AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -84%
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
Voir le deal
23.95 €

 

 L’artificialisation des sols ou le " mitage " ordi

Aller en bas 
AuteurMessage
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

L’artificialisation des sols ou le " mitage " ordi Empty
MessageSujet: L’artificialisation des sols ou le " mitage " ordi   L’artificialisation des sols ou le " mitage " ordi EmptyMar 30 Aoû à 19:26

decroissance-le mardi 30 août 2005-par Clément Homs
L’artificialisation des sols ou le " mitage " ordinaire du territoire.


Citation :
L’artificialisation des sols en France a évolué de 4,8% en deux ans et enregistre une croissance de 11 % avec les infrastructures de transport routier. 550 000 points de terrain ont été localisés et sont autant d’impacts qui engagent l’avenir - chantiers, jardins, cimetières, parking, routes. On prévoit une artificialisation de 23 714 kilomètres carrés pour l’an prochain en 2006, soit 6,1% du territoire. Les pylônes électriques, les relais téléphoniques, les maisons individuelles et « nappes pavillonnaires » « mitent » le territoire et artificialisent les sols - facteur d’augmentation de la pollution. Et déjà 60 000 hectares de terre agricole disparaissent chaque année. [1]. A contre-pied de toutes les représentations actuelles du « tourisme vert conquérant », le tourisme est l’activité la plus menacée par cette artificialisation générale des sols. Les ressources de la Terre comme son espace ne sont pas infinis ! Il nous faut immédiatement rééquilibrer la répartition de la population française sur le territoire : 80 % de la population ne peut s’entasser sur seulement 20 % du territoire. Le développement d’une migration vers des « éco-villages » (par des mesures politiques incitatives), la création de « villes compactes » et de « villages urbains » dans les villes ou encore « l’éclatement des villes » [2] sont, entre autres, les différentes formes du nouvel horizon du localisme que propose le mouvement pour la décroissance soutenable ! Une chiquenaude si nous voulons avoir un Futur digne de nos espérances.

Depuis la Loi d’orientation sur l’aménagement et le développement du territoire de 1995 (LOADT), la planification est de nouveau l’instrument de l’Etat et des régions pour lutter contre les déséquilibres sociaux et économiques des territoires. Louable initiative du volontarisme politique... par un gouvernement de droite. Cependant depuis la révision de la dite loi en 1999 par le ministère de l’environnement et du développement durable de Dominique Voynet, voilà que la LOADT se transforme en LOADDT, Loi d’orientation sur d’aménagement et le développement durable du territoire. Cette loi adopte alors le sacro-saint principe du développement durable. Ce positionnement réglementaire correspond à la ligne majoritaire dan le parti des Verts. Il nous faudrait alors, pourquoi pas, développer notre propre critique de cette loi d’orientation et proposer notre conception « décroissante » de l’aménagement du territoire [3].

Le mouvement pour la décroissance ne commence pas sur cette question centrale sans aucun élément. En effet, nous avons à notre disposition l’ensemble de l’oeuvre monumentale de Bernard Charbonneau qui s’est évertué pendant près de trente ans à faire une critique implacable de l’aménagement/déménagement du territoire. Ses livres, essentiels pour cette reflexion, sont, par exemple, Sauver nos régions. Ecologie, régionalisme et sociétés locales (1991), Le Jardin de Babylone (1969), L’Etat (1989), Le Système et le Chaos (1990)...

[1] Ces chiffres sont tirés de André Parinaud, « Avons-nous donc une âme ! » in Aujourd’hui Poème. Juin 2005

[2] Article de Gérald Billard « Un nouvel agencement de l’environnement urbain pour une nouvelle forme d’organisation sociale ? Exemple de Seattle à travers la stratégie des Villages urbains. » in Annales de Géographie, n°611, janvier-février 2000

[3] On peut lire sur ce point le dossier réalisé par Sophie Divry « Vivre dans nos campagnes sans pétrole » in La décroissance, n°27, juin-juillet 2005, pp. 8-9
source : http://www.decroissance.info/L-artificialisation-des-sols-ou-le

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
L’artificialisation des sols ou le " mitage " ordi Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
 
L’artificialisation des sols ou le " mitage " ordi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 12062386 - CALLAHAN William Matthew -B-26 - 41-34971 "Pay Off"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Alternatives de vie :: Décroissance, alternatives au capitalisme ...-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser