : compte rendu de la 1ère action

Lu sur Soutien aux déboulonneurs : "Bien que confiants, nous sommes plein d’incertitude quant au nombre de personnes à retrouver sur place : l’heure retenue tombe pendant les heures de bureau (beaucoup ne pourront pas se rendre au rendez vous) et il a neigé une heure et demi avant (froid, humidité et circulation difficile ne sont guère des facteurs incitatifs…). Le lieu a été décidé quelques jours auparavant et seulement annoncé au dernier moment par contacts directs (amis, personnes s’étant déclarées intéressées au préalable après qu’elles aient eu vent du concept et du jour de l’action, journalistes).

17h30. Nous nous retrouvons à l’angle de la rue Drouot et du boulevard Montmartre dans le 9e arrondissement de Paris.

Soulagement : une centaine de personnes est là, avec des carnets, des appareils photos et des caméras (j’ai pu repérer au moins France 3 Idf, le Parisien, l’AFP, la Vie). Retrouvailles avec les têtes connues… Au bout de 10 minutes, nous nous rendons au lieu de l’action : 3 panneaux déroulants et lumineux sous verre, sur une (fausse ?) palissade de chantier. Le trottoir est large et la centaine de personnes peut s’étaler avec aise…

Presque aussitôt, nous passons à l’action. Un escabeau devant le premier panneau. La bonne humeur est là, le public applaudit généreusement en suivant l’évolution de nos inscriptions… Les journalistes n’en perdent pas une miette…

Collectif des déboulonneurs : compte rendu de la 1ère action Image001

Collectif des déboulonneurs : compte rendu de la 1ère action Image002

Les 6 barbouilleurs agissent de concert. Sont inscrits sur les panneaux : « Publicité = violence », « Pollution visuelle », « Halte au matraquage + 50cm par 70cm »

Une fois ces « non-violences urbaines » commises (expression trouvée par Y.Gradis), notre association de bienfaiteurs installe un tabouret et invite qui veut à prendre la parole… Femmes et hommes de tout âge se succèdent pour s’exprimer librement, avec plus ou moins de coffre. De nombreux sujets sont abordés : les conséquences environnementales et l’énergie dévorée par les panneaux (1 seul panneau consomme à l’année autant qu’un foyer de 4 personnes), la dégradation de l’image des femmes, le sexisme et son exploitation commerciale, les rapports nord sud nécessaires à notre société de consommation, l’aliénation mentale y compris par la société de travail, les médias tributaires des entreprises et de l’industrie qui deviennent intouchables, l’individualisme, etc. mais on rappelle aussi les principes de la désobéissance civile et la nécessité du recours à ce type d’action face à l’inertie des pouvoirs publics ou la distinction fondamentale entre tag et inscription, l’importance du rôle que tient le public qui fait exister l’action… Le président de R.A.P. (Résistance à l’Agression Publicitaire) affirme le soutien de son association au collectif des déboulonneurs, malgré l’impossibilité de celle-ci d’y participer du fait de son statut légaliste.

La police arrive : policiers à pied à qui l’on explique que nous sommes non-violents, qu’il n’y aura aucune résistance et que oui, il a bien dégradation… Puis « véhicule-cowboy », puis un autre. Ils n’interviennent pas et nous observent circonspects. Nous leur adressons un message par haut parleur en leur souhaitant la bienvenue, disant qu’ils font leur travail et nous le notre, que nous sommes là pour nous faire arrêter et même avoir un procès… Quelqu’un les remercie même d’avoir une « attitude presque aussi digne que la notre » ! Devant leur non-réaction, nous préférons prendre les devants (on ne sait jamais s’ils nous plaquaient au
sol, une fois tout le monde dispersé…). Nous demandons aux personnes qui ne font pas partie du Collectif de s’écarter pour faire un couloir dégagé qui nous conduise jusqu’aux policiers. Devant les panneaux que nous venons de barbouiller, nous sortons nos cartes d’identités que nous brandissons, et après une pause, ou « la » pause (car nous profitons des objectifs qui mitraillent !), nous avançons calmement jusqu’à eux pour les leur remettre. Ils ne veulent pas prendre nos cartes. Nous attendons et puis décidons d’entamer une chanson à l’unisson.

Sur l’air du « déserteur » de Boris Vian, nous chantons les premières strophes du « barbouilleur » (paroles ci après en PS1). Ils ne veulent pas nous arrêter ni relever nos identités… Mais que fait la police !? Alors, nous décidons d’ordonner la dispersion de cette manifestation non-déclarée, en partant en groupe pour ne pas laisser les barbouilleurs seuls, en annonçant un lieu de retrouvailles dans le 11e arrondissement.
Tout le monde est satisfait de l’action, y compris des personnes
totalement novices quant à la lutte antipublicitare ou quant à l’action de désobéissance civile…

Mais un petit rebondissement a lieu, puisqu’à la sortie du métro St Maur (à côté de « la passerelle », lieu fort convivial auquel nous nous rendons), 3 cars de C.R.S sont postés. Les R.G. téléphonent et suivent les groupes pour voir où ils se rendent. Devant notre « inaction » (boire, manger, discuter), ils finiront par rapatrier leurs unités ¾ d’heure après. L’« état de démence » avec « couvre-fous », a bien été proclamé, comme le dit la Brigade Activiste des Clowns…

De bonnes photos sur l’excellent site de relais d’actions et
manifestations alternatives

1d-photo

et aussi sur

bap

un petit film visionnable en streaming (8’35)

dadaprod

Mais en tapant déboulonneurs en moteur de recherche, on trouve beaucoup de choses (notamment des articles de différents journaux)…

La prochaine action du collectif des déboulonneurs de Paris aura lieu le vendredi 23 décembre à 18h30. Toutes les personnes qui veulent prendre part au processus, en barbouillant ou non, sont invitées à nous rejoindre.
deboulonneurs.paris@no-log.org

A bientôt !

Mis en ligne par libertad, le Jeudi 1 Décembre 2005, 23:12 dans la rubrique "Actualité".

http://endehors.org/news/9036.shtml
Revenir en haut Aller en bas
 
Collectif des déboulonneurs : compte rendu de la 1ère action
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Général :: Actualité :: Archives 2005-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser