Discutaction
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Rentrée 2020 – Jusqu’à 60% ...
Voir le deal

 

 Les tribulations d'un pot de yaourt aux fraises

Aller en bas 
AuteurMessage
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Les tribulations d'un pot de yaourt aux fraises Empty
MessageSujet: Les tribulations d'un pot de yaourt aux fraises   Les tribulations d'un pot de yaourt aux fraises EmptyDim 24 Juil à 21:15

grainvert-24/07/05
Les tribulations d'un pot de yaourt aux fraises

Dans la rubrique, re-localiser l'économie, ça serait pas si bête… Nous prenons l'exemple d'un pot de yaourt allemand, en verre… En Europe, plus de la moitié des marchandises voyagent par la route. Or, le camion coûte cher à la société : il est bruyant, abîme les infrastructures, encombre nos routes, pollue (formation d'ozone et émanations de particules ultra fines), génère de nombreuses maladies respiratoires, cause des accidents, surconsomme du pétrole et contribue fortement au réchauffement climatique (émanations de CO2 et d'oxydes d'azote). Chaque jour, 7.500 kilomètres de routes, soit 10% du réseau routier européen, sont bloqués par les encombrements. Qui paye ? La collectivité et au final, les consommateurs…Presque tout le monde, sauf les actionnaires des trusts agroalimentaires qui délocalisent de plus en plus loin leurs productions.



Citation :
En 1993, une étudiante allemande a étudié le nombre de kilomètres parcourus par les différents ingrédients entrant dans la composition et le prix de vente final d'un pot de yaourt. Elle est partie d'un pot de yaourt aux fraises vendu à Stuttgart. Le verre a été fabriqué en Bavière à partir de tessons récupérés, de sable, de chaux, de zinc provenant de diverses régions d'Allemagne. Pour réunir les différents ingrédients, cela représente 546 km de transports. Pour emmener le pot fini à la coopérative de Stuttgart, il faut encore ajouter 260 km. Le lait a été récolté dans 5930 fermes à une distance moyenne de 36 km. Les fraises viennent de Pologne et ont parcouru 1246 km. Le sucre vient d'une raffinerie de betteraves située à 72 km. Les betteraves ont, elles, été récoltées à une distance moyenne de 35 km de la raffinerie. Les bactéries pour faire fermenter le lait viennent d'une usine au Nord de l'Allemagne à 917 km.

Le couvercle en aluminium a été fabriqué dans une usine à 304 km à partir de bauxite extraite du sol à 560 km. L'étiquette sur le pot est imprimée à 314 km sur un papier qui a déjà parcouru 634 km. La colle pour l'étiquette vient de poudre de céréales issues des surstocks de l'Union européenne et a parcouru 419 km. Les pots sont conditionnés dans un emballage carton fabriqué à 647 km puis emballés dans un film plastique français qui a parcouru 408 km. Les lots obtenus sont transportés dans des cartons ondulés fabriqués à seulement 55 km. Le carton d'origine est importé d'Autriche (1048 km) et il est fermé par une colle venant du Nord de l'Allemagne (659 km), colle fabriquée avec des céréales en surstock à Hambourg (75 km de plus). Ces cartons sont ensuite distribués en magasin : le parcours moyen de l'usine au consommateur est de 668 km. Au total, I'ensemble des ingrédients a parcouru 9115 km.

Questions subsidiaires :


- Au prix prévisible du gasoil des années à venir, jusqu'à quand cette filière industrielle sera-t-elle rentable ?
- Quels seraient les kilomètres parcourus par un yaourt, pot plastique ?
- Quelle dépense en pétrole, pour un yaourt pot plastique, goût vanille, dont la molécule est extraite du pétrole ?
- Quand le pétrole vaudra de l'or, le yaourt deviendra-t-il un produit de luxe ?

En savoir plus, se procurer " le voyage d'un pot de yaourt aux fraises ", Silence n°167/168, juillet-août 1993.

Alors, des produits sains, produits localement, serait-ce si déraisonnable ? Dans le Tarn, autour du réseau des AMAPs, une réflexion est en cours.

Lire en ligne, Les AMAPS et projets dans le Tarn

En attendant, vous pouvez commencer par faire vous-même vos yaourts, recette dans notre article : Bio, naturel, évitez le tout emballé

Au fait, C'est quoi une AMAP ?

Et pour circuler, si vous passiez au bio diesel ?

Et Maintenant pub !

Les tribulations d'un pot de yaourt aux fraises Bio_sarko
source : http://www.grainvert.com/article.php3?id_article=978

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Les tribulations d'un pot de yaourt aux fraises Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
 
Les tribulations d'un pot de yaourt aux fraises
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Ecologie :: Notre alimentation-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser