AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-68%
Le deal à ne pas rater :
Caméra de Surveillance WiFi -ieGeek –
47.59 € 149.99 €
Voir le deal

 

 Allemagne, Basse-Saxe : 7000 personnes contre le nucléaire

Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

Allemagne, Basse-Saxe : 7000 personnes contre le nucléaire Empty
MessageSujet: Allemagne, Basse-Saxe : 7000 personnes contre le nucléaire   Allemagne, Basse-Saxe : 7000 personnes contre le nucléaire EmptyMar 29 Nov à 18:40

Citation :

Allemagne, Basse-Saxe : 7000 personnes contre le nucléaire et pour les renouvelables

Le 5 novembre, une manifestation a rassemblé 7000 personnes à Lüneburg (Allemagne, Basse-Saxe près de Hambourg). Un collectif d’associations très large (libertaires, associations de défense de l’environnement, entreprise du domaine des renouvelables, etc...) avait appelé à la manifestation dont le message était "nucléaire non merci, les énergies renouvelables tout de suite." La manifestation s’est déroulée dans une bonne ambiance malgré l’attitude des autorités et les provocations incessantes de la police présente en nombre. Car il ne faut pas oublier que Lüneburg est lieu stratégique pour la résistance anti-nucléaire. C’est la dernière ville sur le passage du train atomique CASTOR à destination de Gorleben avant le Wendland, région où des milliers de personnes "se mettent en travers" pour barrer la route aux déchets nucléaires. Le prochain train atomique à destination de Gorleben partira de La Hague le 19 novembre.

Un petit groupe de militantEs francophones a fait le voyage et vous raconte comment c’était.

Allemagne, Basse-Saxe : 7000 personnes contre le nucléaire 131585-2

Dès le début de matinée, les habitantEs de Lüneburg ont assisté à la valse des voitures de police. Dans le quartier piéton, il y avait des groupes de policiers postés à tous les coins de rue. Impossible de se balader à plusieurs un drapeau à la main , même pour se rendre à la manifestation ou après celle-ci. C’était tout de suite une « manifestation illégale non déclarée ». Les personnes les plus malchanceuses ont eu droit à plusieurs contrôle d’identité en l’espace de quelques heures.
La manifestation elle-même s’est très bien passé. Colorée, joyeuse, etc. La musique des antinucléaires français Stop Bure Brother and Sister a eu du succès. Il n’a pas été possible de prendre un autre itinéraire que celui indiqué par les autorités, tous les carrefours étaient bloqués par la police. Les policiers ont paniqué un moment lorsque la tête de manifestation s’est mise à courir et a dépassé puis encerclé un véhicule de police... où se trouvait le chef justement ! Le véhicule a été libéré par de vaillants policiers heureux de pouvoir faire usage de leur matraque contre les méchantEs manifestantEs... La police a fait comme d’habitude sa petite démonstration de puissance : elle a filmé et photographié sans arrêt, trouvé des prétextes ridicules pour arrêter des militantEs (l’attelle que vous portez au poignet pour cause de blessure devient une arme de résistance passive ! ) .

Allemagne, Basse-Saxe : 7000 personnes contre le nucléaire 131586

Après la manifestation, de nombreux-SES militantEs se sont retrouvéEs au café autogéré Anna und Arthur pour y déguster la délicieuse soupe préparée par les volontaires de la cuisine collective.
A la nuit tombée, environ 200 personnes se sont spontanément réunies pour reconquérir le centre ville par une marche aux lampions. La police ne s’y attendant pas n’a pas pu empêcher ce défilé. De nombreux-SES passantEs se sont spontanément jointEs au défilé à son passage.

Allemagne, Basse-Saxe : 7000 personnes contre le nucléaire 131588

Le lendemain, beaucoup de personnes sont allées faire un tour dans le Wendland car la « cinquième saison à belle et bien commencé. Un train atomique CASTOR doit arriver dans la région le 21 novembre. Comme il y a un train de ce type par an qui fait La Hague - Gorleben, les habitantEs du coin appellent cela la semaine verte (les policiers ont des uniformes verts) ou bien la cinquième saison. D’ici quelques jours, 10 000 policiers seront postés dans la circonscription (qui compte 50 000 habitants !) pour frayer un passage par la force au train nucléaire (entre Lüneburg et Dannenberg il y a 50 km de voie ferrée, ensuite les déchets sont chargés sur les camions pour les 25 derniers km). Les manifestations seront interdites à compter du 19 novembre (vive la désobéissance !) et déjà, il y a des policiers sur tous les passages à niveau, du fil barbelé le long de la voie ferrée, un hélicoptère qui survole la zone...
En attendant le jour « j », les militantEs expriment leur refus du nucléaire avec fantaisie. Le dimanche matin, l’initiative des plus de 60ans s’était rassemblée à Dannenberg. Les manifestantEs occupent la rue assisES sur des chaises (parce que c’est plus confortable que par terre) et jouent aux cartes, discutent, tricotent pendant que d’autres grimpent aux arbres. L’après midi l’initiative citoyenne locale avait organisé le Schienenmove ou danse dans la rue, à laquelle 200 personnes ont participé. L’ambiance était bonne mais tendue. Pour accompagner le défilé, il y avait des policiers à cheval, des mini chars blindés postés au loin, etc. L’Etat policier veille. Et il se transforme bien souvent en une zone de non droit. Un participant français en a fait l’expérience... il s’est fait enlever par les policiers à l’issu de la manif, il a eu droit à un séjours sur un parking de zone industrielle obscure où il a été fouillé et photographié de force, puis à quelques heures au commissariat.
Officiellement le motif, c’est Vermummung (le fait de se cacher le visage)... Mais on peut dire que les flics avaient envie de jouer aux cow-boys et de montrer combien ils sont forts - Ridicule. Et cela ne va pas s’arranger dans les jours à venir.

Samedi 18, il y a une manifestation d’ouverture des actions anti train CASTOR organisée par l’initiative citoyenne locale à Hitzacker (quelque part dans le Wendland, pour ceux qui ne connaissent pas). Et ensuite... es geht los !!! C’est parti, le jour « j » on se met en travers des rails et de la route.

Ah, et puis ce train, il passe à travers la France ! mais chut, c’est secret défense, ces informations... Comme le dit un ami : l’Allemagne c’est l’Etat policier et la France, l’Etat militaire. Le réseau sortir du nucléaire a décidé cette année de publier les horaires du train atomique malgré l’interdiction... Et il y aura sûrement des rassemblements le long du trajet, renseignez vous ! Par exemple sur le site de la coordination contre l’enfouissement des déchets radioactifs : ICI

D’autres articles sur le Wendland et les trains atomiques :

-Le risque restant, une citoyenne raconte
-reportage en images sur le transport de 2003
-le sentier atomique

De : stop Castor
dimanche 13 novembre 2005

http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=20563
Revenir en haut Aller en bas
 
Allemagne, Basse-Saxe : 7000 personnes contre le nucléaire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De retour a la maison avec toi (PV Riku) (Hentaï ) (terminer)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Général :: Actualité :: Archives 2005-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser