AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-36%
Le deal à ne pas rater :
Bose QuietComfort 20 – Écouteurs Intra-auriculaires
159 € 250 €
Voir le deal
-25%
Le deal à ne pas rater :
25% sur l’Ecran Gamer Hp 25MX
149.99 € 199.99 €
Voir le deal

 

 un mouvement russe dénonçant les violences policières

Aller en bas 
AuteurMessage
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

un mouvement russe dénonçant les violences policières Empty
MessageSujet: un mouvement russe dénonçant les violences policières   un mouvement russe dénonçant les violences policières EmptyJeu 28 Juil à 23:48

romandie-(©AFP / 28 juillet 2005 16h58)
"Villes frappées", un mouvement russe dénonçant les violences policières

Citation :
MOSCOU - Dénoncées fréquemment par les défenseurs des droits de l'Homme, les violences des forces de l'ordre contre la population civile en Russie ont donné naissance jeudi à un nouveau mouvement, baptisé Villes Frappées, qui exige notamment la démission du ministre de l'Intérieur, Rachid Nourgaliev.

Dans une douzaine de régions russes, des représentants des mouvements des droits de l'Homme ont décidé de créer ce mouvement "qui doit encore se faire enregistrer auprès du ministère de la Justice", a déclaré sa coordinatrice, Veronika Chakhova, journaliste de Blagovechtchensk (Bachkortostan) où une opération de police musclée contre des manifestants en décembre avait entraîné l'hospitalisation de plusieurs centaines de personnes.

Parmi les régions représentées figurent notamment la république caucasienne de Kabardino-Balkarie, les régions méridionales de Krasnodar, de Koursk et de Tambov, mais aussi Moscou, Ekaterinbourg (Oural) ou Nefteïougansk (Sibérie).

Dans la région de Tambov, quatre habitants de Rasskazovo sont en grève de faim depuis 16 jours pour protester contre le refus du parquet local d'ouvrir une enquête contre 14 membres de la police routière ayant passé à tabac trois femmes et deux hommes qui avaient refusé de passer un test d'alcoolémie, a raconté l'une des grévistes, Natalia Dragouchina.

"Oubliez la peur" pour vaincre "cette bête cagoulée et armée d'une matraque", a lancé Villes Frappées dans un appel aux régions rendu public lors d'une conférence de presse à Moscou.

Le texte évoque notamment des violences dans les prisons et les centres de détention d'Irkoutsk (Sibérie) et de Tcheliabinsk (Oural), et une opération policière à Elista (Kalmoukie) contre une manifestation de l'opposition en septembre dernier. Il demande aussi l'ouverture d'enquêtes indépendantes sur les exactions des forces de l'ordre.

"A Elista, les forces spéciales de la police (Omon) ont bloqué quelque 400 manifestants et les ont férocement battus", a déclaré Semion Nateev, chef du Centre kalmouk de défense des droits de l'Homme.

"Les violences, largement pratiquées par les militaires en Tchétchénie, sont désormais monnaie courante dans la Russie profonde", estime Villes frappées.

"A Blagovechtchensk, plusieurs policiers ayant participé aux violences contre les manifestants avaient servi en Tchétchénie", a relevé l'avocat Stanislav Markelov, défenseur des victimes de ces heurts au Bachkortostan (Volga).
source : http://www.romandie.com/ats/news/050728145858.tt344t89.asp

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
un mouvement russe dénonçant les violences policières Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
 
un mouvement russe dénonçant les violences policières
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Société :: De la relativité des droits et de la liberté :: Répressions et dérives-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser