AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -55%
-30 € sur AUKEY USB C – Station de charge
Voir le deal
24.99 €

 

 Histoire d’une rencontre à tout-faire

Aller en bas 
AuteurMessage
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Histoire d’une rencontre à tout-faire Empty
MessageSujet: Histoire d’une rencontre à tout-faire   Histoire d’une rencontre à tout-faire EmptyDim 9 Oct à 17:42

decroissance-le dimanche 9 octobre 2005
Histoire d’une rencontre à tout-faire

Citation :
Qu’est-ce que cette rencontre à tout-faire ?

Nos intentions à l’origine de ce projet était d’enrichir et partager nos savoir-faire à la recherche de modes de vie supportables pour la Terre et ses habitant-e-s, de favoriser des rencontres vivantes par la mise en commun de nos pratiques, de nos connaissances et par le partage de la vie quotidienne.

Une organisation minimale était prévue : des activités sous forme d’ateliers proposés par les participant-e-s, des espaces de partage : une bibliothèque commune et un dépôt-don de plantes (graines, boutures, jeunes plants...) le logement sous tente les repas gérés collectivement.

Le financement de l’opération était assuré par une Participation Libre Aux Frais...et PLAF !

Comment a-t-on fait ?

Nous disposions... d’un lieu avec 3 pièces mises hors d’eau et du terrain pour planter les tentes, une caravane, un point d’eau, une toilette à litière, quelques tables et chaises, de la vaisselle, des gamelles, du papier, des crayons, des outils, du matériel divers (bois, ficelle, clous...), un bout de jardin avec quelques légumes (aïe la sècheresse !), quelques dizaines d’euros d’avance, une boîte à PLAF, une déchetterie à proximité.

Les seules sources d’énergie disponibles étaient le bois, le soleil, la graisse et l’huile de coude.

Chronologie :

- Mai. La date est fixée, quelques ateliers sont prévus pour rédiger l’annonce à paraître dans les revues de l’été (Passerelle Eco et S !lence).

- Mi-août. Suite aux premiers contacts pour les inscriptions, la liste des ateliers s’étoffe. Une plaquette de présentation (un A4 recto-verso) est rédigée. Elle est envoyée à tou-te-s les participant-e-s, aux copines et copains, à quelques assoces locales. Elle contient notamment toutes les infos pratiques (organisation, date, accès...) et une liste provisoire des ateliers avec le matériel à récupérer. Trois affiches sont dessinées pour 2 magasins bio du coin et la boutique d’une assoce d’éducation à l’environnement. La rencontre est annoncée sur 3 sites internet (zecc.free.fr, onpeutlefaire.com, eco-bio.info).

- Septembre. Il s’agit de rendre le lieu disponible (une pièce pour la cuisine, une pièce-atelier pour stocker le matériel, une pièce polyvalente pour manger, bricoler... et la caravane pour se laver). Des affichettes explicatives sont disposées pour indiquer où les choses sont rangées. Un tour à la déchetterie permet de récupérer quelques carcasses pour l’atelier vélo. Un stock de nourriture est acheté : céréales et légumineuses chez un grossiste bio, les légumes chez le maraîcher bio du coin et les restes du jardin.

- 17 septembre. C’est parti !

Qu’est-ce que ça a donné ?

Une quarantaine de personnes sont passées pendant ces 10 jours avec un maximum de 25 par jour. Agées de 18 mois à 60 ans, elles sont venues par Passerelle Eco, S !lence et le bouche à oreille (internet s’est révélé inefficace !).

Le programme des ateliers était établi chaque soir pour le lendemain. Une bonne vingtaine d’ateliers ont eu lieu : cuillère, didjeridoo et flûte en bambou, fauteuil en carton, pain au levain, boissons fermentées, lessive à la cendre, légumes lactofermentés, tissage en bande, dentifrice, cuiseur et four solaires, tomates séchées, hutte de sudation, vannerie en osier et noisetier, lampe à graisse, foyer amélioré en fer et en terre, do in, peinture murale à la terre, poterie, musique, réparation vélo, échaffaudage en bambou, portage bébé, réveil musculaire. Les premiers jours nous ont permis de réaliser ce qui faisait défaut pour le bon déroulement de la rencontre : des lampes à graisse pour s’éclairer le soir, un foyer performant pour cuisiner, une fournée de pain pour saucer les plats.

Côté PLAF, la nourriture a afflué et la boîte à PLAF a débordé. Une réflexion intéressante s’engage donc : qu’allons-nous faire de cet argent ? (faites-nous part de vos suggestions !)

Un tour de table s’est déroulé le dernier jour, des 1à jours se sont avérés un moment fort pour chacun d’entre nos.

Il n’en reste pas moins des choses à améliorer : L’heure des repas était très aléatoire. Cela apporte de la souplesse mais ne tient pas compte des personnes qui se couchent tôt et de celles qui passent juste un après-midi et qui arrivent à 14h30 quand on se met à table. Un cahier pour collecter les recettes a été mis en place pour éviter de répéter 15 fois chaque recette et conserver une trace écrite de toutes ces informations. Mis en place tardivement, il a perdu de son intérêt (de nombreuses recettes avaient déjà été diffusées). Même si des jeux étaient prévus, il manquait un coin dédié aux enfants. L’intendance n’a pas vraiment été gérée collectivement. Il régnait un flou sur l’annonce et la programmation des ateliers : le panneau d’affichage a été installé tardivement et, sur l’atelier lacto par exemple, les personnes intéressées attendaient que l’atelier soit proposé et la personne qui le proposait attendait qu’il soit demandé...ça pouvait durer longtemps. Le point du soir ne permettait pas tout à fait à chacun d’exprimer ses attentes et aurait pu être l’occasion de faire un point sur les ateliers du jour.

Pour ces deux dernières remarques, voici une proposition : Un panneau d’affichage permettrait de présenter succintement chaque atelier et d’indiquer la personne qui le propose pour obtenir plus de renseignements, un bref bilan sur les ateliers de la journée pourrait être réalisé chaque soir, ainsi qu’un cercle de parole qui permettrait à chacun d’exprimer ses attentes (demander ou proposer un atelier, exprimer des difficultés...) et programmer la journée du lendemain.

Nous aurions également pu réfléchir comment transmettre nos expériences et ce que nous avons vécu. Ce texte est un début de réponse mais ne serait-il pas possible de rédiger des compte-rendu d’atelier, d’initier la rédaction de brochures à plusieurs ?

Et pour les prochaines ?

La difficulté majeure pour organiser une telle rencontre consiste à disposer d’un lieu (nous avons la chance de ne pas être confrontés à ce problème). Ensuite cela ne demande que peu d’effort et peu d’argent. Quelques points nous paraissent important : On peut compter sur les participants pour finir d’installer le lieu (faire des toilettes sèches, des fourneaux, des bancs...). L’important est de débarasser au préalable les affaires personnelles. Le système d’inscription permet d’avoir un oeil sur le nombre de participant-e-s pour éviter de dépasser les capacités du lieu. Soigner l’affichage sur le lieu (notamment à la cuisine), faire un tour détaillé du lieu et expliquer le fonctionnement aux arrivant-e-s leur permet d’être rapidement autonomes.

A quand la prochaine ? Dès que quelqu’un en propose une ! Cela semble se préciser du côté de la Creuse, 2 jours en novembre...à confirmer. N’hésitez pas à nous communiquer vos expériences.

Pour notre part, nous comptons renouveler ce genre de rencontres : septembre 2004, construction d’un four à pain en terre, septembre 2005, rencontre à tout-faire. Pour la prochaine, nous ne savons ni la date ni la forme...quand ça nous prendra !
source : http://www.decroissance.info/Histoire-d-une-rencontre-a-tout

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Histoire d’une rencontre à tout-faire Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire d’une rencontre à tout-faire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MU] Tout va bien, The Kids Are All Right [DVDRiP]
» Tout sur Slayers Hentaï (ou presque)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Alternatives de vie :: Décroissance, alternatives au capitalisme ...-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser