AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -40%
Casque sans fil Bluetooth Bose QuietComfort 35 II
Voir le deal
229 €

 

 Communiqué d’Avenir Solidaire

Aller en bas 
AuteurMessage
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Communiqué d’Avenir Solidaire Empty
MessageSujet: Communiqué d’Avenir Solidaire   Communiqué d’Avenir Solidaire EmptyLun 9 Mai à 0:21

altermonde- dimanche 8 mai 2005, Gérard Privat
Communiqué d’Avenir Solidaire
"Avenir Solidaire est un organisme politique, fondé pour rassembler les personnes de bonne volonté et de bon sens, qui veulent construire la paix et une plus grande fraternité par la coopération et le partage plus équitable des richesses."

(Textes transmis par Gérard Privat)

Pour nous contacter : http://www.avenir-solidaire.net/

Citation :
Charte d’Avenir Solidaire
Les Principes


Avenir Solidaire propose de transformer la société en observant un principe supérieur de solidarité humaine ; ceci dans le respect du Droit français et en appliquant jusqu’au bout la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.
Cette transformation inspirée du grand élan déclenché par le Conseil National de la Résistance, le dépassera : en soutenant la mise en œuvre et le déploiement de ses idées à l’échelle internationale.
Cette solidarité dévoilera la spiritualité, dans sa dimension laïque, liée à tous les actes de la vie qui éclairent la conscience en construisant la fraternité humaine.

Pour cela, Avenir Solidaire participe, au quotidien, à la vie politique de la nation et, particulièrement :
- intervient lors des campagnes électorales ;
- présente ou soutient des candidats aux différentes élections ;
- facilite le développement des moyens d’une plus grande justice sociale.

Avenir Solidaire a pour but de défendre l’esprit et de soutenir l’idée du partage ; mais surtout de susciter, encourager et fédérer les actions de coopération et de création de nouveaux rapports sociaux -dans un projet politique global- qui fortifient la solidarité, la justice et la paix.
Cette lutte, sans relâche, réduira la puissance destructrice de l’égoïsme et du conditionnement, en provoquant plus d’équité, de liberté d’esprit et de démocratie.

Les membres d’Avenir Solidaire doivent rester conscients de leur responsabilité citoyenne ; et de la nécessité d’une vigilance permanente dans le contrôle des élus, afin qu’ils maintiennent le cap en direction d’une société plus juste et plus fraternelle.

Le peuple est souverain : les élus sont ses délégués.
L’esprit de la Constitution française ne peut donc être transformé sans référendum.

La politique est conduite au service de la nation et donc au service du peuple.

Les élus sont garants de l’intérêt général qui viendrait à être opposé à des intérêts particuliers.
Les élus mettent en œuvre les actions qui répondent à l’intérêt général.
Les élus veillent à ce que ces actions entreprises dans l’intérêt général, ne soient pas détournées vers des intérêts particuliers.

La ligne politique nationale

Activer une politique du mieux-être économique en faveur du plus grand nombre.
- Reconnaître la valeur du travail utile à la société, quel que soit le statut du travailleur, et s’assurer que tout travail bénéficie d’une rémunération équitable.
- Instaurer un revenu vital, inconditionnel et imposable : pour remplacer la multitude des aides et allocations, compenser les trop fortes distorsions entre revenus, et préserver la dignité de chacun.

Modifier profondément le système fiscal :
- le plus équitable des impôts est celui sur le revenu, aussi, il sera seul conservé et appliqué à tous, mais en augmentant le nombre de tranches ;
- si d’autres impôts doivent être instaurés, ils seront élaborés pour faciliter la justice sociale et devront rester des accessoires de l’impôt sur le revenu ;
- par ailleurs, deux taxes seront instaurées pour préserver l’économie nationale : l’une, sur les placements financiers ; l’autre, plus conséquente, sur les transferts financiers.

Utiliser le développement technologique afin de libérer l’homme de ses contraintes physiques et matérielles qui paralysent son développement psychique et spirituel.

Améliorer la qualité environnementale, en réduisant radicalement les nuisances provoquées par une société égarée : aveuglée par l’égoïsme et asphyxiée par la compétition.

Construire une véritable démocratie en instaurant un vote blanc, à valeur identique aux votes exprimés sur les noms des candidats. Ce vote blanc fournira au peuple le moyen véritable du choix ou du renvoi des candidats, lors de toutes les élections.

Mettre réellement en œuvre les moyens de fonctionnement de la démocratie.
- Rétablir la souveraineté nationale en dénonçant le traité de Maastricht.
- Edifier une nouvelle Europe confédérale à l’échelle du Continent, avec des Etats-nations souverains et responsables devant leurs peuples.
- Combattre tout despotisme : qu’il soit de nature économique, militaire, ou autre.
- Condamner et sanctionner les spéculations -financières, immobilières, de matières premières, etc-, qui dévalorisent le travail humain, accroissent les inégalités sociales, et nuisent à la bonne compréhension de l’activité politique.
- Reconsidérer la nature et l’estimation de la richesse.

Faciliter le respect de la démocratie et la liberté d’expression, par l’indépendance et la diversité des acteurs de la communication des informations.

Lutter contre les discriminations et pour la justice sociale, par le développement d’une plus grande solidarité nationale.

Redonner à l’Etat la pleine responsabilité des grands domaines de la solidarité nationale qui servent l’évolution commune.

Répartir plus équitablement les moyens financiers pour faciliter, à tous les niveaux, une véritable solidarité et la coopération qui dépasseront la charité et l’humanitarisme.

Réinstaller des services publics en lieu et place des monopoles privés ; et, aussi, en tout ce qui facilitera et renforcera la responsabilité publique. Ces services publics favoriseront une dynamique de progrès répondant aux besoins d’une meilleure qualité de vie.

Soutenir le développement des activités industrielles d’autosuffisance et de confort raisonnable, respectueuses de l’environnement ; et sanctionner les pollueurs.

Réduire le nombre des divisions administratives et redéfinir leurs rôles pour plus de clarté, de simplicité et d’efficacité.

Interdire le cumul des mandats publics, et limiter les mandats successifs.

Développer la pratique du référendum dans les différents domaines de la vie publique ; cette compétence du peuple pouvant concerner la révocation des élus.

Relations internationales

Redonner à la France sa place de très grande nation en activant la solidarité internationale.

Entreprendre, d’urgence, les actions suffisantes pour supprimer la famine et réduire la pollution.
Annuler la dette des pays pauvres.
Soutenir la mise en œuvre des moyens d’autosuffisance des pays pauvres.
Equilibrer les échanges alimentaires, monétaires et commerciaux.
Respecter les souverainetés nationales instituées légitimement.

Dans la perspective d’une nouvelle relation entre les nations, pour plus de justice, reconsidérer les attentes de la grande majorité des pays de la planète et, en particulier, leur représentativité au sein de l’ONU.
Ceci provoquera des changements importants dans le rôle des diverses organisations internationales : économiques, financières, commerciales, énergétiques... Et devra conduire à la suppression des paradis fiscaux, à l’abolition des pavillons de complaisance, et à l’interdiction de brevetabilité du vivant.

Conclusion

Les membres d’Avenir Solidaire doivent garder à l’esprit que seuls les dirigeants politiques sont responsables devant le peuple. Et qu’un grand peuple sait, le moment venu, écarter les élus dépassés par les circonstances pour choisir et soutenir des dirigeants dignes de lui.
Ensuite, ce peuple, solidaire, en découvrant ou redécouvrant l’enthousiasme lié aux grandes perspectives d’avenir humain, dépassera les quotidiens répétitifs et fastidieux.
Alors, toujours plus solidaire en élargissant la voie spirituelle, l’humanité fraternelle, tout entière associée pour un meilleur devenir, fera de chaque jour une nouvelle fête de la vie.

Structure d’Avenir Solidaire

Avenir Solidaire est conçu au plan national.

Si des facilités de travail ou de relation le justifient, Avenir Solidaire peut se multiplier en autant de branches régionales correspondant à des zones géographiques ou des réservoirs de populations aussi harmonieux que possible. Les différentes branches régionales se constitueront alors en union nationale. De ce fait, tout en respectant la charte commune, chacune règlera son propre fonctionnement dans l’intérêt de l’organisme national.

L’Union nationale est organisée par le collège des représentants des différentes branches régionales qui forment le Conseil national.

Avenir Solidaire peut, aussi, former une confédération internationale avec des organismes frères dont le but correspond au même esprit, dans le respect de chaque constitution nationale.

Lorsque Avenir Solidaire se constituera en union, il sera souhaitable qu’un comité s’assure que l’esprit de la charte est respecté sur l’ensemble du territoire.

Nul membre ne peut s’exprimer publiquement dans un esprit contraire à celui de la charte, sans que cela constitue une démission de fait et une responsabilité pleine et entière de l’auteur qui dégagera Avenir Solidaire de toute responsabilité.

Candidatures internes à Avenir Solidaire : les membres sortants peuvent être rééligibles ; cependant, afin de faciliter l’accès aux responsabilités, ils ne pourront se proposer à leur succession qu’en cas de carence de candidats.
Une carence renouvelée de candidatures devrait remettre en cause l’existence même d’Avenir Solidaire en tant qu’organisme politique.

Chaque membre d’Avenir Solidaire et surtout chaque candidat à une élection, s’engage solennellement à servir le plus grand nombre, sans chercher à bénéficier d’aucun avantage particulier.
Cet engagement, et tout autre qui serait pris dans le cadre d’Avenir Solidaire, reste soumis au lois de la République française ou de toute autre souveraineté qui serait démocratiquement et majoritairement acceptée ou reconnue par le Peuple français.

Chaque candidat est responsable de sa profession de foi et de son programme qui respectent l’esprit de la charte.

Avenir Solidaire déterminera une cotisation afin d’assurer pécuniairement son existence.

avenir-solidaire.net : http://www.avenir-solidaire.net/

source : http://altermonde.levillage.org/article.php3?id_article=2713

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Communiqué d’Avenir Solidaire Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
 
Communiqué d’Avenir Solidaire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Général :: Divers-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser