AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-33%
Le deal à ne pas rater :
Ecran PC HP 27xq 27″ QHD Noir
199.99 € 299.99 €
Voir le deal

 

 Une école de police à La Courneuve 1

Aller en bas 
AuteurMessage
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Une école de police à La Courneuve 1 Empty
MessageSujet: Une école de police à La Courneuve 1   Une école de police à La Courneuve 1 EmptyLun 15 Aoû à 14:27

altermonde.levillage- dimanche 14 août 2005, Matthieu Brabant
Une école de police à La Courneuve 1
LA SECTION SDEN-CGT 93 DU LYCÉE DENIS PAPIN OPPOSÉE À L’ARRIVÉE DE CADETS DE LA RÉPUBLIQUE


Nous ne sommes pas des rats de laboratoire !

Citation :
Après avoir injurié les courneuviens, après avoir volé des emplois aux autres villes pour les « offrir » aux jeunes des 4000 devant les caméras de télévision, Sarkosy veut ouvrir une école de police à Denis Papin.

Le président de l’UMP, par ailleurs ministre de l’intérieur, a en effet proposé que 20 cadets de la République intègrent le lycée. La mairie de La Courneuve a, dès juillet, donné une liste de 13 noms au ministre et le jury de sélection s’est réuni le 28 juillet. Le ministre prévoit l’arrivée de ses cadets dès Septembre !

La section SDEN-CGT 93 du lycée Denis Papin exprime sa stupéfaction devant cette situation. Le ministre pense-t-il sincèrement que le lycée a besoin d’une école de police ?!!! Nous ne pensons pas, contrairement à ses propos, que la police est un modèle d’intégration, nous restons attaché au service public de l’Education Nationale, c’est la République qui doit faire le premier pas de l’intégration.

Parce que nous ne sommes pas les rats de laboratoire du zoo de Sarkosy, parce que ses propos et ses actions montrent son caractère fasciste et parce que nous sommes choqués par le mépris de ses décisions unilatérales, nous nous opposons à l’intégration de cadets de la République au lycée Denis Papin.
source : http://altermonde.levillage.org/article.php3?id_article=3412

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Une école de police à La Courneuve 1 Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Une école de police à La Courneuve 1 Empty
MessageSujet: Re: Une école de police à La Courneuve 1   Une école de police à La Courneuve 1 EmptyLun 15 Aoû à 14:37

altermonde.levillage- lundi 15 août 2005, Matthieu Brabant
Une école de police à La Courneuve 2
LETTRE AU MAIRE DE LA COURNEUVE


Citation :


Monsieur le maire,

C’est avec inquiétude et stupéfaction que j’ai appris par la presse la décision du président du l’UMP et ministre de l’intérieur d’intégrer un centre de formation des cadets de la République dans le lycée Denis Papin. Le ministre précisant que cette ouverture se faisant sous réserve de l’accord du Conseil d’Administration et des enseignants du lycée. Précision vaine puisque vous avez vous-même fait parvenir une liste au ministre, que le jury de recrutement s’est déjà réunit et que l’ouverture est prévue pour septembre.

J’aimerai souligner que le Conseil d’Administration, qui devra donc donner son éventuel accord, est la seule instance représentative des personnels enseignants et non-enseignants du lycée. Nous serons donc vigilant que des pressions parallèles et non-officielles n’aient lieu.

Je trouve regrettable que les membres du Conseil d’Administration n’aient pas été informés de cette initiative. Je ne sais pas si le chef d’établissement est au courant, je pense que oui, en tout état de cause il n’a pas autorité pour décider seul de l’ouverture éventuelle de ce centre de formation.

Je ne préjuge pas de la décision du CA, mais je peux vous assurer que la section CGT du lycée (majoritaire chez les enseignant du CA) fera tout ce qu’elle peut pour ne pas devenir une annexe du ministère de l’intérieur. Le lycée Denis Papin étant par ailleurs très fragile (vous avez pu le constater lors des mouvements lycéens), son organisation étant régulièrement déstabilisée par des décisions du rectorat, l’arrivée de ces 20 jeunes constitueraient une menace importante pour la stabilité de l’établissement.

Le lycée Denis Papin a connu lors de l’année scolaire 2004-2005 des mouvements et difficultés (contestation contre les Contrôle en Cours de Formation qui sont déjà mis en place dans les LP, suppression de sections contre notre avis, ouverture d’un bac pro en 3 ans [le bac pro de l’UIMM] contre l’avis du CA...) et jamais un représentant de la municipalité n’a été présent lors d’un CA.

Nous avons tenté, seuls, quelques activités avec le service jeunesse (en particulier lors de la fête de la science) mais sans pouvoir les généraliser : la ville de La Courneuve n’a pas la volonté manifeste d’un travail permanent avec les LP ?

Nous sommes donc très surpris qu’une telle décision ait été prise par la municipalité et le ministre sans notre accord.

Les vacances ne sont pas une excuse : il est toujours possible de joindre quelque uns des nombreux membres du CA (7 enseignants titulaires et 7 suppléants par exemple, il me parait difficile de ne pas en trouver au moins un ....).

J’ai participé à la manifestation devant le centre Houdremont lors de la deuxième visite du président de l’UMP. J’étais là aussi devant la mairie pour le siffler et constater tout son mépris pour le respect des personnes. J’espère que la municipalité saura entendre les personnels du plus vieux lycée de La Courneuve (nous avons fêté en mai dernier les 40 ans de l’ancien lycée Gabriel Péri) qui ont, eux, pour les jeunes de La Courneuve et du 93 du respect et l’ambition de la réussite.
source : http://altermonde.levillage.org/article.php3?id_article=3413

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Une école de police à La Courneuve 1 Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Une école de police à La Courneuve 1 Empty
MessageSujet: Re: Une école de police à La Courneuve 1   Une école de police à La Courneuve 1 EmptyMar 16 Aoû à 14:18

altermonde.levillage-LETTRE À SARKOSY-mardi 16 août 2005, Matthieu Brabant
Une école de police à La Courneuve 3

Citation :


Monsieur le ministre,

Je suis professeur au lycée Denis Papin à La Courneuve et j’aimerai réagir à vos propos et propositions lors de vos 3 visites.

Lors de la première, vous avez déclaré vouloir nettoyer au Karcher la cité des 4000. Vos propos ont choqués tous ceux qui vient et travaillent à La Courneuve. Tous vos actes futurs à La Courneuve, en Seine-Saint-Denis ou dans les cités défavorisées socialement sont plombés par ces injures. Les habitants de La Courneuve ne sont pas des rats de laboratoire ! Je ne peux pas croire, monsieur le ministre, que vous ne présentiez pas vos excuses : ces propos font de vous un homme politique en campagne présidentielle permanente, cherchant à séduire les électeurs du Front National. Je veux espérer que vous n’appréciez pas d’être qualifié de fasciste.

Lors de votre deuxième visite, vous avez fait des propositions concrètes. J’étais présent devant la mairie lors de votre arrivée et je me permets de vous faire remarquer que votre retard et votre show médiatique est un manque de respect. Vos propositions sont d’abord financières. Sur cette question, nous espérons que cette manne d’argent ne sera pas ponctuelle. J’aimerai par ailleurs vous demander d’où vient cet argent. Je me pose la question au regard des révélations du Canard Enchaîné. Pour résumer, les emplois que vous promettez pour La Courneuve étaient promis à d’autres jeunes dans d’autres villes. Vous déshabiller Stains pour habiller La Courneuve ! Sachez également que l’augmentation du nombre d’apprentis inquiète ceux qui comme moi souhaitent un service public de l’Education Nationale égalitaire et ambitieux. Vous avez enfin parlé d’une nouvelle convention entre Sciences Po et un autre lycée de La Courneuve que Jacques Brel. Vos conseillers ayant sans doute oubliés de vous renseigner sur l’absence d’un deuxième lycée général à La Courneuve. Ce n’est pas en venant une heure par mois à La Courneuve que l’on peut oser affirmer savoir tout sur la ville.

J’en viens à votre dernière visite en date, le 27 juillet, et à votre proposition d’intégrer 20 cadets de la République au lycée Denis Papin. Vous comprendrez certainement qu’un enseignant travaillant à La Courneuve, ayant grandit à La Courneuve, constatant chaque jour les bavures policières, entendant chaque jour vos bavures verbales, ne peut qu’être opposé à faire du lycée dans lequel il travaille une annexe du ministère de l’intérieur. Votre proposition, je n’en doute pas une seconde, apparaîtra comme une provocation de plus aux lycéens de Denis Papin. Vous affirmez que la police, et cette « école », serait un modèle d’intégration. Permettez-moi, monsieur le ministre, de vous renvoyer votre caricaturale vision de la société : je pense que la République doit intégrer les habitants des cites défavorisées socialement et pas le contraire. Outre ces oppositions d’ordre politique, je vous l’accorde, je me permets de porter à votre connaissance des difficultés particulières du lycée Denis Papin et de l’enseignement professionnel en général. L’année scolaire 2004-2005 a été l’occasion pour le rectorat de Créteil de nous imposer des sections dont ne nous voulions pas pour des raisons de place, de moyens et de cohérence des enseignements dans un établissement très difficile. Pour dire les choses clairement : le rectorat de Créteil a gravement mis en danger le lycée Denis Papin. Cette année a également été l’occasion de protester contre les Contrôles en Cours de Formation imposés dans l’enseignement professionnel et qui remettent en cause l’égalité dans l’Education Nationale. Et voilà que vous décidez seul (sans avis du Conseil d’Administration, seule instance représentative de tous les personnels, élèves et parents du lycée) d’intégrer des Cadets de la République dans le lycée. Vous portez ainsi le coup de grâce contre un lycée qui avait besoin d’aide et de moyens. Vous aurez compris qu’en tant que représentant des personnels enseignants, et en attendant un vote du Conseil d’administration qui, j’en suis certain ira dans mon sens, je m’oppose à votre proposition.

En espérant que vous aurez le respect de lire cette lettre, je vous prie d’agréer, monsieur le ministre, l’expression de ma motivation sincère à vous combattre.
source : http://altermonde.levillage.org/article.php3?id_article=3414

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Une école de police à La Courneuve 1 Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Une école de police à La Courneuve 1 Empty
MessageSujet: Re: Une école de police à La Courneuve 1   Une école de police à La Courneuve 1 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une école de police à La Courneuve 1
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Société :: De la relativité des droits et de la liberté :: Répressions et dérives-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser