Discutaction
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-43%
Le deal à ne pas rater :
Casque sans fil Bose QuietComfort 35 II
214.90 € 379 €
Voir le deal

 

 L’Italie et l’Allemagne s’interrogent sur leurs banlieues

Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

L’Italie et l’Allemagne s’interrogent sur leurs banlieues Empty
MessageSujet: L’Italie et l’Allemagne s’interrogent sur leurs banlieues   L’Italie et l’Allemagne s’interrogent sur leurs banlieues EmptyLun 7 Nov à 19:46

Citation :

L’Italie et l’Allemagne s’interrogent sur leurs banlieues

L’Italie et l’Allemagne s’interrogent sur leurs banlieues Abbasso_la_miseria

Les violences observées depuis dix jours dans la banlieue de Paris et dans plusieurs villes de province françaises pourraient se produire en Allemagne et en Italie, selon des responsables politiques de ces deux pays.

"Les situations en France et ici divergent en partie, mais nous ne devons pas pour autant penser que de tels événements ne peuvent se produire en Allemagne", déclare Wolfgang Bosbach, numéro deux au Parlement de l’Union-chrétienne démocrate, dimanche dans le journal Bild am Sonntag.

Côté italien, l’ancien président de la Commission européenne Romano Prodi, chef de file de l’opposition de centre-gauche, a déclaré samedi que le gouvernement devait prendre des mesures urgentes pour améliorer la vie dans les banlieues les plus défavorisées pour empêchent des émeutes du même type.

Le gouvernement de Silvio Berlusconi a rétorqué en accusant Prodi d’incitation à la violence.

Malgré le déploiement dans les banlieues parisiennes de milliers de policiers supplémentaires, des groupes de jeunes ont incendié 1.300 véhicules dans la nuit de samedi à dimanche, dix jours après le décès de deux adolescents qui se sont électrocutés en tentant, apparemment, d’échapper à la police.

Le drame a mis le feu à la frustration latente des banlieues françaises où habitent, dans un isolement nuisant à leur intégration, de nombreux immigrés et descendants d’immigrés maghrébins et africains, des communautés sujettes au racisme et à un taux de chômage élevé.

DEBATS SUR L’INTEGRATION

Tout comme la France, l’Allemagne compte une importante communauté immigrée, dont plus de trois millions de musulmans, d’origine turque pour la plupart.

Dans ce pays, un débat sur la méthode à suivre pour faciliter l’intégration de cette communauté s’est fait jour après qu’il fut apparu que trois des pirates de l’air du 11 septembre 2001 avaient vécu à Hambourg et mis au point dans cette ville de l’Allemagne hanséatique leur projet d’attentat.

Le meurtre en février, à Berlin, d’une Turque par ses trois frères qui lui reprochaient d’avoir "déshonoré" sa famille a remis la question au goût du jour.

Bosbach, proche allié de la future chancelière Angela Merkel, estime que la plupart des immigrés se sont bien intégrés dans la société allemande, mais que beaucoup d’entre eux vivent encore isolés d’elle. "Il y a des développements inquiétants ici aussi", a-t-il dit. "Des sociétés parallèles existent aussi en notre sein."

Pour Prodi, "(l’Italie) a les pires banlieues d’Europe". "Je ne pense pas que la situation (ici) soit si différente qu’à Paris. Ce n’est qu’une question de temps", a-t-il déclaré à des journalistes.

Les alliés de Berlusconi ont accusé Prodi de tenir des propos alarmistes pour recueillir les suffrages d’un électorat effrayé, en plaçant l’insécurité au coeur du débat politique.

"C’est une incitation irresponsable aux désordres", a déclaré dans un communiqué Sandro Bondi, coordinateur national de Forza Italia, parti du président du Conseil. "Il veut effrayer l’Italie parce que c’est le seul moyen qu’il a de gagner les élections."

DES METHODES QUI DIVERGENT

Certains ministres affirment avoir épargné à l’Italie de telles violences urbaines en introduisant des mesures restreignant l’immigration, méthode vivement combattue par le centre-gauche.

"Ce qui se produit en France ne peut se produire ici parce que grâce à (notre législation), nous n’avons pas cette situation potentiellement explosive, résultat d’une immigration sauvage que connaît la France depuis ces dernières décennies", a déclaré le ministre de la Santé, Roberto Maroni.

Certaines banlieues défavorisées, notamment dans le Sud, autour de Naples, accusent un taux de criminalité élevé, mais elles n’ont jusqu’ici pas connu de violences du type de celles que l’on constate actuellement en France.

La Ligue du Nord, membre de la coalition au pouvoir, attribue ce fait au faible taux d’immigration en Italie, qui réduit selon lui les problèmes d’intégration. Le nombre d’étrangers cherchant à s’établir en Italie va toutefois croissant, et quelque 1,5 million d’immigrés légaux y vivent ainsi qu’un nombre inconnu de clandestins.

Les immigrés sont attirés par les grandes villes, où les possibilités de logement sont restreintes, ce qui entraîne l’apparition de campements de fortune dans des terrains vagues en périphérie des centres urbains.

Le maire (centre-gauche) de Bologne (Nord), Sergio Cofferati, a provoqué l’ire de la gauche de son parti, le mois dernier, en demandant la destruction par des bulldozers de cabanes construites illégalement par des ouvriers roumains.

"Nos banlieues sont une tragédie humaine et à moins d’y entreprendre de sérieux travaux, à la fois en matière sociale et en termes de logement, nous connaîtrons beaucoup de situations à la parisienne", a déclaré Prodi. ROME/BERLIN (Reuters)

http://fr.news.yahoo.com/06112005/2...

De : patrizia
dimanche 6 novembre 2005

http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=20275
Revenir en haut Aller en bas
 
L’Italie et l’Allemagne s’interrogent sur leurs banlieues
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Général :: Actualité :: Novembre 2005-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser