AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits – Français
12.90 €
Voir le deal

 

 Guérilla urbaine dans le centre ville de Rennes

Aller en bas 
AuteurMessage
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Guérilla urbaine dans le centre ville de Rennes Empty
MessageSujet: Guérilla urbaine dans le centre ville de Rennes   Guérilla urbaine dans le centre ville de Rennes EmptyMer 12 Oct à 19:05

altermonde-levillage- mercredi 12 octobre 2005, cardabelle
Guérilla urbaine dans le centre ville de Rennes

Citation :
Les rassemblements festifs du jeudi soir dans le centre ville de Rennes ont repris depuis deux semaines, malgré la répression massive mise en oeuvre par la préfecture depuis plus d’un an, malgré la mobilisation hebdomadaire de centaines de CRS, l’interdiction du "transport d’alcool" dans le centre ville, les provocations de routine, les amendes, les charges hebdomadaires, les matraquages, grenades lacrymos et canons à eau, les condamnations, la complicité des médias et des élus. Pour l’instant la jeunesse rennaise tient la rue et n’entend pas la laisser à la police.

En face, la préfecture et le procureur choisissent de durcir la répression. Jeudi dernier :

- 3 MOIS DE PRISON FERME pour un jeune de 21 ans en "récidive légale" pour avoir refusé d’arrêter de jouer du djembé et avoir craché sur un policier.

- 4 MOIS DE PRISON FERME pour un autre qui a menacé les policiers avec une chaise. Les deux doivent aussi verser 150 euros aux trois "policiers victimes".

- 100 heures de « travail d’intérêt général » pour deux jeunes - au casier judiciaire vierge - pour avoir jeté une canette sur les policiers pendant qu’ils chargeaient.

Le procureur de la république Hervé Pavy a parlé d’"une véritable guerilla urbaine [qui] s’installe a Rennes" et d’un "Etat de non droit [qui] s’installe dans le centre ville de Rennes", de jeunes lançant un "défi aux libertés publiques et à la démocratie" et a appellé au durcissement de la répression et à des peines de prison ferme.

Nous appellons à un SIT-IN JEUDI PROCHAIN A 23 H, PLACE- ST MICHEL. La rue n’est pas aux flics, la rue est un espace public. Nous demandons le retrait des arrêtés et circulaires répressifs passés par la préfecture contre la liberté de rassemblement et de circulation, l’annulation des condamnations pour des actes commis en réponse à la répression, et le jugement des policiers coupables de violences.

* * *


Commentaire libre de Jean Dornac (donc sans responsabilité pour les auteurs de l’article) :


"La police qui représente les libertés publiques et la démocratie", dixit le procureur ! Il faudrait peut-être demander leurs avis à tous les "raflés" de France depuis juillet dernier ; il faudrait peut-être demander son avis à l’homme jeté dans les bras du pouvoir à Conakry grâce à la politique du chiffre sarkozienne ; faudrait peut-être nous demander notre avis, à nous, le peuple, importuné par la vue de trop nombreux uniformes qui, de plus, ne savent plus faire autre chose que la "gueule" lorsqu’on les croise...

Il vaut mieux être sourd que d’entendre ça... je confirme...
source : http://altermonde-levillage.nuxit.net/article.php3?id_article=3891

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Guérilla urbaine dans le centre ville de Rennes Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
 
Guérilla urbaine dans le centre ville de Rennes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Course à la mort (Death Race 1 et 2 ) [FR DVDRiP]
» [FREE] The Karaté Kid-2010 [DVDRiP]
» [FREE] The Interceptor [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Société :: De la relativité des droits et de la liberté :: Répressions et dérives-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser