AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -33%
Ecran PC HP 27xq 27″ QHD Noir
Voir le deal
199.99 €

 

 Non à la politique libérale

Aller en bas 
AuteurMessage
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Non à la politique libérale Empty
MessageSujet: Non à la politique libérale   Non à la politique libérale EmptyVen 22 Juil à 1:05

altermonde.levillage- jeudi 21 juillet 2005, acard yves
Non à la politique libérale - 1/2

Lettre ouverte adressée aux hommes politiques de tous les partis, à ATTAC et aux principaux journaux (critiques et propositions)


Citation :
Lettre ouverte à Mr Dominique de Villepin, Premier Ministre, Thierry Breton, Ministre des Finances, Nicolas Sarkozy Ministre de l’intérieur.

Mr de Villepin a inventé les CDI-CDD de deux ans au profit des PMI et PME.

Mr Sarkozy affirme vouloir nettoyer les banlieues.

Mr Breton a déclaré lors d’un discours récent que la France était en difficulté car :
1) la France et les Français vivent au dessus de leurs moyens.
2) les Français ne travaillent pas assez longtemps.

Je me permets de partir de ces intentions et de ces déclarations pour les critiquer, donner mon opinion sur les politiques stériles et "poudre aux yeux" mises en œuvre depuis des années, et faire des propositions concrètes, pour une France et une Europe plus humaine.
Cet échantillon de déclarations montrent l’incapacité, voire l’impuissance de ceux qui nous gouvernent, à trouver des solutions efficaces aux problèmes actuels.

Votre politique et vos déclarations me choquent et doivent irriter beaucoup de citoyens, d’autant plus que vous vous gardez bien de souligner les vraies raisons qui mettent notre pays en difficulté.
Par de tels discours, vous tentez de culpabiliser les Français, de rejeter les responsabilités sur les citoyens et les salariés.
Vous oubliez ou faites semblant d’oublier les échecs de la droite aux trois dernières échéances électorales, et surtout le rejet de la société proposée par les tenants du libéralisme forcené, "à la Busch, Thatcher et Blair" dans le projet de constitution, véritable imposture rejetée massivement par le peuple.
Ce peuple, soucieux de l’environnement, veut une Europe plus humaine, qui respecte les vraies valeurs éthiques, d’équité et de solidarité. Vous oubliez les délocalisations quotidiennes qui accentuent le chômage de masse.
Vous oubliez l’insécurité provoquée essentiellement par les inégalités sociales.
Vous oubliez le poids de la dette de la France, dont le remboursement (capital et intérêts) enrichit les boursiers et financiers dont certains sont plus ou moins mafieux,..
et bien d’autres problèmes vécus au quotidien par nos concitoyens.

Quelque soit le parti au pouvoir, le type de gouvernement en place, vous échouerez dans toutes vos entreprises et notamment dans la relance de l’emploi, car votre politique est une politique ultra- libérale au service de grand capital et des requins de la finances.
Vous échouerez car vous vous alignez sur la pensée unique, vous considérez comme incontournable la mondialisation, la recherche maximale et immédiate des plus grands profits.
Or, un autre monde est possible, à condition de changer de politique.

Votre démocratie est une imposture. Que vaut le choix entre l’UMP et la sociale démocratie du PS ?
Entre la "grauche et la doite" ?
Les partis politiques sont des appareils d’apparence démocratique, mais sont en réalité des systèmes. Les militants qui ne représentent qu’eux mêmes, cooptent toujours les mêmes mandarins qui font carrière dans la politique, et bénéficient de rentes de situation.
Quand en 1981, la gauche a voulu faire une politique de gauche, les tenants du capital ont placé leurs avoirs en Suisse, à Monaco, au Luxembourg, dans les îles anglo-normandes ou dans d’autres paradis fiscaux. D’autres sont partis vivre à Monaco, en Belgique dans des ghettos pour riches.
Alors, contraints et forcés, nos gouvernants de l’époque ont dû revenir à une politique de droite.

La France n’est plus une démocratie mais une ploutocratie, mise en place progressivement et insidieusement depuis mai 68, depuis les chocs pétroliers.
Notre pays et les pays d’Europe se sont alignés servilement sur la politique impérialiste des USA.
L’effondrement de l’empire soviétique, a laissé les mains libres aux USA et à leurs valets, pour imposer l’ultra- libéralisme .
Quelle différence y-a-t’il entre les Républicains et les démocrates aux USA, le parti Travailliste et le parti Conservateur en Grande Bretagne ? Aucune.
Ces courants politiques qui dominent le monde, sont financés et managés en coulisse par les américains et britanniques les plus riches, qui cooptent les hommes politiques et les chefs d’états. Ils dominent l’économie, et ont la main mise sur l’OMC et la Banque Mondiale.
Les grandes écoles reproduisent la pensée unique. Les clercs et les médias s’alignent servilement, sur les seigneurs de l’argent.
Une autre imposture, c’est la propriété intellectuelle trop longtemps protégée et notamment en informatique.
C’est le cas Micro-soft le plus scandaleux, qui continue à percevoir des royalties injustifiées, car il s’est approprié et utilise des concepts connus depuis longtemps, qui auraient du tomber dans le domaine public.
Encore une imposture, c’est la valeur arbitraire des monnaies les unes par rapport aux autres, qui a pour effet un pouvoir d’achat supérieur pour les pays riches, et la ruine des petits pays appelés hypocritement " en voie de développement aggravée par la corruption de leurs chefs d’états.

Les tenants des grandes fortunes, soit 1% de la population, s’accaparent et accumulent 90% des richesses, méprisant 6 milliards d’êtres humains. Ces prédateurs égoïstes instaurent un ordre cannibale mondial (Jean Ziegler dans l’empire de la honte) . Ces "harpagons" modernes ne reconnaissent comme valeur que l’argent. Ils revendiquent la liberté en général et la liberté d’entreprendre afin de mieux spolier le reste de l’humanité.
24000 personnes meurent de faim chaque jour correspondent à un tsunami tous les 10 jours. Un milliard d’êtres humains n’ont pas accès à l’eau potable.
10 millions d’enfants de moins de 5 ans meurent chaque année faute d’accès aux médicaments et aux soins essentiels. (Texte " Pétition 2005 plus d’excuses)

C’est toujours l’argent la valeur essentielle !!!
* * *

Qui suis-je pour vous interpeller ?

Encore un insatisfait vous dîtes-vous ?! Vous pensez que je demande « toujours plus » ?!

Je suis un cadre retraité, citoyen de France, d’Europe et du Monde, adhérent aux mouvements ATTAC et sympathisant d ’Altermonde.

Ma retraite est suffisante pour vivre convenablement avec mon épouse, et pour aider de temps en temps mes enfants, qui ont des revenus plus modestes.
Mon train de vie est raisonnable : un voyage par an, quelques concerts, une Tzara diesel, un seul téléphone portable, pas d’abonnement à Canal +. Ma seule folie est mon budget nourriture, BIO à 90%. Je suis propriétaire d’un modeste pavillon bâti sur 230 m².
Tout ça me suffit, car je pense que mes principales richesses sont les suivantes : ma vie, ma santé physique et mentale, mon temps libre pour m’enrichir des trésors de la culture, et la perle de toutes les richesses, les diamants de Golconde, c’est à dire la satisfaction de voir vivre en bonne santé et le plus heureux possible ceux qui me sont chers, ma famille et mes amis.
Mais je n’oublie pas les milliards de personnes plongées dans la pauvreté, accablées par les épidémies, la famine, qui les mènent à la mort.
Pour ne pas être complice de génocide, il est urgent de réagir massivement, politiquement et économiquement, avec détermination, avec une plus grande solidarité.

Je pense que ces valeurs auraient eu leur place dans le préambule du projet de constitution.

Soucieux de participer à un amélioration des finances de la France, je suis prêt à faire un effort, diminuer ma retraite et augmenter mes impôts, à condition qu’il soit partagé par tous nos concitoyens, et plus particulièrement par les plus riches, les propriétaires du Capital, les nantis de la Bourse des médias et du spectacle, ceux qui vivent à Monaco ou placent leur fortune dans les paradis fiscaux, se permettent de donner des leçons de civisme aux français, et bien entendu ceux qui doivent montrer l’exemple, c’est à dire les élus du peuple, les dirigeants politiques, les hauts fonctionnaires.
* * *

Mais reprenons vos déclarations :

Déclaration de M. Sarkosy : " nettoyer les banlieues "

Il faut effectivement sanctionner tous les crimes et les délits. Mais les déclarations péremptoires n’ont jamais rien résolu.

Si l’on mettait les villes à la campagne, les problèmes de banlieues seraient résolus.

Et surtout si l’on traitait sérieusement les inégalités sociales, la délinquance diminuerait.

La suite en dessous :

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Non à la politique libérale Ban_01


Dernière édition par le Ven 22 Juil à 15:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Non à la politique libérale Empty
MessageSujet: Re: Non à la politique libérale   Non à la politique libérale EmptyVen 22 Juil à 1:05

La suite :

Citation :
déclaration de Mr de Villepin
La création des CDI de 2 ans est une fausse bonne idée, car il s’agit en réalité d’un CDD.
Interdisez les délocalisations, rapatriez les entreprises délocalisées alors ce sera le plein emploi, en France et en Europe.
C’est possible, il suffit d’une décision politique au niveau européen.

1) la France et les Français vivent au dessus de leurs moyens :

Il n’y a pas besoin d’être énarque, ni sortir de Science-po, pour proposer des solutions de bon sens.
Pour régler le problème il faut et il suffit de diminuer les dépenses de l’état afin qu’il vive dans la limite de ses moyens, et d’augmenter les impôts de ceux qui possèdent l’essentiel des richesses, afin qu’ils ne décuplent pas leur fortune en plaçant leurs avoirs dans les paradis fiscaux.

Aussi, par mesure d’économie, dans un soucis d’une bonne gestion du budget, je propose de promouvoir les idées et mesures suivantes :

1) - réduire le train de vie du monde politique dans au moins deux des "trois pouvoirs", le Gouvernement, le parlement et le Sénat, compte tenu qu’après les élections législatives de 2000, les élus du peuple s’étaient votés une augmentation substantielle de leurs indemnités, donc concrètement :
a) - diminuer de 10% les indemnités parlementaires et sénatoriales y compris les frais collatéraux , (attachés parlementaires, voyages gratuits, restauration à la charge de la République,etc..)
b) - diminuer de 10% les indemnités des ministres, qui s’étaient également largement augmentés à la même époque, et supprimer les logements de fonction, les cuisines des ministères, les voyages aériens gratuits, et autres avantages.
c) - créer un seul restaurant d’état "à la française", pour recevoir nos hôtes étrangers, et leur faire apprécier notre gastronomie.
d) - interdire l’accès aux fonctions d’attachés parlementaires au membre de sa famille.

2) - supprimer le Sénat, "maison politique de retraite dorée", institution qui fait double emploi avec le parlement, dont les amendements souvent rétrogrades et conservateurs, élus non démocratiquement car cooptés par "les grands électeurs"

3) - diminuer le budget de la défense, car la France n’a pas à craindre une invasion des hordes guerrières suisses ou vaticanes : transformer l’armée existante en force d’intervention humanitaire.
- transformer le "France" en porte-hélicoptères (intervention ratée en Asie du sud-est après le tsunami).
- relancer la construction navale de cargos pour constituer des flottes opérationnelles sillonnant le monde, prêtes à intervenir avec des engins, du matériel, des vivres, des hélicoptères en tous lieus de la planète.

4) - diminuer le nombre de hauts fonctionnaires, chargés d’études et de missions imaginées pour justifier l’existence de l’ENA et d’autres grandes écoles.

5) - supprimer l’ENA, qui forme certes des "commis dévoués, des gens très brillants, capables d’ une équation de trois pages pour démontrer le gain d’un euro obtenu par le vote d’une mesure dont l’application en coûtera mille.
- supprimer Sciences-po et autres grandes écoles qui reproduise la pensée unique, incapable d’imagination et d’initiatives autres que celles concoctées pour rendre les riches plus riches.
- remplacer toutes ces écoles par l’ENII, École Nationale d’Imagination et d’Initiatives

6) - diminuer le nombre d’échelons territoriaux (communes, agglomérations de communes, canton, département, région), trop nombreux et désuets à l’heure du TGV et d’Internet, pour diminuer les impôts locaux.

7) - supprimer les fonds spéciaux de l’Élysée, de Matignon, et des Ministères.

Cool - arrêter la fabrication d’armes et leur vente par des sociétés privées ou intermédiaires véreux.
- reconvertir les Arsenaux pour la fabrication d’éoliennes, pompes à chaleur, panneaux solaires, cellules photo-voltaïques, moteurs à hydrogène, bicyclettes, etc...

9) - instituer un gouvernement avec moins de 20 ministères, sous tutelle et animés par un super ministère de la qualité de la vie individuelle et sociale.

10)- diminuer les crédits accordés aux dictatures africaines, utilisés surtout pour acheter des armes ou constituer des trésors personnels placés par ces dictateurs dans les banques suisses ou luxembourgeoise et dans les paradis fiscaux.

11)- limiter les écarts de revenus, (quelques soient leurs sources), de 1 à 10.

12)- plafonner les retraites à 5000 euros pour un couple et 2500 pour une personne seule.

13)- contrôler les dirigeants d’entreprise et les empêcher de s’octroyer des indemnités exorbitantes.

14)- plafonner la valeur cumulée du patrimoine de chaque foyer fiscal à 2 millions d’euros, oui à la propriété privée, mais à la propriété privée limitée.

15)- interdire toute fermeture d’entreprises pour des motifs de revenu du capital insuffisant (dont les bénéfices sont supérieurs à 2%, ex : Lu, Moulinex, etc..).

16)- mettre en place dans toutes les administrations des "contrats de progrès", avec des critères efficaces d’évaluation, y compris pour les hauts fonctionnaires, ajouter un système de consultation des usagers avec des fiches de satisfaction.

17)- instituer le même système pour les hommes politiques, les élus, à mi-mandat avec la possibilité d’une période d’observation, et la révocation si le bilan reste négatif.

18)- interdire le cumul emploi-retraite, et le cumul mandat-retraite

19)- interdire le cumul des mandats

20)- pour plus de justice, supprimer les régimes spéciaux de retraite.

21)- supprimer les monopoles de certaines professions libérales par exemple les notaires, limiter les frais de vente exagérément élevés, et réformer le jargon juridique.
- même demande pour les honoraires surévalués des architectes et autres experts qui les accompagnent dans le pilotage des travaux.

22)- il n’y a pas trop de fonctionnaires, mais ils sont mal répartis : remettez les policiers sur le terrain et embauchez des secrétaires pour tous les travaux administratifs.

23)- développer une agriculture, un maraîchage BIO.

24)- remplacer la publicité coûteuse, racoleuse ou débile par une information publicitaire comparative.
etc.

Tout citoyen lucide et informé peut proposer bien d’autres sources d’économies.

Comment utiliser l’argent des économies substantielles réalisées ?
- instituer un revenu minimum d’existence de 600 euros(avec conditions).
- fixer le revenu minimum du travail à 1200 euros
- former et embaucher du personnel hospitalier
- former et embaucher du personnel enseignant pour limiter les effectifs dans les classes.
- enseigner les langues dès l’âge de six ans, réciter des comptines et chanter en plusieurs langues dans les écoles maternelles.
- apprendre la responsabilité, l’autonomie, l’esprit de groupe dans des ateliers d’expression orale et corporelle dès la maternelle.
- continuer cet apprentissage en primaire et en secondaire
- former et embaucher des animateurs de quartier
- apprendre les langues aux adultes.
- développer l’art cinématographique à partir de la littérature, créer des films documentaires culturels et éducatifs.
- embaucher dans les arsenaux et leurs sous traitants en tenant compte du point 8
- diminuer les charges sociales des PME qui embauchent en CDI, avec remboursement en cas de licenciement
- augmenter le budget européen jusqu’à 5 % du PIB, pour la recherche, la mise en place d’une politique sociale et d’un droit du travail unique pour tous les états membres, et pour une politique culturelle développant les connaissances et les arts.
source : http://altermonde.levillage.org/article.php3?id_article=3262

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Non à la politique libérale Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Non à la politique libérale Empty
MessageSujet: Re: Non à la politique libérale   Non à la politique libérale EmptyVen 22 Juil à 15:01

Non à la politique libérale - 2/2

Citation :
2) les Français ne travaillent pas assez longtemps ( durée annuelle et hebdomadaire)

Tout dépend de l’objectif visé par cette déclaration. S’il s’agit de faire travailler plus longtemps au même salaire, cela augmente les marges de l’entreprise, les revenus des cadres supérieurs et les dividendes.
Je pense que c’est le but que vous visez pour le compte de MEDEF et de la CGPME.

Si les entreprises ont un carnet de commande plein et des heures de travail disponibles, alors pourquoi ne pas embaucher ?
Malheureux , ce n’est pas le cas.

Votre déclaration prendrait tout son sens s’il y avait en France moins de 100.000 demandeurs d’emploi. Or aujourd’hui c’est 10.5% de chômeurs officiellement reconnus, 20 en Europe, bravo l’Europe économique ! (sans compter les emplois précaires, à temps partiel, les travailleurs clandestins)

Des pans entiers de l’économie ont été sacrifiés sur l’hôtel de la construction européenne : charbonnage, sidérurgie, chantiers navals, textiles, industries manufacturières. Le tertiaire devait prendre la relève : promesse illusoire avec l’informatique et Internet.
Au moment de Maastricht, vos amis avaient promis des lendemains qui chantent, et bien entendu le plein emploi. Depuis, des centaines de délocalisations sont intervenues, jetant dans la pauvreté et la détresse des millions de personnes.
Outre la pollution de la terre et des nappes phréatiques, la PAC a supprimé des milliers de paysans, et la désertification des campagnes. Les cultivateurs suent, peinent à la tâche pour rembourser leurs dettes, pendant que la Banque verte encaisse, et les multinationales de la chimie et de l’agro-alimentaire s’enrichissent.
La PAC a des effets pervers. Elle encourage la surproduction, provoquant l’effondrement des cours, des prix des produits, ce qui entraîne de nouvelles subventions, détournant ainsi les fonds européens pourtant utiles dans d’autres domaines.
La déforestation intensive provoque l’érosion des sols.

La mondialisation que vous prétendez inéluctable est une imposture. Enrichit-elle les travailleurs des pays en développement, payés avec un bol de riz, ou même dans certains cas, gracieusement rémunérés 120 euros par mois ?
Non, elle enrichit les actionnaires, les boursiers, et les financiers occidentaux, quelques potentats locaux qu’il faut "arroser", et quelques milliers de cadres nécessaires au lancement des productions.
La croissance en chine permet l’apparition de classes moyennes, aujourd’hui évaluée à un million. Cette croissance s’essouffle. Mais en supposant qu’elle continue, ce sera au mieux 10 millions de personnes concernées, ce chiffre comparé à 1,3 milliards d’habitants est dérisoire. La majorité de la population restera pauvre, tout en provoquant un immense chômage en occident par la poursuite des délocalisations. Où sont les bienfaits de la mondialisation ?

Certes quelques milliers d’emploi sont aussi créés dans l’impôt-export. Par contre, en France et en Europe ce sont des millions de salariés jetés à la rue. "Quel magnifique bilan ?"

Votre ami Blair, Président de la commission européenne pour six mois, a proposé sa solution miracle : investir dans la haute technologie. Oui, bravo, quelques milliers d’emplois dans la recherche vont-ils être suffisants ?
Les écoles supérieures ont-elles la capacité de former 20 millions d’ingénieurs, de chercheurs, etc... ?
Heureux peuple européen ! Tous les citoyens demandeurs d’emploi vont devenir pilotes de lignes, docteurs, chirurgiens, architectes, ingénieurs, avocats, sociologues, psychologues, journalistes, enseignants, et fin du fin, politologues, cambistes, banquiers, ou patrons.

On ne pourra même plus trouver de routiers, de vendeurs de pizzas, ni de plombiers polonais ! Quelle merveilleuse perspective pour nos écoliers, nos lycéens, des études supérieures à Bac+6 pour tous ! Nos enseignants vont devoir retrousser leurs manches, faire d’immense progrès en pédagogie pour rendre savant toutes nos chères têtes blondes.

La prétendue science économique, la loi du marché, auxquelles vous vous référer sont des impostures, car elles s’appuient, sur des raisonnements justes (pas toujours, mais à partir de postulats faux.) Il s’agit au niveau économique mondial d’un gigantesque poker menteur.
Les critères économiques, taux de croissance, PIB, utilisés en économie sont aussi des impostures.
Par exemple, le taux de croissance en Chine est élevé grâce au transfert des entreprises qui ont été supprimées en Occident, par un système de vases communicants.
C’est le même mécanisme qui a été mis en oeuvre dans les zones franches en France. Par des exonérations fiscales, accompagnées des aides publiques, les entreprises se déplacent d’une région à l’autre "au plus offrant". Au passage, le nombre des emplois perdus par une zone est toujours largement supérieur au nombre des emplois créés ailleurs. L’opération sera répétée périodiquement, dès l’instant qu’il y a des subventions.
Les rares entreprises étrangères qui s’implantent en France ont les même pratiques. Par exemple, citons le cas du coréen Déawoo. Quelle magnifique opération, quel merveilleux bilan !

Rappel sur le projet de constitution européenne

Avec 25 pays et plus, avec 400 millions de citoyens et plus (producteurs et bénéficiaires de biens et de services), l’Europe a les moyens de contrer l’hégémonie des Etats-Unis, de contester les pouvoirs de la Banque mondiale et du FMI, de devenir autonome politiquement et économiquement.

Le peuple européen majeur et responsable a rejeté le projet de constitution, règles du jeu d’un poker menteur, car il veut une Europe humaine, solidaire.
Une autre constitution est possible et nécessaire, pour une autre Europe, selon les critères suivant :
- supprimer toute référence aux monarchies, systèmes coûteux et d’un autre âge, seul le peuple est souverain.

- redéfinir les valeurs essentielles :
- la vie comme valeur suprême, et la qualité de la vie comme corollaire, qualité de la vie sociale et individuelle, dans le respect de l’environnement, respect de la planète que nous empruntons aux générations futures.
- un projet éthique de paix et de justice, pour un humanisme esthétique et un développement des arts.
- la liberté, l’égalité et la solidarité avec la politique sociale qui en découle.
- développement économique au service de l’humanité
- promouvoir l’égalité entre tous les êtres humains, dans le respect du droit des femmes, des enfants et des minorités.
- interdire la violence et la pornographie .

- supprimer la partie III du projet rejeté.
- mettre en place un système politique en amendant le fonctionnement des institutions actuelles.
- élection d’un président européen pour un mandat de 4 ans, élu par les chefs d’états ou de gouvernements.
- remplacer les commissaires actuels par un gouvernement européen.
- augmenter le pouvoir du parlement européen.
- Créer un droit unique européen, décliné en droit public, civil, du travail, commercial.
- maintenir la propriété privée, mais dans des limites raisonnables
- promouvoir la liberté d’entreprendre, apprenons dès l’école l’envie d’entreprendre dans le respect des autres, en solidarité avec les plus faibles.

- recentrer l’économie sur l’Europe

- Instituer un triple système économique :
- une économie mondiale traitant des échanges stratégiques, notamment en ce qui concerne les ressources énergétiques et les matières premières et produits non disponibles en Europe( relations privilégiées avec la Russie et les pays arabes, compte-tenu du capital sympathie avec ces pays, relations selon les règles du commerce équitable avec les autres, partenariats avec la Chine et l’Inde). - une économie européenne d’échange des biens et des services pour les produits non disponibles dans chaque état, ou les productions nécessitant de gros investissements (aéronautique, espace, etc...).
- une économie régionale prles transports inutiles ioritaire pour les productions régionales et nationales en évitant (produire et consommer localement)

- soumettre la banque centrale européenne au pouvoir politique.

- mettre en place une politique de développement des énergies renouvelables

- repenser l’urbanisme, "mettre les villes à la campagne", comme l’a proposé" Alphonse Allais.
- arrêter le développement anarchique des grandes agglomérations, et détruire les immeubles de plus de quatre étages.
- réhabiliter et mettre aux normes écologiques les bâtiments de quatre étages et moins.

- construire des zones pavillonnaires aux normes écologiques, dans les villages traversés par des lignes de chemins de fer.
- réhabiliter et mettre aux normes écologiques tous les pavillons individuels.
- construire des pistes cyclables sur tout le réseau secondaire de France.
- replanter des millions d’arbres dont des essences plus nobles comme le chêne et le merisier.
La suite en dessous :

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Non à la politique libérale Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Non à la politique libérale Empty
MessageSujet: Re: Non à la politique libérale   Non à la politique libérale EmptyVen 22 Juil à 15:02

suite :

Citation :
La mise en oeuvre de ces propositions créeraient des milliers d’emploi, rendant la dignité à ceux qui en ont été privés.

- privilégier les transports en communs et le ferroutage.

- mettre en place des règles d’échanges commerciaux identiques pour chaque état :
donc dans le cadre du droit du travail, instituer un coût de production européen unique pour chaque produit et service.
Dans l’attente d’une uniformisation des salaires, le différentiel est capitalisé pour abonder les fonds structurels, les aides conjoncturelles aux régions défavorisées et une protection sociale européenne.

- instituer le même coût du travail pour les produits importés hors d’Europe : le différentiel, qui n’est pas un droit de douane, servirait à aider les pays dont la population souffre de malnutrition, d’épidémies, pour financer les soins et les médicaments, la mise en place d’une agriculture vivrière, les écoles et les hôpitaux.

- politique culturelle et éducative

En remplaçant le vocable "TRAVAIL" par le mot "ACTIVITE", vous créez des milliers d’emploi dans les domaines de la culture et des arts
Rebâtissons des cathédrales, des arc de triomphe, des monuments pratiquement inutiles, mais économiquement rentables car créateurs d’activités !
Rémunérons toutes ces formes d’activités !! par le SMIT

- former des citoyens responsables
- mettre en place et animer des ateliers de discussion citoyenne sur les droits et les devoirs des individus.
- impliquer les personnes dans des activités civiques et politiques
- impliquer les citoyens, tenir compte de leur avis sur les grands sujets de société, et sur les projets concernant leur vie et leur environnement.
- leurs faire rédiger des synthèses qui éclairerons utilement leurs représentants élus.

- développer l’art cinématographique à partir de la littérature, créer des films documentaires culturels et éducatifs.
- développer la pratique du sport de masse, des activités physiques, de la danse.

- développer les activités artistiques de chant, de théatre, de musique, de peinture, de sculpture, les ateliers de lecture et de jeux de société, etc..

Rémunérons toutes ces formes d’activités !! par le Revenu Minimum d’Existence

* * *


Soudain j’ai ouvert les yeux. Des rayons de lumière filtraient à travers les jalousies.
Un merle sifflait joyeusement dans le verger, le parfum des roses montaient de mon jardin.

Je venais de faire un rêve. Toutes mes élucubrations utopiques n’étaient que de la fumée.

J’étais quand même heureux de me réveiller pour la 23360° fois et de profiter des messages que la merveilleuse mère nature me faisait parvenir par l’intermédiaire de mes sens. Je pensais à sa grandeur infinie, à sa beauté sublime, à sa merveilleuse complexité, à son immense fécondité, dans l’infini du temps et de l’espace, à l’aide du hasard et de la nécessité, et qui avait abouti à la vie, à la pensée, aux sentiments éthiques et esthétiques, aux arts.

Quelle évolution sublime, de la nature à la culture, de la nature capable de se penser, de symboliser, d’analyser et de synthétiser et de créer !
Quelle évolution superbe, de la main au cerveau, de l’homo-faber au cogito et à l’artiste.

Je pensais aux "sept merveilles du monde", à la "Méditation de Thaïs", à la 9° symphonie, aux ex-voto de Michel Ange dans la chapelle Sixtine, au coucher de soleil sur les neiges de l’Annapurna, à la double hélice de l’ADN, au merveilleux développement du fœtus qui entend le doux chant de sa mère, à l’infiniment petit des quarks et des "super-cordes", à l’infiniment grand de l’univers en expansion, aux "trous noirs".

Puis je baillais, j’appuyais comme tous les matins sur le bouton de la radio et je préparais mon café noir.
A cet instant, France Culture , rare radio sans publicité débile et racoleuse, diffusait des informations objectives, faisait débattre des invités sur divers sujets d’actualité, en compagnies d’experts et d’éditorialistes d’horizons et d’opinions divers, en attendant les excellentes émissions culturelles.

Malheureusement, comme chaque jour, un flot de mauvaises nouvelles est venu troubler ma sérénité : délocalisations et licenciements par milliers en France, financements occultes des partis, alerte à la pollution dans les grandes villes, ferroutage remis aux "calendes" romaines, guerre en Afghanistan et en Irak, qui fait chaque jour des milliers de victimes civiles et militaires, attentats en Israël, mais en même temps nouvelles implantations de colons, élections truquées dans les dictatures militaires, blanchiment d’argent dans les paradis fiscaux, épidémies de sidas, mais protectionnisme des multinationales des industries pharmaceutiques, expropriations des petits paysans subsistant à l’aide de cultures vivrières, au bénéfice de compagnies imposant la monoculture et les OGM, misères des bidonvilles ou s’entassent ces paysans déracinés, des millions de morts par la malnutrition, déforestation intensive de la foret amazonienne, atrophiant le poumon de la planète.

Révolté, je me suis dit qu’il fallait que j’envoie quand même mon message à ses destinataires, mais aussi à d’autres ? aux politiques, aux journaux, à mes amis, à ATTAC, au mouvement Altermonde, à d’autres mouvements d’opinion ?

J’hésite encore ! Que valent les élucubrations d’un citoyen de base (un parmi 65 millions de français et un parmi 300 millions d’européens), ces utopies généreuses mais inapplicables !

Il est illusoire de penser que ceux qui nous gouvernent vont changer de politique, que ceux qui possèdent d’immenses richesses vont les partager. Alors à quoi bon !

Pourtant je suis persuadé de n’être pas le seul à penser à la misère du monde, à la destruction de la planète par le plus terrible prédateur que la nature ait généré, l’homme, "l’homo-égoistus", l’ogre qui dévore les faibles, obèse de sa fortune, gourmand jusqu’à l’indigestion des ressources naturelles pourtant limitées.

Heureusement, des millions d’hommes généreux pensent qu’un autre monde est possible. Il faut et suffit d’être assez nombreux pour exercer une pression constante par les idées, sur les hommes politiques de France, puis d’Europe. Il faut espérer que des millions d’américains prendront aussi conscience que cette situation ne peut plus durer.

Si l’exemple peut venir d’Europe, le monde deviendra vraiment humain dès que la majorité du peuple américain aura compris qu’être libre est fondamental, à condition que tous les peuples soient libres, qu’être riche c’est bien sans usurper le bien des autres, qu’entreprendre est valorisant mais avec les autres et pour les autres.

En conclusion à titre collectif :

- rétablir la vraie hiérarchie des valeurs
- utiliser avec parcimonie les biens que la nature met à la disposition de l’homme
- mettre en place une économie à trois étages, en donnant la priorité à l’économie locale et régionale
- limiter la propriété privée et les revenus de chaque foyer fiscal
- remplacer la valeur d’échange par la valeur d’usage
- annuler les dettes de tous les pays pauvres et les aider à mettre en place un agriculture vivrière
- créer un coût unique de production européen des produits et des services, et capitaliser le différentiel pour une redistribution équitable en fonds structurels et conjoncturels, diminuant ainsi l’impôt européen.

A titre individuel :

- avoir une attitude citoyenne et responsable, solidaires des plus démunis en Europe et dans le monde
- respecter la nature et l’environnement empruntée aux générations futures
- réduire sa consommation aux besoins essentiels et ne pas gaspiller les ressources naturelles
- glaner les épis d’or de la culture
source : http://altermonde.levillage.org/article.php3?id_article=3263

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Non à la politique libérale Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Non à la politique libérale Empty
MessageSujet: Re: Non à la politique libérale   Non à la politique libérale Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Non à la politique libérale
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Alternatives de vie :: Autres sujets-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser