AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-10%
Le deal à ne pas rater :
HUAWEI MateBook – PC Portable 13″
899 € 999 €
Voir le deal

 

 L’ANRU refuse le dialogue et expulse les occupants.

Aller en bas 
AuteurMessage
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

L’ANRU refuse le dialogue et expulse les occupants. Empty
MessageSujet: L’ANRU refuse le dialogue et expulse les occupants.   L’ANRU refuse le dialogue et expulse les occupants. EmptyMer 29 Juin à 15:15

altermonde.levillage-D A L-mercredi 29 juin 2005
L’ANRU refuse le dialogue et expulse les occupants.

Le "nettoyage" lorsqu’il s’agit de pauvres et de leurs lieux de "survivance" ne se fait pas seulement au "Karcher" sarkozien, mais aussi au buldozer des profiteurs... Ah qu’elle est belle la société des "nantis" et autres médiatiques esprits "élitistes"...

Jean Dornac


Citation :
Deux communiqués du D A L...

Occupation de l’ANRU par la Coordination Anti-démolition des Quartiers Populaires d’Ile-de-France :


A 15 heures 28, les forces de l’ordre ont pris position aux abords de l’agence.

Une centaine d’habitants de quartiers HLM de la région parisienne en voie de démolition ont envahi le siège de l’ANRU (agence nationale pour la rénovation urbaine) 69 bis rue de Vaugirard, Paris 6e, pour exiger de véritables négociations par quartier prenant en compte les revendications des habitants.

Cette initiative fait écho à la manifestation du 11 juin à Bron, qui avait réuni les représentants d’une quinzaine de quartier HLM devant être détruits, et aux deux journées de débats à Montpellier dans le quartier du petit Bard, où les habitants sont en lutte depuis un an. La coordination, avec le soutien des associations signataires lancera d’autres initiatives et actions dans les semaines et les mois à venir.

Contacts : Elmas 06 20 85 20 90

Démolitions des quartiers populaires HLM : NON ! ! !


Les couches populaires, en particulier les habitants quartiers HLM dits " Zones Urbaines Sensibles ", stigmatisés et méprisés, ont voté très majoritairement NON au référendum.

Nous représentants de 13 quartiers populaires HLM d’Ile de France, réunis en coordination, dénonçons les politiques de renouvellement urbains :
- La parole des habitants de ces quartiers est confisquée et leurs aspirations sont bafouées.
- Ces politiques sont brutales car elles chassent les locataires de leur quartier, dans lequel ils vivent souvent depuis plusieurs décennies, et les placent dans l’isolement, souvent dans la précarité, et toujours plus loin des lieux de travail.
- Elles sont choquante car elles laissent la place à des opérations spéculatives favorisant l’installation de couches sociales plus aisées
- Elles sont indécentes, car les logements démolis sont le plus souvent confortables, grands et économiques, tandis que 3 millions de personnes sont mal-logées ou sans logis et qu’une crise grave du logement touche désormais l’ensemble du pays.
- Elles sont coûteuses, car un logement HLM démoli revient trois fois plus cher qu’un logement social construit. Elles sont financées par l’argent des salariés destinée à les loger (1% patronal) et par l’argent des contribuables au détriment des politiques de réhabilitation, de soutien à la vie des quartiers, de construction de nouveaux logements sociaux.

Nous demandons au gouvernement

- de remettre à plat les politiques de la ville et de renouvellement urbain,
- de suspendre tout projet et toute démolition de logement social,
- de privilégier les réhabilitation des logements et des quartiers populaires, s’appuyant sur la participation réelle et incontournable des locataires, afin maintenir les habitants dans leur quartier et préserver les logements sociaux.

* * *

COMMUNIQUÉ - 28 06 05

L’ANRU refuse le dialogue et expulse les occupants.

La direction de l’ANRU a finalement fait évacuer manu militari par d’importantes forces de police, les associations et habitants de quartiers HLM menacés de démolition en région parisienne. Il n’y a pas de blessés.

Après 5h d’occupation pacifique, l’ANRU a finalement choisi la force plutôt que le dialogue, après avoir brutalement et sans explication renié sa promesse de rendez-vous du 6 juillet à 15h avec les associations et les représentants de 18 quartiers menacés.

Cette attitude traduit le mépris et l’arrogance de cette institution à l’égard des habitants pour lesquels elle prétend faire le bien. Cette agence tient son pouvoir de la gestion de milliards d’Euros destinés à la rénovation urbaine des quartiers HLM populaires, et impose aux municipalités d’augmenter le nombre de logement sociaux à détruire.

Cette agence a été créée par Borloo pour rassembler des fonds publics et prives, afin d’accélérer les programme de démolitions. Une des conséquences est aujourd’hui la baisse dramatique des fonds destinés à la production de vrais logements sociaux, du nombre de nouveaux logements sociaux.

Tandis que certains veulent nettoyer des quartiers au "Karcher", l’ANRU finance discrètement leur destruction.

La coordination n’en restera pas là et organisera dans les prochaines semaines de nouvelles initiatives.

Coordination anti démolition des quartiers populaires d’Ile de France :

Collectif des Habitants de La Coudraie (78 Poissy), Amicale (CNL) 3F Gennevilliers (92), Amicale des Aviateurs CNL (94- Orly), Un Toit Pour Tous Sartrouville (78), Quartier du Noyer Doré (92- Antony), DAL de Clichy sous Bois (93), DAL Les Mureaux (78), Comité Chômeurs-Salariés d’Alfortville (94), Amicale des locataires de la Dounière ( 91 Les Ulis), Amicale des gentianes ( 92 Asnières),Collectif de soutient des mal logés de Bondy ( 93), Nanterre, Bagnolet, Epinay.......
Soutenue par : la LDH ( IdF et fédération 78 ) ; le DAL ; la CNL ; Stop Précarité ; AC ! ; CSF 78.
source : http://altermonde.levillage.org/article.php3?id_article=3106

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
L’ANRU refuse le dialogue et expulse les occupants. Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
 
L’ANRU refuse le dialogue et expulse les occupants.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Lutte, mouvements et actions libertaires :: Les mouvements et groupes libertaires-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser