AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -54%
Tondeuse à barbe Babyliss Designer SH500E
Voir le deal
59.99 €
Le Deal du moment :
Les 10 jeux vidéo indispensables pour bien ...
Voir le deal

 

 On a torturé, dit la justice, mais c'est du "passé&quot

Aller en bas 
AuteurMessage
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

On a torturé, dit la justice, mais c'est du "passé&quot Empty
MessageSujet: On a torturé, dit la justice, mais c'est du "passé&quot   On a torturé, dit la justice, mais c'est du "passé&quot EmptyDim 24 Juil à 19:02

romandie-(©AFP / 24 juillet 2005 15h45)
On a torturé dans les prisons d'Iran, dit la justice, mais c'est du "passé"

Citation :
TEHERAN - Un rapport sans précédent admet l'existence jusqu'à récemment de la torture et du maintien à l'isolement dans les prisons iraniennes, mais tout cela appartient "au passé", a assuré la justice dimanche.

Le rapport, rédigé par le chef de la justice de Téhéran, Abbas Ali Alizadeh, fait aussi état indirectement d'aveux extorqués, de mauvais traitements et de séjours de plusieurs années en prison sans jugement.

Mais, a dit M. Alizadeh à l'agence estudiantine Isna, "nous avons pris des mesures". "Nous pouvons dire avec fierté que tous manquements ont disparu", a déclaré M. Alizadeh, chef de la commission de surveillance des droits civiques qui a enquêté dans différentes prisons.

"Les prisons iraniennes sont aujourd'hui parmi les meilleures du monde", a-t-il dit.

Ces agissements "appartiennent au passé. Grâce aux actions entreprises de grands progrès ont été faits pour les droits civiques", a abondé le porte-parole de la justice, Jamal Karimi Rad.

La République islamique est régulièrement montrée du doigt par les organisations internationales pour la persistance de la torture dans ses prisons. En juillet 2003, une journaliste irano-canadienne, Zahra Kazémi, est morte des coups reçus en détention.

La République islamique rejette ces critiques comme des ingérences dans ses affaires ou de mauvais procès instruits par des organisations sous influence.

Mais, en avril 2004, la justice ultra-conservatrice a implicitement reconnu de telles pratiques en publiant une circulaire ordonnant de renoncer à torturer les détenus, à leur bander les yeux ou à les humilier. C'est cette circulaire, reprise depuis quasiment point par point dans une loi interdisant la torture et garantissant les droits du citoyen, qui établissait la commission de surveillance des droits civiques.

Dans son rapport, la commission dit avoir reçu des informations selon lesquelles certains organes continuaient à bander les yeux des suspects. Un "commandant de police a implicitement reconnu certains cas d'usage de coups".

Certains prisonniers n'avaient qu'un mètre carré d'espace. "Chaque détenu dispose aujourd'hui d'environ 12 mètres carrés", a affirmé dimanche M. Alizadeh.

A la prison de Rajae Shahr, à l'ouest de Téhéran, 1.400 prisonniers attendaient un jugement au moment de la rédaction du rapport. Une femme de 73 ans y a passé quatre mois pour n'avoir pas pu reverser une caution de logement. Un autre y a été enfermée à la place de son mari, en fuite.

Le rapport souligne le nombre, non précisé, de suicides de femmes dans cette prison.

La commission a aussi réclamé une enquête sur les éventuels viols de jeunes filles et de femmes en prison.

Le rapport, destiné au chef de la justice du pays, l'ayatollah Mahmoud Hachémi Chahroudi, parle d'un homme détenu depuis décembre 1988 sans le moindre jugement.

La commission s'est rendue dans des prisons, mais aussi des centres de détention de la police des moeurs, du ministère des Renseignements, des services de Renseignement de la police et de l'armée, du ministère de la Défense et de l'armée idéologique (Gardiens de la révolution).

La commission a observé que tous les centres devraient être placés sous une autorité centrale.

Un centre des puissants Gardiens de la Révolution a refusé l'accès la commission.
source : http://www.romandie.com/ats/news/050724134542.dtzfwi46.asp

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
On a torturé, dit la justice, mais c'est du "passé&quot Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
 
On a torturé, dit la justice, mais c'est du "passé&quot
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Télécharger Le Pacte (Seeking Justice) 2012 [DVDRIP MD][FR] (Avec Nicolas Cage)
» 12062386 - CALLAHAN William Matthew -B-26 - 41-34971 "Pay Off"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Société :: De la relativité des droits et de la liberté :: Répressions et dérives-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser