AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -84%
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
Voir le deal
23.95 €

 

 Flexsécurité? Les conventions de reclassement personnalisé

Aller en bas 
AuteurMessage
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Flexsécurité? Les conventions de reclassement personnalisé Empty
MessageSujet: Flexsécurité? Les conventions de reclassement personnalisé   Flexsécurité? Les conventions de reclassement personnalisé EmptyMer 8 Juin à 16:16

bellaciao-mercredi 8 juin 2005
Flexsécurité? Les conventions de reclassement personnalisé
de Rose

LE LICENCIEMENT ECONOMIQUE NOUVEAU EST ARRIVE !


Citation :
Flexsécurité? Les conventions de reclassement personnalisé Chomage2 Les entreprises peuvent "licencier" avec l’accord des salariés. S’ils sont ok pour prendre la porte, la rupture du contrat de travail est considérée comme résultant d’un commun accord.

Voir ci-après les "avantages" dont pourront bénéficier les volontaires du départ qui seront de toute façon licencier s’ils n’acceptent pas le deal proposé :

FLEX-SECURITE ou COMMENT RENDRE FLEXIBLES LES LICENCIEMENTS POUR SECURISER LES ENTREPRISES ET L’ETAT ?

NI LICENCIE, NI CHOMEUR mais stagiaire de la formation professionnelle


La flex-sécurité Danoise à la sauce française :

C’est la flexibilité et l’insécurité pour les salariés. Ce licenciement économique accessible aux entreprises de moins de 1000 salariés n’est pas un licenciement, mais une « rupture du contrat de travail d’un commun accord » à partir du moment ou le salarié signe la convention de reclassement personnalisé. L’individualisation risque de couper court aux vélléités de résistance, de lutte collective. Ils ont 2 semaines pour se décider, ils signent puis ils partent, sans effectuer leur préavis. La plupart des confédérations syndicales ont signé.

Le chômeur pas licencié, n’est pas non plus un chômeur, mais un stagiaire de la formation professionnelle. En glissant ainsi sous le tapis des stagiaires de la formation professionnelle, il échappe à la comptabilité des chiffres du chômage, à la grande satisfaction de l’Etat, tout en prenant sur son dos la responsabilité de son départ, ce qui a l’avantage de dédouaner l’entreprise pourtant à l’initiative du licenciement économique nouvelle formule.

Les indemnités perçues ne sont pas des indemnités de chômage mais une allocation spécifique de reclassement.

MEME DROITS, MEMES OBLIGATIONS QUE LES CHOMEURS, MAIS "MOINS" GRATUIT puisque DEDUCTIBLE DU DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION.

Les personnes optant pour cette formule et signataires de la convention de reclassement personnalisée, « bénéficieront » d’entretiens individuels, de pré-bilan, de bilan de compétences, validation des acquis et de l’expérience, de soutien psychologique, éventuellement de formation, mais uniquement des formations pour accéder à des emplois dits « en tension ». En fait elles auront les mêmes droits que les chômeurs, les mêmes obligations sous peine de même sanction (signalement à la DDTEFP) sauf que pour elles, ce ne sera pas gratuit. Elles auront l’honneur et l’avantage de participer aux frais grâce aux fonds collectés dans le cadre du DIF (droit individuel à la formation) et à leurs indemnités de préavis, qu’elles n’effectueront pas, et que les employeurs reverseront aux assedics.

L’allocation spécifique de reclassement s’élève à 80 % de leur salaire journalier de référence pendant 91 jours puis 70 % ensuite pendant la durée de la convention qui ne peut excédée 8 mois en tout. Il est spécifié que l’allocation en question ne peut être inférieure à ce qu’aurait dû percevoir le stagiaire de la formation professionnelle s’il avait été un vrai chômeur indemnisé. Il est bien entendu spécifié que la durée des indemnités de reclassement ne peut excéder la durée de l’allocation de reclassement à laquelle la personne aurait pu prétendre si elle n’avait pas opté pour la convention de reclassement personnalisée.

Avec la flex-sécurité à la française c’est l’assouplissement des licenciements pour sécuriser les entreprises (débarrasser des lourdeurs et des douleurs liés aux licenciements économiques) à des coûts moindre puisque les indemnités sont loin d’être au même niveau que celles du Danemark 90 % du salaire précédent, sur une durée de 4 ans maximum. Faites les comptes.

La Flex-sécurité à la française c’est aussi le déguisement des chômeurs en stagiaires pour qu’enfin l’Etat puisse annoncer une baisse des chiffres du chômage.

Elle est pas belle la vie ?

De : Rose
source : http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=16029

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Flexsécurité? Les conventions de reclassement personnalisé Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

Flexsécurité? Les conventions de reclassement personnalisé Empty
MessageSujet: Re: Flexsécurité? Les conventions de reclassement personnalisé   Flexsécurité? Les conventions de reclassement personnalisé EmptyMer 8 Juin à 20:12

Citation :
qui ne peut excédée 8 mois en tout.

Euh ... et quelqu'un sait ce que devient le "non chômeur" formé au bout des 8 mois . Genre, s'il lui reste des droits ASSEDIC il les touche ou bien il est considéré comme démissionnaire (puisque non licencié) et n'a plus qu'à déménager sous les ponts ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Flexsécurité? Les conventions de reclassement personnalisé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Société :: Travail, emploi et précarité-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser