AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Et pendant ce temps, les rafles continuent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

MessageSujet: Et pendant ce temps, les rafles continuent   Lun 1 Mai à 1:22

Citation :

Et pendant ce temps, les rafles continuent

Sarko a l'esprit de suite et tout en prétant ses playmobiles pour éviter que les conneries de Galouzeau ne les entraînent trop loin, il n'oublie pas une de ces grandes préoccupations : la traque au clandestin. Dans une lettre au préfet il demande avec Clément de faire de la lutte contre l'immigration irrégulière un « axe majeur » de leur action.

Le manuel du parfait rafleur

Le 21 février Sarko et son collègue de l'injustice, Pascal Clément le mal nommé ont signé et envoyé conjointement aux préfets une circulaire sur les interpellations des étrangers en situations irrégulière qui est selon des juristes du GISTI un véritable manuel de traque aux « sans-papiers » Il y est fait l'inventaire de tous les moyens légaux et des pires jurisprudences permettant de faire du chiffre.

Ce document distingue et détaille les possibilités de quatre type d'interpellations :

sur la voie publique


, par réquisition du procureur sur une zone donnée (de préférence à forte concentration immigée), la chasse est ouverte et tout le monde peut être contrôlé : ce sont les fameuses rafles de pleine rue auxquelles on assiste, peut-être moins massive, mais qui peuvent se faire aussi dans des lieux plus discret : le contrôle est libre aussi dans les lieux ouverts au trafic international (gare, port, aéroport etc.) ;

au guichet des préfectures

, ce qui permet au gré d'une jurisprudence complaisante de conseiller éhontément au représentant de la loi de tendre de véritables pièges aux demandeurs de titre de séjour qui doivent se méfier des convocations et qui, suite à de premières arrestations, ne se déplacent plus toujours (ce qui ne peut qu'aggraver leur situation...) ;

au domicile

, ce qui est en principe interdit, mais la circulaire rappelle que ne sont pas protégés les hôpitaux (dont le bloc opératoire), les associations, pour remettre une notification de reconduite au territoire (en cas d'absence, au cas où la personne qui se trouve présente est susceptible d'être le destinataire, c'est-à-dire déjà de la même origine, il peut être embarqué pour vérification) ;

dans certains logements spécifiques : foyers de travailleurs migrants ou centre de demandeurs d'asile

: la circulaire demande au préfet de monter des opérations de contrôles aux alentours et d'obtenir la collaboration des gestionnaires pour coupler contrôle locatif et contrôle d'identité (les suspects de surrocupation peuvent être remis à la police), en organisant une réunion (avec le procureur) avant le 10 avril.

La direction de la Sonacotra, société d'économie mixte directement gérée par l'état et le ministère de l'intérieur, avec un préfet à sa tête n'a pas besoin d'attendre la réunion. Cette semaine presque tous ses foyers de Paris et sa banlieue ont fait l'objet de premiers contrôles d'hygiène. Après avoir expulsé en septembre 13 résidants d'un foyer de Saint-Denis pour constitution de comité, elle continue à faire procéder à la fermeture des lieux de vie commune et de service : salle de réunion et de restauration, voire pour les mieux dotés ateliers informatiques sont interdits d'accès, alors que se poursuivent les procédures contre les résidents de la Fontaine-au-roi.

Tous les gestionnaires ne font pas autant de zèle mais les opérations dans les foyers se multiplient à nouveau alors que l'on pourrait croire les flics occupés ailleurs. Des policiers ont pénétré sans ordre ni autorisation dans un foyer pour en chasser les petits commerçants, après avoir harcelé pendant plusieurs jours les résidants par des contrôle inopinés. Une rafle a eu lieu mardi devant le foyer de Chevaleret (une trentaine d'arrestations). Etc. etc.


Et pendant ce temps...

Rassurez-vous, le pire est à venir : laissant ce crétin de Villepin se dépètrer avec le CPE et son petit orgueil de faux-aristocrate, faux-poète, faux-stratège, Sarko paufine de son côté sa fameuse loi sur l'immigration « choisie » (par lui) qui devrait être discuté dans les premiers jour du moi de mai et décidera pour nous qui peut venir dans notre beau pays. Pour rappel l'état va se réserver de choisir pour le grand bénéfice des entreprises et la plus grande gloire de ses serviteurs :
des travailleurs pour combler les difficulté de recrutement économiques et géographiques des patrons français ;
des étrangers susceptibles de contribuer au « rayonnement de la France » qui pourront aspirer à la nouvelle carte « Compétence et talent », artistes (quand on connaît les goût de chiotte de Sarko, on frémit), footballeur, bouffons du roi et autres amis de la princesse...

Dans le même temps sera restreint les droits des conjoints de français (moins bien traités que ceux des autres européens qui ne sont soumis qu'aux dispositions européennes de l'espace Schengen), des résidents de longue date (suppression de la loi des 10 ans, « prime à l'irrégularité »), de leur famille (durcissement des conditions de ressources et de logement pour le regroupement familial et nécessité de justifier de son « intégration républicaine », dont la connaissance de la langue et avis du maire !). Ils en ont embauché combien de keufs pour faire tout ça à la fois ?

La circulaire sur les « Conditions de l'interpellation d'un étranger en situation irrégulière, garde à vue de l'étranger, réponses pénales ».

voir aussi
Uni(e)s contre une immigration jetable : http://www.contreimmigrationjetable.org/
Gisti : http://www.gisti.org/

Sur les foyers :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Foyer_de_travailleurs_migrants
http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=18556

anonyme article:55574
le samedi 25 mars 2006 à 02h15

http://paris.indymedia.org/article.php3?id_article=55574
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Et pendant ce temps, les rafles continuent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pendant ce temps là, chez Daedryemer...
» Pendant ce temps, à Toulouse
» "C'est nous qui passons pendant ce temps là" [Kant]
» et pendant ce temps-là ...
» Et pendant ce temps chez Mercedes...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Société :: Immigration et droit d'asile-
Sauter vers: