AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le néo-colonialisme de l’immigration choisie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

MessageSujet: Le néo-colonialisme de l’immigration choisie   Mar 11 Juil à 21:38

Citation :

Le néo-colonialisme de l’immigration choisie

S’il est une qualité que l’on ne peut enlever à Nicolas Sarkozy, c’est bien celle de porter dans le débat public des questions de fond. En revanche, la où ça se gâte c’est sur la nature des réponses apportées. La précipitation peut être, le manque de recul et d’analyse certainement. La gestion légale de l’immigration ne peut se limiter à un mauvais copier-coller de bouts de politiques menées par d’autres pays. Assurément, le ministre de l’intrieur est dans l’air du temps, celui de la superficialité et d’une mobilité qui frise l’ubiquité. Une myopie exactement à l’inverse de la vista que l’on attend d’un homme d’Etat. Penser immigration sans penser géopolitique et prospective pour les 50 ans à venir est suicidaire. Au cours du dernier siécle le vieux continent s’est considérablement enrichi notamment en procédant à un pillage en régle des ressources naturelles du reste de la planéte. De ce pillage que retire aujourd’hui par exemple le continent africain ? Quels subsides lui a-t-on laissé hormis le rêve omniprsent de l’opulence européenne ?

Désormais, parce que le pillage des matiéres premières devient plus difficile le néo-colonialisme revêt un visage inique. Celui d’une nouvelle traite. La marchandise ne sera plus choisie par rapport à la qualité de sa dentition ou de son ossature mais par rapport à son intellect, ses talents. Quelle regression humaniste !

Certes la France n’a pas pour vocation d’accueillir toute la misére du monde mais eu égard à ses actions passées et à l’image qu’elle veut donner au monde elle a, plus que toute autre, des devoirs.

L’immigration est toujours un drame. Nos campagnes en gardent le souvenir lorsque à un niveau géographiquement moindre mais, pour des raisons identiques, auvergnats, corses et creusois, pour ne citer qu’eux, étaient contraints à l’exil par une terre ingrate. Eux aussi étaient des étrangers méprisés et malmenés. Les européens dans leur ensemble le savent bien lorsque pousssés par la famine ils migraient en masse vers les Etats-Unis. C’était hier. Les a-t-on pris en fonction de leurs comptences ou talents supposés ? Certes non, parce que tout individu est porteur d’un potentiel que l’on ne peut prédeterminer. Les indésirables d’un jour peuvent être les géniteurs d’un nobel de demain. L’eugénisme qui transpire dans le projet de loi Sarkozy ne peut que susciter un véritable malaise.

Vouloir encadrer, contrôler les flux migratoires même s’il s’agit plus d’effets d’annonce que de mesures viables est légitime. Il n’est de forteresse imprenable ni de frontières infranchissables. Sommes-nous contraints à vivre en assiégés, apeurés de voir débarquer l’Etranger ? Evidemment non.

La meilleure défense c’est l’attaque. Il ne peut y avoir de politique de l’immigration viable si dans le même temps les pays riches ne concourrent pas au développement des pays du Sud. La rengaine n’est pas nouvelle, elle n’a cependant jamais été mise en oeuvre. Trop longtemps la politique africaine de la France est demeurée chasse gardée du Président de la République. Souvent pour le pire avec des soutiens à des régimes bananiers en échange de quelques diamants ou d’intérêts pétroliers.

L’honneur de la France serait de donner à ces Etats des filiéres éducatives performantes et des économies en capacité de nourrir leurs populations, seuls gages d’une indépendance effective. Seul moyen aussi de permettre à ces populations de rester au pays.

L’immigration choisie est un leurre. La vérité économique et démographique est que nos vieilles sociétés déclinantes vont avoir un besoin croissant en immigrants. C’est une chance. Saisissons la sans peur avec pragmatisme et humanisme.

Henry Moreigne http://lamouette.blog.lemonde.fr

De : Henry Moreigne
samedi 13 mai 2006

http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=27770
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le néo-colonialisme de l’immigration choisie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Colonialisme ou pas ?
» LA MAISON DE LA NUIT (Tome 03) CHOISIE de P.C. Cast
» [P.C. Cast & Kristin Cast] La Maison de la nuit Tome 3 : Choisie
» Scolarité et "immigration" : Puant-Guéant fait des émules...
» L'immigration clandestine.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Société :: Immigration et droit d'asile-
Sauter vers: