AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 LES MIETTES, feuille d’infos sur la précaritude

Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

LES MIETTES, feuille d’infos sur la précaritude Empty
MessageSujet: LES MIETTES, feuille d’infos sur la précaritude   LES MIETTES, feuille d’infos sur la précaritude EmptyDim 14 Mai à 3:03

Citation :

LES MIETTES, feuille d’infos sur la précaritude

mardi 18 avril 2006 par collectif rto

Un petit journal qui tourne sur LYON, avec des infos sur la répression du mouvement, la loi sur l’égalité des chances...

Les Miettes Feuille d’information et de libre expression de la précaritude n° 1 - avril 2006


Ce printemps aura connu un mouvement social sans précédent depuis plusieurs décennies ; Mai 68 a souvent été cité en référence mais à une différence près et pas des moindres : le mouvement anti-CPE dans sa globalité n’aura pas été une force critique, créatrice, une force émancipatrice. Le mot d’ordre étant la suppression du CPE et rien d’autres, peu de portes ont été ouvertes sur des perspectives au-delà du crétin je suis contre... Les médias auront joué le jeu du spectacle, parfois abêtissant des centrales syndicales, étudiantes et lycéennes. Aujourd’hui plus personne ne parle de la répression alors que plus de 3 500 personnes ont été arrêtées et plusieurs centaines ont été condamnées à des TIG, de la prison ferme, des dommages et intérêts systématiques pour la police. « La loi sur l’égalité des chances » est truffée de grosses saloperies. Qui en cause, qui dénonce ? Cette lutte aura eu le mérite de constater (une fois de plus) qu’il n’y a rien à attendre des syndicats traditionnels, de l’État. Vive l’auto-organisation ! Des brèches ont pourtant été ouvertes, des pratiques autonomes et solidaires ont été mises en place, vécues lors des occupations de facs, de lycées... Gageons que toute cette énergie ne se bornera pas aux urnes en 2007, que d’autres mondes sont possibles sans la CGT, l’UNEF, la FIDL (...), le MÉDEF, l’UMP, le PS (complétez la liste comme bon vous semble...). Après le succès du numéro zéro, « Les Miettes » reprennent l’ensemble de la loi récemment votée et qui a soulevé autant d’hostilités. Notre façon de dire qu’il y a encore beaucoup de raisons de refuser le retour à la normal, qu’il y a du grain à moudre contrairement à ce qu’affirment d’autres.

La réd’ACTION.

Sur le zinc...

Concernant les chiffres du chômage, une personne de l’ANPE se lâche sur son directeur général : « Vous vous accrochez aux chiffres comme un ivrogne à son réverbère, non pas pour être éclairé mais pour tenir debout... ».

Qui a dit ?

« Le travail est le refuge de ceux qui n’ont rien d’autre de mieux à faire ». Oscar Wilde

« Si le travail c’est la santé, alors laissons-le aux malades » ! Anonyme.

« A celui qui vous dira qu’il s’est enrichi par le travail, demandez : de qui ? ». Don Marquis

« L’Égalité des chances selon que vous serez riche ou pauvre... ».

Cette loi du 31 mars 2006 sur l’égalité des chances se voulait une réponse aux embrasements de l’automne dernier dans les périphéries, une réponse au chômage des jeunes. On se rappellera qu’un ex-premier ministre disait : « ce n’est pas la rue qui gouverne ! » (sic). Retour sur le contenu de cette loi, sur les mobilisations...

Le travail, c’est la santé ! Une première partie modifie les conditions d’accès à l’apprentissage : c’est dès 14 ans que le junior pourra rejoindre l’entreprise et s’il travaille bien il aura droit à une gratification (ce n’est pas un salaire précise le texte) ! Quant à l’entreprise, elle bénéficiera de crédits d’impôts (100 €uros par élève accueilli et par semaine de présence). Le junior gardera la possibilité de retourner à l’enseignement général s’il le souhaite... ouf ! Quatorze ans, quel bel âge pour commencer à travailler, c’est vrai que c’est déjà une préoccupation permanente chez les adolescents...

Le CPE, Contrat Pour Entuber. L’article 8 est finalement supprimé de cette loi. Le CPE était un CDI avec une période d’essai de deux ans pour les jeunes de moins de 26 ans.

Sur les stages en entreprises. Le loi ne fixe pas, encore, de rémunération ou plutôt de gratification, elle pourra exister après trois mois de stage... Génération précaire (réseau de luttes des stagiaires) estime que sur 800 000 stages, 100 000 pourraient être de vrais emplois.

Qui dit moins consent ? Surprenant l’article 12 : les petits boulots mis aux enchères sur internet au moins-disant (sur le salaire) rendent les contrats de travail nuls. Et c’est tout !

On zappe la partie financement de la formation ainsi que ce qui concerne la formation des débitants de boissons...

Embauche et l’État t’aidera ! Pour le remercier d’autant de générosité, le patron qui embauchera un jeune de moins de 26 ans qui n’a pas atteint le baccalauréat ou qui habite en ZUS (zones urbaines sensibles) aura droit à quelques cadeaux : soutien financier sur trois ans et cela à condition qu’il y ait CDI avec au moins 50 % du temps travaillé habituellement dans l’entreprise. Quelle porte ouverte au précariat ! C’est une habitude de l’État pas très nouvelle d’exonérer les patrons de cotisations sociales, de leur donner des crédits d’impôts, des aides financières lorsqu’ils embauchent. Après on dira que c’est nous les assistés !

Investir un territoire, ça peut rapporter gros ! Nouveautés sur le maillage de nos espaces : les Zones Franches Urbaines vont ravir celles et ceux qui recherchent de nouveaux paradis fiscaux sans sortir des frontières de l’hexagone. Les ZRU ( ?) sont également concernées (Zones de Redynamisation Urbaine). Certes, il y a quelques règles à observer mais il est fort à parier que les effets d’aubaine seront à la hauteur, comme cela fut le cas sur plusieurs zones franches ces dernières années. Après on délocalise ! Il est intéressant de noter que c’est la partie la plus importante de la loi. Du boulot pour certains... Tout le monde l’attendait : l’Agence pour la Collision Sociale et l’Égalité des Chances est enfin créée. Ouf ! C’est l’énième lampadaire de l’État pour éclairer notre misère et la regarder, de haut... Cette agence est remplie d’un stock de missions comme lutter contre l’illétrisme et en particulier elle est chargée de mettre en place le Service Civil Volontaire, elle se substitue au FASIL qui avait en charge l’accueil des migrant-e-s. Sachant que cette loi est fortement inspirée par le sinistre de l’Intérieur, on ne peut qu’être méfiant lorsque l’on sait que le même homme prépare une loi ignoble sur les migrant-e-s avec en particulier le concept de discrimination positive.

[...]


http://www.collectif-rto.org/article.php3?id_article=128
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

LES MIETTES, feuille d’infos sur la précaritude Empty
MessageSujet: Re: LES MIETTES, feuille d’infos sur la précaritude   LES MIETTES, feuille d’infos sur la précaritude EmptyDim 14 Mai à 3:03

(suite)

Citation :

Un lampadaire peut en cacher un autre... La Haute Autorité de Lutte contre les Discrimination et pour l’Égalité est recadrée et aura en charge la possibilité de négocier des amendes avec les personnes condamnés pour discrimination. Quoi de neuf lorsque l’on sait qu’il y a beaucoup de cas de discrimination et peu de condamnations.

et encore un ! L’article 47 énonce un principe simple de lutte contre les discriminations : le CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) est chargé de veiller au respect par les diffuseurs de sons et d’images (TV, radios...) de la diversité de la société française. Est-ce qu’un flash de pub contre le racisme de temps en temps suffira ? La censure pourtant existe : un documentaire sur la Palestine prévu sur Arte a été déprogrammé au dernier moment en 2005. Les fonds qui financent les radios associatives sont en chute libre, ils aident pourtant à la diversité culturelle de nos ondes et permettent l’expression de chacun-e d’entre nous.

Je vais t’apprendre les vraies valeurs... Deux dispositions doivent permettre de lutter contre le manque de civisme de nos jeunes : le Service Civil Volontaire et la possibilité pour un-e maire de négocier une peine (de TIG par exemple) avec le contrevenant lors de dégradations (et autres incivilités) commises sur la voie publique.

On retrouve en fin de cette loi un outil coercitif qui n’a rien à voir avec l’égalité des chances ou la lutte contre la discrimination, ce serait même plutôt l’inverse. Il reste étonnant que le mouvement anti-CPE, la puissance syndicale ne se soient pas emparés de cette mesure, elle flattera l’électorat de droite comme d’extrême droite.

Le Contrat de Responsabilité Parentale Il doit amener à lutter contre l’absentéisme scolaire, les troubles causé par les mineurs lors de leur scolarité. Dans un premier temps, un contrat rappelle aux parents leurs obligations et leur indiquent ce qu’ils peuvent faire en cas de difficultés. Le non-respect du contrat peut conduire à la suspension des prestations familiales. Lorqu’il faudrait plus de moyens humains et financiers pour aider les jeunes mais aussi les parents en difficulté, la réponse de l’État c’est une fois de plus le bâton. Développer et renforcer les liens sociaux là où la vie est plus difficile qu’ailleurs n’est pas au programme. L’éducatif c’est le punitif !

Globalement cette loi, si on y laisse encore le CPE, a réellement pour but de mater toutes vélléités qui contesteraient l’ordre établi par les puissants, la France D’en Haut de Raffarin. Il faudrait (ré)apprendre le(ur)s vraies valeurs ! Les nôtres sont synonymes d’égalité sociale, de solidarité ! La fracture sociale de Chirac en 1995 est plutôt devenue une facture sociale qu’il faudra bien leur faire payer... et par tous les moyens. Combattre leurs idées au quotidien comme seul mot d’ordre, sinon nous resterons condamner à les vivre et les subir.

Solidarité !

« On peut tout faire avec des baïonnettes, sauf s’asseoir dessus ». Les cachots de France se remplissent très vite. Au fur et à mesure que la lutte avance, que la colère monte, que les rues sont occupées par des millions de manifestants, jeunes et vieux, que lycées, collèges, facs, gares, autoroutes… sont occupés, que la vraie France lève le poing, la répression policière et judiciaire montre ses dents. Les arrestations, gardes à vue tombent par milliers, les condamnations par centaines, allant jusqu’à huit mois ferme. Le matraquage des manifestants tombés à terre est banal. Cyril vient juste de sortir du coma. Il faut mettre en taule le plus de monde possible, casser le plus de côtes possible, c’est le credo du pouvoir. Les patrons, leur État, ses bras armés policiers et judiciaires, les bureaucrates à leur service… c’est toute une chaîne de répression qui s’active. Sauf que la répression est une arme à double tranchant. « On peut tout faire avec des baïonnettes, sauf s’asseoir dessus » disait Talleyrand. Les coups reçus font mal, mais font aussi réfléchir, chacun regarde qui donne les coups et au compte de qui. Et quelle que soit l’issue de la bataille contre la loi dite (in) « Égalité des Chances » et ses semblables, le principal acquis restera : la jeunesse s’est politisée et elle n’oubliera pas qui était de l’autre côté de la barricade. (édito du bulletin de Résistons Ensemble d’avril 2006)

A Lyon :

(...) La solidarité passe par une prise de contact avec des avocat-e-s, une participation à l’élaboration de la défense des inculpé-e-s en recueillant des témoignages par exemple, la mise en place d’actions concrètes visant à récolter de l’argent pour participer au paiement des amendes, un soutien aux inculpé-e-s et à leurs proches et plus large-ment par des actions anti-répression.

Comment on nous contacte : soutien-inculpes@no-log.org

La solidarité est une arme !

S’informer dans le coin...

Des librairies pour lire : La Gryphe au 7 rue Sébastien Gryphe, Lyon 7e. La Plume Noire au 19 rue Pierre Blanc, Lyon 1er. A Plus d’un Titre, quai Pêcherie, Lyon 1er. Terre des Livres, rue de Marseille, Lyon 7e.

La rébellion est aussi sur internet : sur http://rebellyon.info, site d’informations antiautoritaires de Lyon et alentours. sur http://agendalyon.org, votre agenda sur ce qui se passe dans le coin. sur http://antisecuritaire.free.fr, le blog antisecuritaire.

joindre le collectif de rédaction : lesmiettes@no-log.org

http://www.collectif-rto.org/article.php3?id_article=128
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LES MIETTES, feuille d’infos sur la précaritude
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» feuille de gaufrage pour cuttlebug
» Activation de la feuille de personnage
» ramasse miettes
» Infos Association loi 1901
» Gandon, bord de feuille numéroté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Société :: Travail, emploi et précarité-
Sauter vers: