AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-84%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
23.95 € 149.99 €
Voir le deal

 

 PREMIERS RESULTATS DES PROCES VELORUTIONNAIRES

Aller en bas 
AuteurMessage
bidbei
Bavard
bidbei

Nombre de messages : 176
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 01/05/2005

PREMIERS RESULTATS DES PROCES VELORUTIONNAIRES Empty
MessageSujet: PREMIERS RESULTATS DES PROCES VELORUTIONNAIRES   PREMIERS RESULTATS DES PROCES VELORUTIONNAIRES EmptyMar 28 Juin à 15:26

PREMIERS RESULTATS DES PROCES VELORUTIONNAIRES

Tandis que les élu-e-s débattent dans la salle du conseil municipal sur le montant des subventions à attribuer à "l'association" Movimento -près de 200.000 euros par an rien que pour la mairie mais il y a aussi les autres collectivités locales qui donnent en plus-, que certain-e-s élu-e-s racontent leurs déplacements quotidiens à bicyclette dans le torchon quotidien local -il y en a un qui mériterait des coup de Latte tellement il croit qu'on peut interdire tout et n'importe quoi aux cyclistes sous prétexte de "civilité"-, que "l'association Vélo" continue de croire la mairie timide dans ses aménagements meurtriers pour les cyclistes (lequel ou laquelle d'entre nous risque de laisser sa vie dans la descente de Jolimont avec la bande tueuse qui s'y trouve ?), un yaourteur vélorutionnaire continue d'être quotidiennement harcelé par les milicien-ne-s locaux et nationaux et les volatiles sinsitres du palais de l'Injustice toulousaine. Le 23 juin j'étais jugé pour "entrave à la circulation des bus et rébelion en récidive" suite à la manifest'action mensuelle du 2 avril dernier. Sur la vidéo fournie pour l'audience tout le monde peut constater que les bus passent sereinement et pas les automodébiles, que les seules violences sont celles de la volaille (http://roukmout1.free.fr/velo/manif_pont_neuf_09_04_2005/). Sans cette vidéo j'étais cuit, alors leur décision de simplement renvoyer l'affaire au 15 septembre sans pour autant répondre à mes demandes légales et légitimes (me remettre le dossier d'accusation avant l'audience, instruire mes plaintes, réunir les différentes affaires du 2 avril -agressions, vol et chantages divers- plutôt que les scinder, trouver un-e juge qui ne soit pas titulaire du "permis de tuer" automodébile), tout cela montre que j'ai bien fait de ne pas me présenter à cette audience du 23 juin.

Dès le lendemain, le vendredi 24 juin, c'est pour une autre affaire rocambolesque que le yaourteur vélorutionnaire est "jugé" : le 16 décembre 2004 il a été arrêté par trois miliciens municipaux simplement parce qu'il roulait à bicyclette sur la chaussée du pont des Catalans, pas sur la "piste" qui n'a ni entrée ni sortie aussi sereine et rapide que la chaussée. Les trois sbires du maire2 se jettent sur moi, me menottent et m'embarquent aussitôt au commissariat central pour quelques sales 1/4 d'heures, abandonnant au passage toutes mes affaires sur la chaussée (sac et bicyclette). Après m'avoir collé une prune pour ne pas rouler là où on lui dit (alors que c'est même pas obligatoire mais simplement conseillé vu la forme rectangulaire du panneau bleu) je suis relâché sans autre forme administrative. Ce n'est que le 7 juin (anniversaire de mon père) que j'apprend être poursuivi à nouveau en correctionnelle pour "refus de présenter les papiers du véhicule" -en l'occurence un mini-vélo rouge appelé "Miniredbull"-, "dégradation du véhicule de la picole municipale" et l'inséparable "rébellion" contre la brutalité milicienne. Nul doute que le cul de poulet qui sert d'orifice bucal aux procureurs pervers s'est défoulé à nouveau. Nul doute aussi que malgré des preuves encore une fois accablantes du harcèlement policiaro-judiciaire les petit-e-s juges toulousain-e-s se rangeront du côté du plus fort, et toujours pas de la Justice, en bon-ne-s adeptes fanatiques de l'impunité criminelle des automodébiles, des ordures pétrolières et de tou-te-s leurs complices. Le verdict est tombé, 800 nEUROnes d'amende et c'est tout. C'est une preuve accablante des couardises magistrales sévissant chez les sinistres et noirs volatiles du palais toulousain de l'Injustice. Inconnu des services de picole avant mes activités vélorutionnaires (casier vierge à 35 ans) j'ai bien rattrapé mon retard et, nul doute là aussi, que ce dangereux délinquant qui a ouvert des maisons abandonnées par l'OPAC -organisme HLM aux pratiques obscures, d'ailleurs ils en portent même le nom-, qui répare bénévolement les bicyclettes, qui agite constamment la Vélorution jusque dans la voie lactée au passage du cortège sinistre de l'intérieur Dark Sarko Vador Mir, non nul doute que ces couards reconnaissent par leur second verdict qu'on ne doit pas présenter de papiers pour une bicyclette, que je pouvais rouler sur la chaussée, qu'il n'y a pas eu de rébellion mais tout de même un véhicule à peine abîmé. J'ai bien fait de ne pas aller dans cette parodie minable d'Injustice totalement contradictoire, il y aura un appel de cette décision inique et on va se régaler de cette histoire.

Alors c'est reparti, les vélorutionnaires relancent une nouvelle campagne d'attentats poétiques, tous les yaourts sont permis, planquez vos sinistres (du premier au dernier), votre maire2 et ses sbires, tou-te-s les poulet-te-s, les automodébiles et les ordures pétrolières parce qu'on va se les faire ! Ce matin du 27 juin 2005 il y a déjà eu une première attaque victorieuse : un véhicule de picole nationale a pris en chasse une paisible cycliste pour avoir grillé un feu, un petit roquet bleu et son gras compère en sont descendus et c'est là que je suis intervenu. Il réclame le permis mais j'interviens aussitôt pour lui signaler qu'il y a une loi de 1992 qui retire cette possibilité d'enlever des points à un cycliste surpris en train de s'affranchir du code la déroute, avec son décret d'application publié en 2002 par Jospin avant sa fuite pitoyable. Puis, voyant que je renchérissais sur le montant de l'amende et d'autres voies juridiques, le roquet se vexe et prétend que je suis ivre et qu'il peut m'embarquer, mais il y a les deux autres cyclistes qui font mine d'intervenir. Le roquet et son complice, penauds, regagnent leur poubelle automodébile sans même coller de PV. La morale de cette histoire est qu'il faut intervenir chaque fois qu'un-e cycliste est arrêté, s'informer, contester, ne pas se laisser faire, plutôt que de rester spectateur de l'arbitraire en route.

Vive la liberté et vive la Vélorution !
source: http://indytoulouse.nokods.org/

_________________
"La loi n'est pas faite pour protéger l'individu contre l'Etat, mais pour protéger l'Etat contre l'individu."
Vichinsky
Revenir en haut Aller en bas
http://jeanloupcore.zone-mondiale.org
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

PREMIERS RESULTATS DES PROCES VELORUTIONNAIRES Empty
MessageSujet: Re: PREMIERS RESULTATS DES PROCES VELORUTIONNAIRES   PREMIERS RESULTATS DES PROCES VELORUTIONNAIRES EmptyMar 28 Juin à 15:34

c'est bien ca ! il faudrait informer sur ces lois et decrets quasis inconues du grand public, je sais pas peut-etre en faisant un visuel déjà pour le net ?

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
PREMIERS RESULTATS DES PROCES VELORUTIONNAIRES Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
 
PREMIERS RESULTATS DES PROCES VELORUTIONNAIRES
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Lutte, mouvements et actions libertaires :: Les mouvements et groupes libertaires-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser