AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-38%
Le deal à ne pas rater :
Promo rare sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
235 € 379 €
Voir le deal

 

 La police menace d'évacuer La Nouvelle-Orléans de force

Aller en bas 
AuteurMessage
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

La police menace d'évacuer La Nouvelle-Orléans de force Empty
MessageSujet: La police menace d'évacuer La Nouvelle-Orléans de force   La police menace d'évacuer La Nouvelle-Orléans de force EmptyMer 7 Sep à 23:01

reuters-mer. sept. 7, 2005 9:16 CEST167 par Michael Christie
La police menace d'évacuer La Nouvelle-Orléans de force

Citation :
LA NOUVELLE-ORLEANS (Reuters) - La police américaine menace de faire usage de la force pour évacuer les rares habitants de La Nouvelle-Orléans déterminés à rester chez eux, malgré les dangers qui les guettent dans cette ville ruinée et nauséabonde.

Dans le même temps, alors que la polémique suscitée par la lenteur des secours continue à enfler, la Maison blanche a fait savoir que le président George Bush entendait réclamer dès aujourd'hui au Congrès le déblocage de 51,8 milliards de dollars, en plus des 10,5 milliards alloués vendredi, pour venir en aide aux régions dévastées par l'Ouragan Katrina.

Si certains évaluent désormais les dommages financiers à 150 milliards de dollars, le bilan humain, qui pourrait se chiffrer en milliers de morts, reste inconnu près de dix jours après la catastrophe.

A La Nouvelle-Orléans, les équipes chargées de la recherche des cadavres procèdent en les attachant à des points fixes et notent leur position en vue de leur collecte ultérieure, tandis que policiers et militaires quadrillent les rues pour faire appliquer l'ordre d'évacuation du maire, Ray Nagin.

Ce dernier a averti les récalcitrants des risques que leur font courir les immondices et l'essence mêlées aux eaux qui submergent la ville à 60%.

Comme pour confirmer sa mise en garde, le Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC en anglais) a annoncé mercredi que trois personnes avaient succombé à des infections dues aux eaux souillées dans le Mississippi et au Texas, où de nombreux habitants de Louisiane ont été évacués.

Malgré les risques, la confusion règne manifestement sur les moyens à mettre en oeuvre pour déloger les rares habitants de La Nouvelle-Orléans restés chez eux.

"Nous n'allons (...) forcer personne à quitter son domicile", a ainsi assuré Art Jones, haut responsable du département de la sécurité et des situations d'urgence. "Il est très difficile de contraindre un Américain à quitter sa maison", a-t-il insisté.

42% DES AMÉRICAINS MÉCONTENTS DE LA RÉACTION DE BUSH

Edwin Compass, chef de la police de la ville, n'a revanche laissé planer aucun doute. "Nous ferons tout que sera nécessaire pour faire en sorte que la ville soit sûre. Ces gens ne comprennent pas qu'ils mettent leur vie en jeu", a-t-il martelé.

La capitale historique du Jazz, autrefois traversée de dizaines de milliers de voitures, bruit désormais du vol des hélicoptères en tous genres qui transportent vivres et rescapés.

"Le son de la Nouvelle-Orléans était celui du jazz et des rires (...). A présent, c'est le son des hélicoptères et des véhicules militaires. C'est assez surréaliste", s'est étonné le maire.

Les estimations du coût financier de la catastrophe s'élèvent à mesure qu'apparaît l'étendue des dégâts. Le Budget Office du Congrès, qui a évalué à 400.000 le nombre d'emplois perdus, a fait savoir que les perspectives de croissance pourraient être amputées d'un point.

Près de 825.000 foyers et entreprises, sur les 4,5 millions que Katrina a privé d'électricité, attendent toujours le rétablissement de l'alimentation.

Evoquant le coût de la reconstruction et des remises en état, Harry Reid, chef du groupe démocrate au Sénat, a avancé le chiffre de 150 milliards de dollars.

George Bush, largement mis en cause pour la lenteur des secours, a promis mardi de prendre la tête d'une mission d'enquête sur le sujet, mais s'est refusé à la mener dans l'immédiat.

"Il y aura amplement le temps nécessaire pour qu'on se rende compte de ce qui a bien marché et de ce qui n'a pas fonctionné. Ce qui m'intéresse c'est sauver des vies", a tranché le président.

Sur les 51,8 milliards de dollars que le président s'apprête à demander au Congrès, 50 iront à l'agence fédérale chargée des situations d'urgence (Federal Emergency Management Agency). Le reste ira au département de la Défense (1,4 milliard) et 400 millions seront alloués au Corps des ingénieurs de l'armée américaine, a précisé Scott McClellan, porte-parole de la Maison blanche.

La réaction du chef de l'exécutif face à la crise est jugée "mauvaise" ou "terrible" par 42% des Américains, alors que 35% la jugent "bonne" ou excellente (great), selon un sondage réalisé par l'institut Gallup pour CNN et USA Today.
source

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
La police menace d'évacuer La Nouvelle-Orléans de force Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
 
La police menace d'évacuer La Nouvelle-Orléans de force
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 33037374 Jack D Muros

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Général :: Actualité :: Septembre 2005-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser