AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Emulation de la Jeunesse française en Espagne

Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

MessageSujet: Emulation de la Jeunesse française en Espagne   Lun 15 Mai à 9:15

Citation :

ÉMULATION DE LA JEUNESSE FRANÇAISE EN ESPAGNE



[LA JEUNESSE EN ESPAGNE AUSSI]

Manifeste "Jeune pour la IIIè République"

"Un peuple a toujours le droit de revoir, réformer et de changer sa constitution. Une génération ne peut assujettir à ses lois les générations futures".

(Art . 28 Déclaration des droits de l’homme et du citoyen-1793-)

" Nous, les jeunes, avons l’obligation de revoir le cadre politique que l’histoire est venue nous donner et construire le futur avec ses critères propres, sans lien avec le passé.

Nous ne découvrirons aucune nouvelle vérité si nous acceptons que la "Transición" [1] à été conclue avec l’acceptation de la monarchie, la conservation de la structure du pouvoir économique et la promulgation de la constitution de 1978. Pour beaucoup d’entre-nous, les jeunes, nous considérons cette « nouvelle démocratie » comme un héritage de l’ordre politique franquiste, imposé par le feu et par le sang au travers d’une guerre. Donc, dans la mesure où ces pactes ont été réalisés avec des objectifs antagoniques aux intérêts de la classe des travailleurs et des peuples de l’État espagnol, nous, les jeunes, rejetons cet ordre politique illégitime fondé sur le consensus d’une minorité de possédants.

La lutte pour la liberté et pour les droits des travailleurs, des étudiants et des couches populaires, reste figée par le manque de critique et d’une épuration de la période franquiste dans laquelle l’institution militaire et le vieil appareil du régime franquiste ont déterminé et déterminent les limites du "développement démocratique".

La conclusion de cette période constitue une trahison à l’histoire récente, aux aspirations des couches populaires et à la jeunesse qui ont eu un rôle principal très significatif des processus politiques dans la période de la IIè République. Cependant, dans l’actualité, la répression et la manipulation idéologique se sont perfectionnées. Les valeurs inculquées tant par les médias que par le système éducatif, contrôlés par le pouvoir, essaient, et parviennent en grande partie à endormir notre esprit de lutte.

Il est aujourd’hui nécessaire, de la part de la jeunesse une prise de conscience politique devant cette hypothèque héritée qui nous a amené à une situation de chômage, de précarité et au manque de perspective pour le futur. Nos camarades français ont démontré un grand courage et une "conscience de classe" dans leurs dernières mobilisations contre la précarité des premières embauches. Pour nous, ces types de contrats de travail sont déjà une réalité, et en conséquence ils font partie de toutes les luttes de résistance contre l’extension et la profondeur du capitalisme néolibéral dans toutes les branches de notre société, un bon exemple sont les luttes des étudiants contre la marchandisation de l’éducation qui impose le dénommé "processus de Bologne"[19juin 1999].

Nous, les jeunes, nous devons ouvrir un chemin vers une nouvelle période historique : Nous devons impulser le mouvement républicain, autant pour rayer de la carte une monarchie imposée qui ne représente seulement que le pouvoir oligarchique et ignore l’autodétermination des peuples, que pour conquérir un pouvoir populaire qui permette de résoudre les graves problèmes d’inégalités et du manque de protection dont nous souffrons en tant que jeunes. C’est pour cela, que le drapeau Républicain, représentant le symbole populaire des luttes unitaires et de révolte, fait beaucoup de mal aux vieux privilégiés de ce système, mais ce qui les irrite encore plus, c’est que derrière ce drapeau, il y ait une jeunesse et une classe de travailleurs organisés qui lutent pour la souveraineté populaire.

Dans ce sens nous ouvrons le processus d’un débat dans lequel nous devons nous impliquer pour créer une base organisatrice, avec des assemblées pour la IIIè République ; un objectif à poursuivre pour toute la jeunesse.

ORGANISONS-NOUS POUR LA IIIè RÉPUBLIQUE ! CONTRE LE CHÔMAGE ET LA PRÉCARITÉ DU TRAVAIL ! POUR UNE ÉDUCATION PUBLIQUE, LAÏQUE ET GRATUITE, DE QUALITÉ ! POUR L’AUTODÉTERMINATION DES PEUPLES ! POUR LE SOCIALISME ! "

http://www.rebelion.org/docs/30006.pdf

Manifeste souscrit par :Colectivo de Jóvenes Comunistas (CJC), Corriente Roja, Izquierda Castellana de Madrid(Asamblea de JCR de Vallekas, Asamblea de JCR de Alcalá de Henares, Asociación ciudadana castilla comunera de Alcorcón, y Asociación cultural castilla comunera de Vallekas)...y jóvenes a título individual.

[1] [“Transición » : période post franquiste dont le passage politique a été réalisé sans grand changement et surtout sans perturbation. Les bases de la « nouvelle démocratie » et l’élaboration de la nouvelle Constitution furent approuvées par référendum le 6 décembre 1978.]

[L’exemple des luttes de la jeunesse française fait naître une émulation auprès de la jeunesse espagnole et européenne.]

Esteban

De : Esteban
mercredi 19 avril 2006

http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=26536
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Emulation de la Jeunesse française en Espagne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» peinture armée française
» Tous les AMX 13 de l'Armée Française
» Infanterie de ligne française 1870
» Langage SMS et évolution de la langue française
» Infanterie française 1914 Hät

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Général :: Actualité :: Avril 2006-
Sauter vers: