AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -40%
Maillot de football Third Paris Saint-Germain – ...
Voir le deal
54 €

 

 Decroissance info

Aller en bas 
AuteurMessage
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Decroissance info Empty
MessageSujet: Decroissance info   Decroissance info EmptyJeu 25 Aoû à 17:44

decroissance-jeudi 25 août 2005
L’éloge de la lenteur pour dénoncer l’hérésie de la vitesse


L’association Casseurs de pub appelait à une « Marche pour la décroissance » entre Lyon et Magny-Cours au mois de juin 2005. Objectifs, contester un sport aberrant, polluant et bruyant : la F1, mais aussi créer des liens au sein d’un collectif porteur d’alternatives.


Citation :
Journal La Décroissance :« Dans la tradition des grandes marches non-violentes la marche sera ouverte à tous ceux qui résistent à cette société de consommation, de gaspillage et de croissance dont seule la technique et la science seraient les remèdes. Une grande marche ouverte à tous ceux qui comprennent que pour transformer ce monde, il faut aussi transformer son mode de vie et en finir avec l’idéologie publicitaire ».

Parti le 7 Juin de Lyon, la marche a réunie pendant un mois quelques centaines de colporteurs, cueilleurs, glaneurs, flâneurs et à l’occasion, marcheurs…de toutes générations et de plusieurs nationalités. Parmi eux, quatre manceaux du collectif antipub 72 pour la Décroissance ont participé à la 1ère semaine de marche.

L’ambiance est festive, la convivialité cohabite avec la réflexion politique, tout cela rythmé par notre podomètre : l’ânesse Jujube. Dans les discussions, beaucoup d’échanges autour des expériences et alternatives mises en place par chacun à différents niveaux : luttes sociales, autoproduction, squat politique…En pratique, on lance des ateliers cuisine collective par exemple. Les marcheurs proposent des groupes d’apprentissage, comme la cueillette des plantes sauvages comestibles, le jonglage, la musique,… Tout cela est rendu possible par une organisation autogestionnaire. Les décisions sont prises au cours des AG quotidiennes, laissant libre expression à tout un chacun lors de discussions organisées par un « facilitateur ». Il est incarné tous les jours par une personne différente. Ces AG constituent un moment privilégié pour réfléchir sur le sens que l’on donne à ce collectif et les moyens que l’on a pour le faire rayonner tout au long du parcours. Les sujets abordés sont variés : quelle attitude adopter tout au long de la marche, que faire pour avoir un impact sur la population que l’on croise, régler au mieux le rythme et les heures de marche…..

« Moins de biens, plus de liens… », le slogan des contestataires du consumérisme se traduit par la solidarité dans l’effort (une quinzaine de kilomètres par jour avec nos sacs). Le groupe s’est débrouillé pour permettre à tous de continuer en répartissant les charges en fonction des capacités de chacun, et surtout avec l’aide de trois ânes.

Destination Magny-Cours. L’éloge de la lenteur pour dénoncer l’hérésie de la vitesse. De retour sur la marche pour le bouquet finale dans un grand champ proche de Nevers, les rangs des contestataires de la croissance ont grossis à la veille du grand prix de F1 : environ 400 personnes. Le cercle quotidien accueille pour cette dernière étape des invités de marque : Serge Latouche, Paul Ariès, José Bové et Albert Jacquard. « La décroissance ce n’est pas un retour en arrière, ni l’inverse de la croissance (ou récession), c’est la fin de l’idéologie de la croissance » déclare le politologue Paul Ariès. José nous parle des énormes dégâts de l’agriculture mondialisée, et de la nécessité de relocaliser la production. Derrière la croissance il y a finalement la nécessité de créer de la richesse, pour masquer les inégalités sociales grandissantes. Départ de la manif à 6h du mat’ le lendemain : « Décroissant pur beurre SVP ! », 10 Km pour arriver au village de Magny Cours. Sur la route, c’est l’occasion de ralentir les grosses cylindrés et autres 4x4 (pas content du tout !) qui accompagnent le flot des 100 000 spectateurs venus admirer ce triste spectacle : des cinglés tournent en rond en faisant un bordel monstre, avec pour seul objectif de gagner quelques dixième de seconde par tour. Une exposition indécente de richesse au sein d’une compétition absurde… Malheureusement on ne peut pas ralentir l’interminable balai des hélicoptères qui font la navette pour les « officiels ». Le monde du fric dans toute sa splendeur !

Au delà d’un rassemblement ponctuel d’individus, la marche a permis de construire des liens entre militants de la France entière. En définitive, une marche constitue un moyen privilégié pour communiquer, partager et construire des projets collectifs. Unir cette diversité pour promouvoir et pratiquer une politique de proximité dans nos lieux de vie respectifs.

La décroissance n’a de sens que dans une sphère locale. Ainsi, grâce à ce rassemblement, des projets régionaux on vu le jour. Dans l’Ouest, le prochain rassemblement « Décroissant » aura lieu dans la forêt de Paimpon (Brocéliande – 35) le WE du 17-18 Septembre et une action des antipubs de l’Ouest se prépare à Angers. Tient, pendant qu’on est dans les dates…

Citation :
La rentrée du collectif antipub 72 pour la Décroissance


- Réunion + p’tite bouffe conviviale : Le mardi 20 Septembre à 18 h au 126 rue du Pavé (proche parc Monod)

- Action de barbouillage et recouvrement de pubs à Angers avec les collectifs antipub de l’Ouest, à priori le vendredi 30 septembre [1]

- Projection – débat à l’Epicerie du pré sur le thème de la lutte anti-pub dans le cadre d’une journée rencontre, le dimanche 25 Septembre

- Désemballage de sur-emballage en supermarché le samedi 15 octobre : Il s’agit de se rendre collectivement dans une grande surface, faire ses courses avec nos propres bocaux et autres contenants puis de laisser les emballages inutiles à ceux qui les diffusent. En 30 ans, le volume des déchets d’emballage a été multiplié par 5, et par 50 pour le plastique. Le succès fulgurant des mini-portions, du « jetable » (jus de fruit, biscuits, et autres lingettes,…) provoque un accroissement important du volume des déchets. Face à ce gaspillage organisé, des solutions existent, véritables alternatives à la surconsommation : consignes, achat direct aux producteurs, AMAP, …

- Concert de soutien aux deux anti-pubs arrêtés au Barouf’ le vendredi 21 octobre avec « Cheerikawas » : skacore, Mix reggae jamaïcain par Manu,…

Et autres projets : déversement de prospectus publicitaires (45 kg /boîte /an) en décembre, tractage collèges-lycées « Rentrée sans marques »,…

Contact
:

* http://www.antipub72.dynalias.org
* antipub72@cooperation.net
* 06 73 34 00 54


[1] Note des admins : Pour éviter tout problème avec notre bien-aimée justice française, l’équipe de decroissance.info tient à rappeler qu’elle ne fait que relayer cette information et qu’elle n’est en aucun cas à l’origine de cet appel. Nous rappelons également que la dégradation d’affiches publicitaires c’est mal et que c’est punit par la loi... Plus d’infos là ---> la Brigade Anti Pub
source : http://www.decroissance.info/

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Decroissance info Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
 
Decroissance info
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Alternatives de vie :: Décroissance, alternatives au capitalisme ...-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser