AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -79%
Batterie externe 26800 mAh à charge rapide
Voir le deal
22.95 €

 

 7 juillet, Toulouse : Reynerie = liberté immédiate ...

Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

7 juillet, Toulouse : Reynerie = liberté immédiate ... Empty
MessageSujet: 7 juillet, Toulouse : Reynerie = liberté immédiate ...   7 juillet, Toulouse : Reynerie = liberté immédiate ... EmptyDim 26 Juin à 23:49

Citation :

REYNERIE : LIBERTÉ IMMÉDIATE POUR LES 3 PRISONNIERS !

dimanche 26 juin 2005

Depuis le 20 mars 2005, quatre jeunes habitants de la Reynerie ont été mis en prison pour "violences". Leurs condamnations par le Tribunal Correctionnel ont été prononcées sur des "témoignages" et des "preuves matérielles" strictement identiques dans les quatre cas.

Le 23 juin, la Cour d’Appel, devant le vide absolu du dossier a reconnu publiquement l’erreur du Tribunal Correctionnel dans un des cas. C’est une décision logique. Par contre, nous sommes stupéfaits que la Cour ait confirmé les peines dans les trois autres cas (sans toutefois les aggraver). Rappelons en effet que, dans ce dossier :

- Trois témoins essentiels (des policiers) sur les déclarations desquels reposaient les accusations ne sont jamais venus témoigner devant le tribunal, cela malgré leur convocation par le Parquet. Est-il normal que des témoins de l’accusation (qui plus est des fonctionnaires) puissent refuser de venir à une convocation du Tribunal ? Est-il normal qu’ils puissent ainsi empêcher la défense de faire éclater les contradictions de leurs "témoignages" ?

- En ce qui concerne l’unique témoin qui s’était présenté au tribunal (un autre policier), la Cour d’Appel a balayé son témoignage dans un cas. Pourquoi pas dans les trois autres ? Si ce témoin s’est trompé (ou a menti) dans un cas, comment peut-on lui accorder la moindre crédibilité dans les trois autres cas ?

- Quant aux "preuves matérielles" du dossier (des traces d’hydrocarbure), la Cour d’Appel a confirmé ce que nous savions déjà : c’est la police scientifique elle-même qui a apporté la démonstration de l’innocence des quatre prisonniers sur ce plan aussi !

Devant des dossiers aussi vides (fait reconnu par la Cour d’Appel dans un cas sur quatre), devant une telle contradiction dans la décision rendue, nous devrions aller en Cassation. Nous ne le pouvons pas, tout simplement parce que cette procédure est trop chère pour nous.

Nous ne baissons pas les bras pour autant.

Nous exigeons la mise en liberté immédiate des trois prisonniers restants. Nous exigeons des dommages et intérêts pour la personne dont la Cour d’Appel a reconnu qu’elle avait fait trois mois de prison pour rien. Les familles, les amis, le comité de soutien.

Dans la convivialité, nous vous invitons à nous rencontrer et à en discuter,

le jeudi 7 juillet à 19 heures, place Abbal.

Rassemblement festif avec musique.

http://cnt-ait.info/article.php3?id_article=1106
Revenir en haut Aller en bas
 
7 juillet, Toulouse : Reynerie = liberté immédiate ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Suggestions d'actions :: Sud Ouest-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser