AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-63%
Le deal à ne pas rater :
Caméra de Surveillance WiFi -ieGeek –
55.99 € 149.99 €
Voir le deal

 

 Une petite « Polonaise » brève, juste avant la nuit...

Aller en bas 
AuteurMessage
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Une petite « Polonaise » brève, juste avant la nuit... Empty
MessageSujet: Une petite « Polonaise » brève, juste avant la nuit...   Une petite « Polonaise » brève, juste avant la nuit... EmptyMer 20 Juil à 0:40

altermonde.levillage- mardi 19 juillet 2005, Jean Dornac
Une petite « Polonaise » brève, juste avant la nuit...

J’ai reçu hier soir, cette information que je ne peux vous livrer intégralement pour une question de « droits de publication ». L’article est paru dans « 20 minutes - Journal Grand Lyon »

Citation :
Fritz Bolkestein, du moins sa directive, a été, apparemment, appliquée bien avant son adoption officielle, théoriquement repoussée, enterrée, mais pas suffisamment, ou alors elle est de la famille des vampires... Alors, si dans notre combat contre la fausse constitution européenne de Giscard d’Estaing, nous avons été amenés à expliquer ce qu’impliquait comme destruction du droit du travail et de dumping social, une telle directive, nos adversaires, eux, nous ont collé le « plombier polonais ». Ce qui leur permettait, ensuite, de nous faire passer pour xénophobes.

Certains employeurs, sans doute de grands humanistes, surtout pas racistes et exploiteurs, ont, eux, ouvert grand leur cœur aux « maraîchers polonais ». Voici l’extrait de l’article...
« Après le plombier, voici la crainte du maraîcher polonais. La FDSEA (Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles) du Rhône vient de demander aux pouvoirs publics de « clarifier la situation » concernant la légalité de l’emploi de main d’œuvre venue de Pologne par des maraîchers du val de Saône. Lors d’un contrôle effectué fin mai, l’Inspection du travail a constaté qu’une vingtaine d’ouvriers agricoles polonais, déclarés non en France mais dans leur pays d’origine, étaient payés entre 5 et 7 e de l’heure, moitié moins que pour la main d’œuvre française. Un petit nombre d’exploitations du département serait ainsi visé pour des « infractions présumées pour salariés déguisés, à travers le recours à de faux travailleurs indépendants ».

Ce sera sans doute à la Justice de déterminer si cette pratique était ou non légale. Mais, décidément, le profit très libéral des uns fait le malheur des autres tant que « la concurrence est libre et non faussée », du moins si l’on en juge la réaction suivante :
« Cette situation inquiète aussi le président du Syndicat des maraîchers du Rhône. « Celui qui paye sa main d’œuvre au prix fort peut déposer le bilan à la fin de l’année. Celui qui paye moitié prix va, lui, doubler ses surfaces l’année suivante », proteste Henri Fournand. »

Va-t-on traiter ce président du syndicat des maraîchers du Rhône de « xénophobe » ? A suivre donc...

* * *

Il semblerait, par ailleurs, que les ouvriers polonais commencent à revenir du « paradis libéral » un temps rêvé... Peut-être, certains comprennent-ils à présent, que les partisans du NON en France luttaient également pour eux, en Pologne...

C’est que, quelque 600 ouvriers ont fait un peu de bruit, là-bas, et, de plus, contre des capitalistes français... le jour du 14 juillet !

Extraits du Monde du 15 juillet 2005
« Quelques centaines de syndicalistes polonais ont joué les trouble-fête à la garden-party organisée à l’ambassade de France pour le 14-Juillet. A l’heure du champagne et des petits fours, ils protestaient devant les grilles de la chancellerie contre les suppressions d’emplois dans plusieurs entreprises contrôlées par des capitaux français. »

Evidemment, cela fait désordre et nos fiers capitalistes tentent d’expliquer...

Originale, celle-ci :
« Dans les jardins de l’ambassade, on tentait de minimiser le problème. "Les syndicats ont voulu se payer un coup de pub", estimait un entrepreneur, qui s’étonnait que la mairie ait autorisé cette manifestation. »
En voilà un qui semble regretter les bonnes vieilles méthodes soviétiques... Sans doute le bon temps pour des capitalistes...

Le grand classique néolibéral :
« Arrivées les premières, les entreprises françaises ont dû appliquer les plans sociaux les plus douloureux pour rendre compétitives d’anciennes entreprises d’Etat qu’elles ont rachetées lors de privatisations", explique Jean-Philippe Savoye. Le PDG d’Orbis, l’ancien tour-opérateur monopole d’Etat, prévoit ainsi 800 suppressions d’emplois sur les quatre prochaines années. Ce groupe d’hôtellerie et de tourisme employait quelque 19 000 personnes en 1993. Ses employés sont dorénavant quatre fois moins nombreux, même si Orbis prévoit d’investir 180 millions d’euros d’ici à 2009. »

Le suivant est littéralement ultralibéral...
« Chez TPSA, le principal opérateur de télécommunications, les coupes ont été encore plus claires, puisque les effectifs ont fondu de 70 000 personnes (avant l’an 2000) à 32 000 et que 6 000 emplois sont encore menacés (le chômage touche 19 % de la population active). »

On comprend bien que les politiciens comme les patrons auraient tant aimé que fut votée la constitution, car tout ce massacre d’emplois aurait été naturel puisque autorisé et gravé dans un certain marbre... C’est tout pour aujourd’hui, mais il m’est d’avis que nos amis Polonais ne feront pas très longtemps les yeux doux aux libéraux mondiaux et Polonais...
source : http://altermonde.levillage.org/article.php3?id_article=3246

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Une petite « Polonaise » brève, juste avant la nuit... Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
 
Une petite « Polonaise » brève, juste avant la nuit...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Société :: Travail, emploi et précarité-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser