AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-84%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
23.95 € 149.99 €
Voir le deal

 

 Saint-Martin, le Rif et les tomates rouges

Aller en bas 
AuteurMessage
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Saint-Martin, le Rif et les tomates rouges Empty
MessageSujet: Saint-Martin, le Rif et les tomates rouges   Saint-Martin, le Rif et les tomates rouges EmptyVen 16 Sep à 16:03

altermonde-vendredi 16 septembre 2005, Anonyme XXI
Saint-Martin, le Rif et les tomates rouges

Citation :
Un projet de film qui croise plusieurs thèmes forts : agriculture, politique agricole commune, grande distribution, immigrés, précaires, gendarmes, préfet, production cinéma alternative...

Ah, je lis encore "dénoncer", mais ouf on ne s’arrête pas là !


Bonjour

Je suis cinéaste, certain(e)s d’entre vous connaissent mon film "Africascop" qui a été présenté dans plus de 150 projections publiques en France et a suscité autant de débats sur la question de l’économie solidaire, les rapports Nord-Sud, etc.

Je viens aujourd’hui vous présenter mon projet de film "Saint-Martin, le Rif et les tomates rouges".

L’une des particularités de ce projet, c’est qu’il s’inscrit lui aussi dans une forme d’économie participative, puisqu’il va être produit avec l’argent des personnes et groupes, associations, syndicats, qui pourront ensuite l’utiliser pour leur propre compte.

Je m’adresse à vous aujourd’hui en tant que sympathisant du café ’de l’autre côté" du pont’ dont les qui me connaissent et me soutiennent... pour vous proposer de vous associer directement à ce projet en y apportant une contribution financière dont je vous laisse évaluer le montant, vous trouverez les éléments de devis et du financement de ce film en annexe, et en devenir coproducteur, c’est à dire aussi propriétaire des droits d’exploitation (et je voudrais dire ... des devoirs...) du film une fois qu’il sera terminé. Vous aurez le loisir de lire le projet entier dans le document ci-joint.

Sachez seulement que son propos ne s’arrête pas à dénoncer les agissements des exploitants agricoles peu scrupuleux qui exploitent les ouvriers étrangers en contrat OMI, le film s’attache également à révéler les liens qui existent entre ces pratiques et celles de la grande distribution pour mettre en lumière les conséquences des politiques néolibérales, qu’il s’agisse de la toute puissance du marché ou des aberrations de la politique agricole commune...

Et comme par nature, je ne peux pas m’arrêter à démonter ces mécanismes sans montrer que d’autres formes d’agriculture, de relations entre patrons et employés, de consommation sont possibles, le film s’attachera à mettre en lumière les alternatives qui existent et qu’il importe de faire connaîrtre pour montrer qu’il n’y a pas de fatalité, et que chacun(e) peut, à sa place, en tant que citoyen(ne), travailleur(euse), consommateur(trice), électeur(trice), miltant(e) syndical etc. trouver sa place dans la mise en œuvre d’un autre monde...

J’ai déjà commencé à tourner quelques plans, le jour où, après leur grève, les employés de la SEDAC (l’une des plus grosses exploitations du département, qui a plus de 200 salariés en contrat OMI) ont été "déménagés" sur requête du préfet, avec les moyens de la Gendarmerie Nationale. Ces images montrent notamment les conditions de logements des employés de cette exploitation... et celles de leur relogement qui ne valent guère mieux !!!

Elles seront montrées lors des prochains événements qui accompagnent la campagne de souscription pour le film, lors d’une une conférence de presse qui se tiendra à Marseille vers le 10 octobre, et au salon "Équit’expo" à La Plaine St-Denis les 1, 2, 3 & 4 octobre.

Je suis à votre disposition pour venir défendre ce projet devant vous, pour en discuter... (et, clin d’oeil aux amis de "l’autre côté du pont", pour faire au café une soirée de présentation du projet, si le coeur vous en dit...)

Cordialement
Denys PININGRE
06 75 60 86 88
dype@wanadoo.fr
source

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Saint-Martin, le Rif et les tomates rouges Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
 
Saint-Martin, le Rif et les tomates rouges
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Liens utiles :: Société-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser