AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Libéralisme : l'aveu japonais

Aller en bas 
AuteurMessage
wapasha
Langue pendue
wapasha

Nombre de messages : 4560
Localisation : Pays des Abers
Date d'inscription : 30/04/2005

Libéralisme : l'aveu japonais Empty
MessageSujet: Libéralisme : l'aveu japonais   Libéralisme : l'aveu japonais EmptyLun 2 Mai à 13:53

altermonde.levillage-lundi 2 mai 2005, Patrick Mignard
LIBERALISME : L’AVEU JAPONAIS
Citation :


La catastrophe ferroviaire qui vient d’endeuiller le Japon en faisant plus d’une centaine de morts a touché une entreprise privée de transport. Les « mauvais esprits » feront un lien entre l’accident et le caractère privé de l’entreprise. Soyons juste, en l’état de l’enquête (aboutira-t-elle, ça c’est une autre question), rien ne permet de faire le lien. Il est vrai qu’une telle catastrophe aurait pu aussi bien se produire dans le secteur public... Notons cependant que sur cette ligne ferroviaire deux entreprises privées se livrent actuellement une lutte acharnée en terme de « temps de parcours »... et ce n’est pas le seul endroit dans ce pays.

Ce n’est pas l’accident en lui-même qui motive cette note, mais les déclarations publiques du ministre des transports japonais faites le lendemain... déclarations apparemment peu reprises dans les médias... dommage... j’étais à Kyoto à ce moment là et ai pu les apprécier, avec en tête les débats européens.

L’honorable ministre (d’un gouvernement libéral pur sucre) a déclaré sans rire qu’il « allait demander aux entreprises privées des transports quelles étaient leurs normes en matière de sécurité »... qu’il « allait procéder à des contrôles », mais qu’enfin vu les moyens dont il disposait « il ne serait procédé qu’à quelques contrôles.. ».

Reconnaissez qu’une telle déclaration prend une saveur particulière dans le cadre de la logique économique de la libéralisation des services publics en Europe. Nous avons là, concrètement, en vraie grandeur ce que donne une telle politique :

- les normes de sécurité ne sont plus prises en charges collectivement, mais laissées à la libre appréciation des intervenants privés,... on imagine ce que cela peut donner dans un contexte concurrentiel...Ca ne vous rappelle rien ?
- L’Etat ne se donne même plus les moyens de leur contrôle.

Après les ratés du libéralisme en Angleterre, aux USA, au Chili, le Japon étale aux yeux du monde le charme discret du libéralisme.

On ne pourra vraiment pas dire que l’on n’a pas été prévenu.

Patrick MIGNARD
source : http://altermonde.levillage.org/article.php3?id_article=2698

@+

_________________
Les conséquences de ce qu'on ne fait pas sont les plus graves.
Marcel MARIËN 1920
Libéralisme : l'aveu japonais Ban_01
Revenir en haut Aller en bas
permalibre
Nouveau


Nombre de messages : 25
Localisation : strasbourg
Date d'inscription : 01/05/2005

Libéralisme : l'aveu japonais Empty
MessageSujet: train   Libéralisme : l'aveu japonais EmptyLun 2 Mai à 16:05

Z'ont qu'à pas prendre le train.....
PLus de train, de metro, de bus, de voiture, de moto, de scooter, accident de la "route" diminué de 99.99 %, on laisse les 0.01 % pour les accidents de chemins à velo ou à cheval Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
 
Libéralisme : l'aveu japonais
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AVEU SOLENNEL
» Pagode temple Japonais Kokeshi Chinois Kawaii
» papier japonais ?
» Le système scolaire japonais
» Japonais , chinois ou autre ????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Société :: Le capital au pouvoir :: Autres-
Sauter vers: