AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits – Français
12.90 €
Voir le deal

 

 La paranoïa des américains s’accentue

Aller en bas 
AuteurMessage
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

La paranoïa des américains s’accentue Empty
MessageSujet: La paranoïa des américains s’accentue   La paranoïa des américains s’accentue EmptyMar 13 Sep à 15:01

altermonde-levillage- mardi 13 septembre 2005, Mehr Licht
La paranoïa des américains s’accentue

Citation :
« Des milliers de tueurs entraînés complotent pour nous attaquer » avait dit G. W. Bush en présentant son super ministère de la sécurité intérieure. Ce ministère compte 170 000 fonctionnaires et un budget de 35 milliards de dollars. En promettant ce regroupement des forces sur le front intérieur, Bush tentait aussi de reprendre l’initiative face à plusieurs révélations de défaillances avant le 11 septembre 2001.

En 2003, un communiqué divulgué par les Ambassades américaines disait déjà ceci : Du 11 septembre 2001 au 1er février 2003, le nombre d’agents de protection des frontières est passé de 9788 à 10835. Entre les postes frontières du nord du pays, le nombre d’agents a triplé pour passer à 1000. De plus, les patrouilles continuent d’installer des mécanismes de surveillance le long des frontières afin de détecter toute activité illégale. Les canadiens qui ont toujours passé la frontière américano-canadienne sans papier devront à l’avenir présenter un passeport. D’après l’administration Bush, trop de terroristes pourraient s’infiltrer aux Etats-Unis par cette immense frontière. Bush accuse même le gouvernement fédéral canadien de ne pas être assez sévère avec ceux qui entrent au Canada. Quoi qu’il se passe maintenant au États-Unis, nous voyons apparaître aussitôt police et blindés. On dirait vraiment qu’il n’y a rien d’autre que des flics et l’armée, pour que tout baigne dans l’huile dans ce pays.

La paranoïa des américains s’accentue Photo_New_orleans

De plus, des identifiants électroniques vont être employé dans le cadre de tests pour automates, de l’arrivée et même du départ des voyageurs, à pieds ou motorisés. Ces tests, qui débuteront le 31 juillet de cette année, s’effectueront essentiellement aux frontières du Mexique et du Canada. L’identifiant pourrait être ajouté aux passeport, mais on ne sait pas si l’étiquette restera active après l’entrée ou le départ du territoire des Etats-Unis. Jusqu’où ira cette paranoïa ?

Souvenons-nous il n’y a pas si longtemps, en décembre 2004 pour être plus juste, lorsque le CBP (Customs and Border Protection) avait retenu aux douanes américaine, 40 musulmans américains qui revenaient d’une conférence à Toronto. Ces voyageurs déclarèrent avoir passé de longues heures pénibles à la frontière des Etats-Unis, près de Buffalo dans l’État de New York. Une femme alla même jusqu’à dire qu’on lui avait demandé, si l’armature métallique de son soutient gorge, était une arme. Une autre dame, enceinte de plusieurs mois, avait à son tour déclaré, que les douaniers avaient retroussé sa blouse, pour s’assurer qu’elle était vraiment enceinte. Un homme du même groupe, ayant demandé ce que les douaniers allaient faire s’il refusait de donner ses empruntes digitales, l’un deux lui a répondu, qu’il avait le droit de refuser, mais qu’il resterait au Canada jusqu’à ce qu’il change d’avis. Je le répète, ces gens étaient tous des américains.

En tant que canadien, je ne suis pas prêt de mettre les pieds dans ce foutu pays. Du moins, pas avant qu’une administration autre que celle de Bush ne change ces politiques douanières abusives. D’ailleurs, bien des canadiens habitués de passer leur vacances d’été sur les plages plus chaudes des Etats-Unis, restent maintenant au pays. Les retraîtés, qui eux passaient l’hiver en Floride, sont nombreux à changer de destinations.

Pour en revenir au délire de plus en plus ridicule des américains, nous venons d’apprendre par la chaîne de télévision CNN, que des privés, « ranchers » en particulier et armés, surveillaient en permanence et à leurs frais, les frontières du Mexique en Arizona. Ces individus se sont regroupés en milices comme la (Américan Border Patrol) à Sierra-Vista et la (Civil Homeland defence Corps) de Tombstone, toutes deux situées en Arizona. Ces gens nous disent avec sérieux, qu’ils n’ont rien contre les mexicains franchissant illégalement la frontière américaine depuis des décennies, mais qu’ils ne peuvent pas non plus être sûr que parmi ces réfugiés illicites, ne se cacheraient pas des membres d’al Qaida. Comme si les terroristes d’al Qaida, n’avaient d’autres choix pour s’introduire aux Etats-Unis, que de se pointer à pied en plein milieu du désert de Sonora. Faut-il que ces Gabelous privés aient l’esprit tordu à souhait pour perdre leur temps à de telles pratiques. CNN ne nous dit pas, si ces gardes-frontières improvisés, ont déjà usé de leurs armes afin de sévir contre ceux qu’ils jugent indésirables.

La paranoïa des américains s’accentue Art234-9 Il y a pourtant 2100 agents fédéraux dûment mandatés qui chaque jour patrouillent les 420 kilomètres qui séparent la Californie et l’Arizona du Mexique. Ces agents du secteur de Tucson ont intercepté plus de 590 000 illégaux l’année dernière. Certains, évidemment, réussissent tout de même par s’infiltrer et c’est ceux-là qu’attendent les fanatiques cités ci haut. Mais tout n’est pas dit ! Ces zélateurs de l’espionite se sont dotés de moyens très sophistiqués pour leur permettre plus facilement d’effectuer leur sale besogne. Ils ont installé le long de la frontière qu’ils surveillent, des capteurs et caméras infrarouges dissimulés. Ces joujoux parait-il, diffusent sur le NET ce qu’ils détectent. Je n’ai pas été voir encore si l’on pouvait trouver quelque chose. De plus, ces enragés, aidés par des experts de leurs connaissances, ont aussi réussi à mettre au point un UAV (Unmanned Aerial Vehicle) qui leur permet toute surveillance aérienne sans qu’ils aient besoin de se déplacer. Ce drone muni de caméras, envoie vers une station mobile dotée d’une antenne satellite les signaux appropriés. Ces types, par ces manœuvres, nous disent vouloir avertir l’opinion publique.

Bien des citoyens américains dénoncent ces pratiques, mais comme aux Etats-Unis il est permis par la constitution de posséder des armes de toutes sortes, nous ne verrions pas pourquoi le gouvernement interdirait à ces milices d’utiliser capteurs, caméras et drone non armé uniquement pour surveiller cette partie de frontière. Cela ferait plutôt l’affaire de l’administration Bush tout aussi fanatique que ces indicateurs en herbe. Bien d’autres groupes plus dangereux sévissent aux Etats-Unis sans être inquiétés le moins du monde.

Il n’y a plus de barrière contre la bêtise dans ce pays, depuis que George Walker Bush le dirige. La police est partout et la justice nulle part.


Mehr Licht
source : http://altermonde-levillage.nuxit.net/article.php3?id_article=3626

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
La paranoïa des américains s’accentue Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
 
La paranoïa des américains s’accentue
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Société :: De la relativité des droits et de la liberté :: Répressions et dérives-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser