AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La précarité vue par des étudiantEs italienNEs

Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

MessageSujet: La précarité vue par des étudiantEs italienNEs   Mar 23 Mai à 9:14

Citation :

Euromayday Paris 2006 : la précarité vue par des étudiantEs italienNEs

Étudiants et précaires en lutte.
(roma, padova, venezia, bologna, pisa, napoli, torino, trento, trieste, vicenza, alessandria)

"On en a marre ! On est fatigués de votre chantage, nous voulons vivre, nous voulons être heureux" !

La précarité est le chantage que l’on veut nous imposer, en France comme en Italie, comme en Europe. Pourtant on nous demande d’être créateurs, souriants, capables d’inventer des choses que personne n’avait fait auparavant. Notre unicité, le caractère singulier, jamais répétable de la créativité n’a pas de prix. C’est une pratique qui n’accepte pas de chantages, qui ne veut ni pauvreté ni misère, c’est une pratique toujours contrainte par les droits et les formes traditionnelles du travail et de l’emploi.
Nous avons occupé nos universités pendant plus d’un mois l’automne dernier sans imaginer ce qui se passerait ensuite à Paris.
Refoulés plusieurs fois par les charges de la police, nous avons assiégé à 150 000 les palais du gouvernement et de la décision illégitime. Nous avons, nous aussi, essayé de généraliser le conflit contre la précarité et pour les savoirs et la connaissance. Mais en Italie, une culture politique et syndicale obsolète peine à mourir.
Celle-ci pense encore la formation comme un terrain séparé de la production, les étudiants comme une élite minoritaire et les luttes contre la précarité comme un corporatisme.
Nous avons participé à plusieurs éditions de la manif « Mayday » en Italie, surtout à Milan les dernières années où nous fûmes des centaines de milliers. Nous pensons qu’aujourd’hui la MayDay parade de Paris peut être une formidable occasion de développer un tissu commun de lutte contre la précarisation.
La MayDay se déroulera, comme l’année dernière, dans de nombreuses métropoles et villes européennes, mais nous croyons que celle qui aura lieu à Paris représentera la possibilité pour tous de « changer de signe » l’imaginaire, c’est-à-dire de donner une nouvelle impulsion au souffle matériel des conflits européens.
L’Europe, la seule possible, est celle qui récuse sérieusement les souverainetés nationales et les frontières. C’est l’Europe des mouvements, des pratiques radicales, des instances irréductibles à la représentation politique.

L’Europe du soulèvement concret des précaires qui demandent droits, revenu, bonheur, vie : cette Europe est aujourd’hui à Paris ; ce Premier mai, elle sera là, à la MayDay parade de Paris !

De l’automne italien au printemps parisien, on avance.... on n’est pas fatigués !


Source/auteur : Euromayday Paris 2006 - Dossier de presse
Mis en ligne le samedi 29 avril 2006, par Ludo

http://www.hns-info.net/article.php3?id_article=8385
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La précarité vue par des étudiantEs italienNEs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Scx; 2 belles italiennes, au 1/43, pour changer :)
» petite question sur des figurines italiennes
» Des vraies italiennes
» chaines italiennes pour D 500 --> [clôturé le 14/11/09]
» Monnaies féodales italiennes besoin d'aide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Société :: Travail, emploi et précarité-
Sauter vers: