AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-39%
Le deal à ne pas rater :
Huawei P30 Smartphone
395 € 649 €
Voir le deal

 

 Les lycéens au lycée, pas en rétention !

Aller en bas 
AuteurMessage
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Les lycéens au lycée, pas en rétention ! Empty
MessageSujet: Les lycéens au lycée, pas en rétention !   Les lycéens au lycée, pas en rétention ! EmptyJeu 11 Aoû à 22:55

altermonde.levillage-REÇU DE CHANTAL-jeudi 11 août 2005
Non à l’expulsion de Nourredine : Les lycéens au lycée, pas en rétention !

Urgent :

Le communiqué ci-dessous est en train d’être diffusé à la presse, sur la base des infos communiquées par la Cimade.

Nourredine a besoin de votre soutien. Reprenez et éventuellement adaptez le texte, mais réagissez rapidement aux adresses ci-dessous !


Citation :
Nourredine, un jeune lycéen d’origine marocaine a été placé depuis le 3 août au centre de rétention du Palais de justice de Paris, il est menacé d’une expulsion dans les heures qui viennent.

Pourtant Nourredine est en France depuis l’âge de 14 ans.

Pourtant il vit aux côtés de sa famille dont l’insertion dans la société française est incontestable : son père, invalide, a un titre de séjour de 10 ans, son frère est français, sa sœur est conjointe de français. Seule sa mère est encore en attente d’une décision pour la régularisation qu’elle a demandée.

Pourtant il a été normalement scolarisé depuis 6 ans. Déjà titulaire d’un CAP sanitaire, il est inscrit au lycée professionnel du bâtiment Hector Guimard, 19 rue Curial à Paris (19ème arr.)

Mais mal conseillé, il n’a pas fait les bonnes démarches au moment d’atteindre sa majorité et se retrouve aujourd’hui sous le coup d’un refus de séjour et d’un arrêté de reconduite à la frontière déjà ancien, dont la Cimade a demandé l’abrogation, mais sur lesquels s’appuie le préfet de police de Paris pour tenter de l’expulser. Une première tentative d’expulsion s’était soldée par un refus d’embarquement, pour lequel le tribunal de Bobigny s’était refusé à le condamner (relaxe avec dispense de peine).

Une fois de plus, dans une logique administrative aveugle et absurdement répressive, on veut arracher un jeune homme à son foyer et à l’affection des siens, l’arracher au milieu familial et social dans lequel il vient de passer son adolescence et a commencé sa vie d’homme. Aucune raison acceptable ne peut justifier un tel acharnement.

Le Réseau Education Sans Frontières, constitué de collectifs d’enseignants, de parents d’élèves, de militants syndicalistes, associatifs et politiques et de soixante-dix organisations (syndicats, fédération de parents d’élèves, associations de défense des droits de l’homme), qui agit pour la régularisation des jeunes sans papiers scolarisés en France, est particulièrement attentif au sort qui sera fait à Nourredine. Il refuse qu’un jeune lycéen fasse les frais d’une politique fondée sur la démagogie et de la volonté d’un préfet d’augmenter ses quotas de reconduite !

Avec les parents d’élèves, les enseignants, les simples citoyens attentifs au respect des droits humains et au refus des discriminations, il réclame avec force sa libération immédiate et sa régularisation avec un titre « vie privée et familiale », lui permettant de vivre normalement aux côtés de sa famille, de poursuivre sa formation scolaire et de parfaire son insertion sociale et professionnelle dans la société française.

RESF, Paris, le 11 août 2005

Les communiqué de soutien sont à adresser au préfet de police de Paris

cabcom.prefecturepoliceparis@interieur.gouv.fr

prefpol.dpg-etrangers-secretariat@interieur.gouv.fr


ou par fax au ministère de l’Intérieur : 01 43 59 89 50

Organisations membres du réseau « Education sans frontières » :

Syndicats et associations :

ADN (Association pour la démocratie - Nice), AITEC (Association Internationale des Techniciens, Experts et Chercheurs, Groupe contre la criminalisation des familles), AMF (Association des Marocains en France), A.S.A.V. (92), Association « En-Temps » (service des mineurs étrangers isolés), Association Française Janusz Korczak (AFJK), Association Intercapa Solidarité Etudiants Etrangers, Association Sar-Phirdem, ATTAC-France, CIMADE, Cinquième zone, CNT, Collectif Cetace (Créteil), Comité de défense des droits des sans-papiers (59), Comité de soutien aux tsiganes du 93, Collectif des sans papiers de Seine Saint-Denis (93), Collectif des sans-papiers des Hauts de Seine (92), Collectif des sans-papiers kabyles de France (CSPK), 3ème Collectif des sans-papiers de Paris, Collectif Unitaire de Défense des Elèves, Etudiants et Enseignants étrangers (Académie de Créteil), Coordination nationale des sans-papiers, Droit Au Logement, Ecole Emancipée, Emancipation, FASTI, Faut qu’on s’active ! (Boulogne sur mer), FCPE (Fédération des Conseils de Parents d’Elèves de l’Ecole Publique), FERC-CGT, FSU, G10 Solidaires Paris, GIIPR - Lyon (Groupe d’Information et d’Intervention Pour la Régularisation), GISTI, « A Contre Courant » (journal politique et syndical - Mulhouse), ICEM Pédagogie Freinet, Identité - RROMS Ligue de l’Enseignement, Ligue des Droits de l’Homme, MGM (Syndicat de la Médecine Générale) MRAP, PAS 38 (Pour une Alternative syndicale - Isère), RAJFIRE (Réseau pour l’autonomie des femmes immigrées et réfugiées), Ras le Front RCTS (Réseau de travailleurs sociaux pour l’insertion des jeunes étrangers), Réseau Chrétiens Immigrés (RCI), Section Française de Défense des Enfants, SGEN-CFDT, SUB TERRA a.s.b.l., SUD Haute-Loire, SUD-Culture, SUD-Education, SUD-PTT, Sud Santé-Sociaux 57 Syndicat de la Magistrature, UDAS (Union des Alternatives Syndicales), UNL (Union Nationale Lycéens), UNSEN-CGT.

Collectifs d’établissement :
CISéé (Lycée Suger Saint-Denis - 93), CISéé (Lycée Utrillo, Stains - 93). Club UNESCO Terre Bleue (Charenton - 94), Comité de soutien des enfants tchétchènes de l’école Baudelaire - Paris 12, LP Florian (Sceaux - 92), LP Gustave Eiffel (Massy - 91), Lycée Jean Jaurès (Châtenay-Malabry - 92), Lycée Jean Macé (Vitry - 94), Collectif Lycée J. Feyder (Epinay - 93).

Soutiens :
Alternative Libertaire, LCR, Les Verts, OCML VP-Journal Partisan. PCF.
source : http://altermonde.levillage.org/article.php3?id_article=3393

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Les lycéens au lycée, pas en rétention ! Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Les lycéens au lycée, pas en rétention ! Empty
MessageSujet: Re: Les lycéens au lycée, pas en rétention !   Les lycéens au lycée, pas en rétention ! EmptyMar 23 Aoû à 15:41

NOUVELOBS.COM | 23.08.05 | 11:44
Un lycéen sans-papiers relâché avant son procès

Malgré six années de scolarisation en France, Nourredine Ismaili a passé quasiment tout le mois d'août dans un centre de rétention. Il comparaîtra libre en septembre après s'être opposé vendredi à sa reconduite au Maroc, rapporte Libération.

Citation :
Le lycéen marocain de 20 ans sans-papiers, qui a passé plus de deux semaines dans un centre de rétention, comparaîtra libre à son procès, indique Libération du mardi 23 août. Nourredine Ismaili devait être jugé en comparution immédiate lundi après s'être opposé à sa reconduite à la frontière vendredi, rapporte le journal. L'audience a été reportée au 20 septembre.
Selon Réseau éducation sans frontières (RESF), Nourredine Ismaili est "normalement scolarisé depuis 6 ans" mais "n’a pas fait les bonnes démarches au moment d’atteindre sa majorité". Dans un communiqué du 11 août, le collectif expliquait qu'une première tentative d’expulsion de Nourredine Ismaili "s’était soldée par un refus d’embarquement, pour lequel le tribunal de Bobigny s’était refusé à le condamner (relaxe avec dispense de peine)."

Matignon profite de l'été

Le Réseau éducation sans frontières, constitué de collectifs d'enseignants, de parents d'élèves, de militants syndicalistes, associatifs et politiques et de soixante-dix organisations (syndicats, fédération de parents d'élèves, associations de défense des droits de l'homme), agit pour la régularisation des jeunes sans papiers scolarisés en France.

Dans Libération, un membre du collectif avance que des dizaines de cas comparables à celui de Nourredine Ismaili ont été recensés depuis le début de l'été. "Le ministère de l'Intérieur tente d'expulser les jeunes l'été, quand leurs professeurs et camarades sont en vacances", a-t-il affirmé au journal.
source : http://permanent.nouvelobs.com/societe/20050823.OBS7151.html

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Les lycéens au lycée, pas en rétention ! Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
 
Les lycéens au lycée, pas en rétention !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Société :: Immigration et droit d'asile-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser