AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
ASOS : code réduction -15% cumulable avec la promo jusqu’à -50%
Voir le deal

 

 Chinois et Russes achèvent des manoeuvres militaires inédite

Aller en bas 
AuteurMessage
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Chinois et Russes achèvent des manoeuvres militaires inédite Empty
MessageSujet: Chinois et Russes achèvent des manoeuvres militaires inédite   Chinois et Russes achèvent des manoeuvres militaires inédite EmptyMer 24 Aoû à 18:36

LE MONDE | 24.08.05
Chinois et Russes achèvent des manoeuvres militaires inédites

La Chine et la Russie devaient achever, jeudi 25 août, les manoeuvres militaires conjointes qui ont mobilisé, une semaine durant, 8 800 hommes ­ 7 000 Chinois et 1 800 Russes ­, 17 avions, 140 navires de guerre et sous-marins. Ces exercices, entrepris à Vladivostok, le grand port de l'Extrême-Orient russe, pour se poursuivre en mer Jaune, au large de la péninsule de Jiaodong, dans l'est de la Chine, sont les premiers de cette ampleur entre les deux pays.


Citation :
"Le but des manoeuvres est d'éprouver la capacité de combat de nos forces afin de mieux affronter les nouveaux défis qui nous attendent dans la région Asie-Pacifique et dans le monde en général", a expliqué le chef d'état-major de l'armée russe, Iouri Balouevski. Censées tester la capacité des forces russes et chinoises à lutter contre les nouvelles menaces, les manoeuvres ont préfiguré une intervention russo-chinoise " dans un pays tiers" en proie à "un conflit ethnique" et victime d'" attaques terroristes".

Selon le scénario mis en place par les deux états-majors, la Chine et la Russie se voient investies d'une "Mission de paix 2005" (c'est l'intitulé de l'exercice) par l'Organisation des Nations unies et débarquent sur la péninsule de Jiaodong. Etrange mission de paix en réalité puisque, comme l'ont souligné de nombreux spécialistes militaires russes, des bombardiers stratégiques russes (TU-95) et des bombardiers à long rayon d'action (TU-22 M) prennent part à l'exercice.

Le débarquement des commandos russes de la flotte du Pacifique et des parachutistes de la 76e division sur la péninsule de Jiaodong a été suivi, samedi, avec attention par les chaînes de télévision russes. En annonçant, début août, les dates des exercices, le ministère russe de la défense avait cru bon de préciser que le pays fictif qui en serait le théâtre n'était "nullement la Corée du Nord ou Taïwan" . Depuis, les commentateurs russes se perdent en conjectures sur le pourquoi des manoeuvres. S'il s'agit d'une mise en garde de Pékin à Taïwan, arguent-ils, alors quel est le but poursuivi par la partie russe ?

Alexandre Douguine, le "pape" du mouvement eurasien en Russie, a son avis sur la question. Selon lui, ce sont les "révolutions de couleur survenues en 2003 et 2004 dans l'espace post-soviétique" qui poussent Moscou et Pékin au renforcement de leur partenariat militaire. "L'influence américaine était palpable en Géorgie, en Ukraine, au Kirghizstan et en Ouzbékistan. Cela prouve que Washington est résolu à réformer l'espace post-soviétique et à poursuivre ses propres intérêts au détriment de ceux de la Russie et de la Chine, dont les positions sont devenues plus vulnérables ", explique-t-il.

VOCATION EURASIENNE

Depuis 2001, Moscou et Pékin forment le noyau dur d'une nouvelle coalition régionale, l'Organisation de coopération de Shanghaï (SCO). Axée sur la lute contre le terrorisme, cette alliance réunit aussi quatre Républiques d'Asie centrale (Kazakhstan, Kirghizstan, Tadjikistan, Ouzbékistan). Le 5 juillet, c'est par l'intermédiaire du Groupe de Shanghaï que l'Ouzbékistan a demandé aux Etats-Unis d'évacuer les soldats américains stationnés depuis 2001 sur la base de Karchi-Khanabad, dans le sud du pays. Récemment, le groupe a accordé au Pakistan, à l'Inde et à l'Iran le statut d'observateurs.

Pour Ivan Safrantchouk, le directeur du Centre moscovite d'information sur la défense, les exercices " sont destinés avant tout, côté russe, à montrer à la Chine les capacités de l'armement national déjà acquis par les Chinois ou en vue de futurs achats". Depuis 1992, Pékin est devenu le meilleur client de Moscou, acquérant chaque année pour près de 2 milliards de dollars d'armement (au total les ventes russes d'armes ont été de 5,7 milliards de dollars en 2004). La presse locale s'interroge : l'armée chinoise aurait-elle l'intention d'acheter les bombardiers stratégiques TU-22 et TU-95 déployés pendant les exercices ?

Au-delà des buts strictement mercantiles, le thème du rapprochement avec la Chine est dans l'air. Le président russe ne perd pas une occasion de rappeler la nécessité d'un partenariat commercial plus poussé avec Pékin. Surtout, depuis son accession au pouvoir en 2000, Vladimir Poutine n'a eu de cesse d'affirmer les ambitions eurasiennes de son pays.

La création d'un axe Moscou-Téhéran-Delhi-Pékin qui garantirait à la Fédération, pays continental, " un accès aux mers chaudes" tout en lui conférant la stature d'une "troisième Rome" (selon le manifeste de l'eurasisme rédigé par Alexandre Douguine), est vue d'un bon oeil par le Kremlin, pas mécontent de montrer qu'il peut se tourner vers l'Est en cas de rebuffade européenne. D'ailleurs c'est avec l'Inde, autre gros acheteur d'armes russes, que la Russie tiendra ses prochaines manoeuvres militaires d'ampleur, au mois d'octobre.

Marie Jégo
Article paru dans l'édition du 25.08.05


Citation :
Visite de Hu Jintao à la Maison Blanche

Le président américain, George Bush, recevra le président chinois, Hu Jintao, le 7 septembre, a annoncé, mardi 23 août, la Maison Blanche dans un communiqué. L'annonce survient à un moment où les Etats-Unis sont de plus en plus préoccupés par les orientations économiques de la Chine et à une période-clé pour les négociations sur le dossier nucléaire nord-coréen.

Le secrétaire américain à la défense, Donald Rumsfeld, a par ailleurs estimé, mardi, que les exercices militaires russo-chinois ne représentaient "rien de notable" . "Nous observons évidemment ce qui se passe, mais je n'ai pas vu quoi que ce soit qui menaçait Taïwan ou quelqu'un d'autre" , a-t-il ajouté. Washington avait indiqué au début du mois qu'il espérait que ces manoeuvres ne "détérioreront pas l'atmosph ère" de la région. ­ (AFP.
)
source : http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3216,36-682207,0.html

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Chinois et Russes achèvent des manoeuvres militaires inédite Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
 
Chinois et Russes achèvent des manoeuvres militaires inédite
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Guerres, terrorisme et barbarie-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser