AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-31%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les baskets Nike React Element 55 SE pour homme
90 € 130 €
Voir le deal

 

 27 août : 9ème anniversaire de l’évacuation de St Bernard

Aller en bas 
AuteurMessage
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

27 août : 9ème anniversaire de l’évacuation de St Bernard Empty
MessageSujet: 27 août : 9ème anniversaire de l’évacuation de St Bernard   27 août : 9ème anniversaire de l’évacuation de St Bernard EmptyLun 1 Aoû à 11:20

altermonde.levillage- lundi 1er août 2005, FASTI
27 août :
9ème anniversaire de l’évacuation de St Bernard


Coordination Nationale des Sans-Papiers

Samedi 27 août, à 14 H
Manifestation nationale à Paris
de République à l’église Saint-Bernard


Citation :
9 ANS APRES LE COUP DE HACHE DE SAINT-BERNARD
La lutte des sans papiers pour le droit de vivre dans la dignité continue.


Sarkozy-Villepin-Sarkozy, chacun ses ambitions et son style, mais un même but : attaquer les acquis du mouvement ouvrier et démocratique en France, retourner à plus de 50 ans en arrière sur les libertés, les droits, les acquis sociaux ; Des cibles, beaucoup de cibles, mais une cible particulière : les sans papiers, des travailleuses et travailleurs qui pour la grande majorité résident en France depuis 5, 10, 15 ans, y ont des liens sociaux, des attaches familiales, ont contribué pendant des années au développement économique de la France, s’acquittent de leurs obligations (impôts, etc.), mais sont niés dans leurs droits. Ils sont nié dans le droit fondamental de vivre dans la dignité : travailler légalement, accéder à un logement, se déplacer sans avoir à raser les murs...

Des boucs émissaires, beaucoup de bouc émissaires de la faillite des politiques économiques et sociales en cours ; mais un bouc-émissaire privilégié : les sans-papiers. Etrangers, M. Le Pen dit d’eux qu’ils « mangent le pain des Français ». Messieurs Sarkozy, puis Villepin, puis Villepin et Sarkozy eux disent qu’ils se sont « imposés » à la France et doivent être ramenés chez eux par tous les moyens. Ils disent que la France est « généreuse » mais veut « choisir » ceux des étrangers qui peuvent rester ici. Ils sont ici depuis 5, 10, 15 ans, y ont laissé pour certains leur jeunesse dans le travail dit « au noir », sans droit à la santé, au logement, aux moyens d’une éducation décente de leurs enfants, ils ont rapporté des milliards au patronat voyou qui utilise le travail clandestin et aux marchands de sommeil ; occupent souvent les emplois les plus pénibles mais..., mais ils se sont « imposés », ils n’ont pas été « choisis ». En 2002, Sarkozy disait à la télévision qu’il était « anormal que les médecins béninois restent en France alors que le Bénin avait tant besoin de médecins ». Maintenant frappée d’amnésie, il annonce une politique « d’immigration choisie » de pillage des cerveaux des pays du Sud, de quotas professionnels et ‘ethniques’.

Beaucoup de discours, beaucoup de contorsions, et en définitif un objectif : obliger les centaines de milliers d’esclaves du travail clandestin à renoncer à leur lutte bientôt décennale pour le droit de vivre dans la dignité. Et pour cela, toujours plus de mesures et des pratiques liberticides comme l’annonce médiatique de 20.000 expulsions plus 50% pour 2005, l’annonce de charters européens en violation du projet de constitution européenne, la création d’une police dotée de " 600 hommes supplémentaires " qui " se consacrera exclusivement " à la chasse aux sans papiers et aux expulsions, la remise en cause aggravée du droit d’asile avec l’établissement d’une liste de pays dits « surs » dont les ressortissants verront l’examen de leur demande d’asile expédié en quelques jours ; etc.
Et pour passer la pommade, le Ministère de l’Intérieur annonce une prochaine circulaire pour fin août, pour « réexaminer les ‘ situations dignes d’intérêt ‘ au-delà même des termes de la loi actuellement en vigueur. ».
En vérité, ce sont les termes mêmes de la loi en vigueur qui fabriquent des situations humainement insupportables.
C’EST-CE MESSAGE QUE NOUS DEVONS PORTER, TOUS ENSEMBLE, LE 27 AOÛT : IL FAUT REMETTRE LES COMPTEURS A ZERO ; IL FAUT UNE REGULARISATION GLOBALE !

Samedi 27 août, à 14 H
9ème anniversaire de Saint-Bernard :

Manifestation nationale à Paris
de République à l’église Saint-Bernard


Pour :
- la régularisation de tous les Sans Papiers avec la carte de 10 ans
- la libération et la régularisation des Sans Papiers en prison pour défaut de papier
- la fermeture des centres de rétention
- l’abrogation des lois Pasqua/Debré/Chevènement/Sarkozy/de Villepin
- le respect du droit d’asile ratifié par la France et l’abrogation de la double peine.
- la définition d’une politique progressiste de l’immigration, contre l’Europe forteresse, liberté de circulation et d’installation.

Premiers signataires :
Coordination Nationale des Sans Papiers, CSP 59, Collectif Afrique, Mouvement Autonome d’Immigration, FASTI ...

Coordination Nationale des Sans-Papiers
25, rue François Miron 75004 Paris
Tél : 01.44.61.09.59 - Fax : 01.44.61.09.35
coordnatsanspap@hotmail.com
source : http://altermonde.levillage.org/article.php3?id_article=3330

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
27 août : 9ème anniversaire de l’évacuation de St Bernard Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
 
27 août : 9ème anniversaire de l’évacuation de St Bernard
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Société :: Immigration et droit d'asile-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser