AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
NUK Chauffe-Biberon Maison
13.24 €
Voir le deal

 

 Roland Gatti, de la Police aux frontières

Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

Roland Gatti, de la Police aux frontières Empty
MessageSujet: Roland Gatti, de la Police aux frontières   Roland Gatti, de la Police aux frontières EmptyJeu 6 Oct à 14:15

Citation :

Roland Gatti, de la Police aux frontières : Reconduire « à tour de bras »,« faire du chiffre ».

24 septembre 2005


Roland Gatti, de la Police aux frontières de Metz, reconduit les clandestins : Reconduire « à tour de bras »,« faire du chiffre »

Roland Gatti, 52 ans, est gardien de la paix à la Police aux frontières (PAF) de Metz et secrétaire départemental du syndicat général de la police (SGP) Force ouvrière. Il fait partie des 30 fonctionnaires mosellans affectés aux escortes et aux reconduites de clandestins.

Comment se passe votre travail ?

On est à peu près à 54 % de l’objectif de reconduites qui nous a été fixé par le ministère de l’Intérieur pour la Moselle. Soit autour de 700 mesures d’éloignements pour un total de 1 300 à atteindre sur l’année (en 2003, la PAF de Metz a procédé à 650 reconduites, ndlr). On est donc loin du compte. On expulse à tour de bras, on fait les fonds de tiroir. On va chercher tout ce qui peut traîner comme étranger en situation irrégulière. On « fait » beaucoup de familles. Une famille, ça peut faire six personnes. Souvent, ce sont des gens qui sont là depuis plusieurs années. Même les collègues les plus durs chez nous ne comprennent pas.

- Lire l’ article : www.liberation.fr


Un policier menacé de sanctions pour avoir critiqué les reconduites à la frontière


23 septembre 2005


(...) Le policier croyait pouvoir tenir ces propos en toute liberté, abrité derrière son mandat de représentant local du Syndicat général de la police (SGP). C’est d’ailleurs à ce titre qu’il s’est exprimé dans les différents organes de presse. Les responsables nationaux du SGP ne l’ont pas entendu de cette oreille. Après avoir pris connaissance des déclarations de leur adhérent, ils l’ont désavoué dans un communiqué rendu public le 20 septembre. "Ces propos n’engagent que M. Gatti et en aucun cas le SGP, est-il notamment écrit. M. Gatti n’est en aucune manière mandaté pour parler en son nom."

L’un des dirigeants du SGP, le secrétaire général adjoint, Gilles Wiart, a profité d’une commission technique paritaire réunissant les syndicats et le directeur général de la police nationale, Michel Gaudin, le 20 septembre, pour se dire "surpris" des déclarations de M. Gatti. "Je considère que les policiers de la PAF sont des humanistes, affirme M. Wiart. Il n’y a pas d’acharnement de leur part ou d’opérations ciblées. Ils ne font ni plus ni moins qu’exécuter les décisions de justice ou administratives."

UN RISQUE DE MUTATION DISCIPLINAIRE

M. Gatti a été l’objet d’une première audition disciplinaire, mercredi 21 septembre, à Metz, au cours de laquelle il lui a été demandé de s’expliquer sur ses déclarations. L’administration attend les conclusions de l’enquête pour prendre une décision, qui pourrait être une mutation disciplinaire.

- Lire l’ article : www.lemonde.fr/web

http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=2696
Revenir en haut Aller en bas
 
Roland Gatti, de la Police aux frontières
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Société :: Immigration et droit d'asile-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser