AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-39%
Le deal à ne pas rater :
Huawei P30 Smartphone
395 € 649 €
Voir le deal

 

 Aujourd’hui comme hier la police rafle.

Aller en bas 
AuteurMessage
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Aujourd’hui comme hier la police rafle. Empty
MessageSujet: Aujourd’hui comme hier la police rafle.   Aujourd’hui comme hier la police rafle. EmptyLun 26 Sep à 18:27

samizdat-26/9/2005
Aujourd’hui comme hier la police rafle.

Citation :


Depuis le mois de juillet, les quartiers de Stalingrad, Belleville, Couronnes, Ménilmontant, Château Rouge, Gare du Nord, Barbès et Château d’Eau sont la cible de rafles policières qui nous rappellent une triste période de l’histoire de France.


A chacune de ses opérations, la police emploie les mêmes méthodes : contrôle au faciès à la sortie du métro, dans les rues ; intrusion dans les cafés et les commerces, et un bus de la police nationale qui se remplit avant de partir pour le dépôt de Cité.

Ce jour, 22 septembre 2005, à 14h30, nous avons été de nouveau témoins d’une de ces rafles policières dans le quartier de Château d’Eau dans l’indifférence générale malgré l’intervention de quelques personnes présentes.

La CNT dénonce l’incroyable démagogie dont abusent les politiques ; depuis le “seuil de tolérance” initié il y a 20 ans par Rocard, jusqu’au “karcher” de Sarkozy, les sans-papiers n’en finissent pas de payer de leur vie l’addition du capitalisme. Condamnés à survivre dans des conditions indignes au cœur de nos villes, ils sont avant tout une main d’oeuvre livrée à la voracité de l’Etat et des patrons sans vergogne.

Incendies, rafles, expulsions et charters “européens” se succèdent à un rythme effréné. L’ incurie, voire la complicité des organisations politiques, syndicales ou associatives est criante.
Privilégions d’autres réseaux de résistance, tels le Réseau Education Sans Frontière à partir des écoles ou des lycées ou encore les Collectifs de Mal-Logés au coeur des quartiers.

L’ auto-organisation des luttes par les squatteurs, les sans-papiers et les mal-logés, avec le soutien des collectifs, permet, face à cet Etat sécuritaire, d’organiser la résistance.

Développons une seule lutte, la lutte de classe !

Paris, le 25 septembre 2005

Confédération Nationale de Travail
Bureau Confédéral
Secrétariat médias
medias@cnt-f.org
source : http://infoblog.samizdat.net/page.php?p=2584

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Aujourd’hui comme hier la police rafle. Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
 
Aujourd’hui comme hier la police rafle.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Société :: De la relativité des droits et de la liberté :: Répressions et dérives-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser