AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Gouvernements à la dérive

Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

MessageSujet: Gouvernements à la dérive   Jeu 20 Avr à 23:26

Citation :

Gouvernements à la dérive

De zerboubou

Chaque matin j’ouvre le journal et chaque matin c’est avec effroi que je constate qu’ "ils" ont encore inventé une nouvelle catastrophe, une nouvelle loi, un nouveau contrat de travail pour nous faire régresser et nous faire psychoter. Nous avions des droits et ils sont peu à peu en train de nous les retirer.

Ils cherchent à nous contrôler par la peur et la crainte s’appuyant sur leurs propagandes. Ils rejettent la faute sur les peuples dérangeant dont autre fois ils avaient pourtant bien besoin. Comment voulez vous qu’on acquiesce, qu’on s’intéresse qu’on vous élise ? Pourquoi voulez vous qu’on vous respecte.

Vous avez notre vie, notre nation entre les mains et vous abusez de votre pouvoir pour nous manipuler et détruire tout ce que nous construisons. Vous utilisez même la science maintenant à des fins politiques peu recommandables...

Malheureusement grâce à vos brillantes mesures et manipulations effectivement vous avez réussis à nous dégoûter à nous désintéresser de la politique. Comme l’a démontré brillamment Tocqueville.

Effectivement ce désintéressement ne date pas d’hier. Vous nous poussez à l’individualisme néfaste, à ne plus voir notre voisin de pallier se faire cambrioler ou nos filles se faire violer dans le train. En réponse à cela vous voulez nous surveiller, installer des caméras pour nous « fliquer » et le respect de la liberté dans tout cela qu’en faites vous ? Vous prenez tous les problèmes de travers à croire que vous êtes devenus aussi aveugles que nous et que comme nous vous ne savez plus quoi faire pour nous sortir de cette merde. On m’a appris dans vos brillantes institutions de l’éducation nationale que vous êtes censés nous représenter et prendre de « bonnes » décisions tout en essayant de représenter la masse populaire.

Vous nous poussez par la façon dont vous nous gouverner à devenir des égoïstes par cette quête du plus fort, de l’ambition, de celui qui arrivera à être toujours « plus » que le voisin. Effectivement maintenant l’Homme n’a plus rien sans rien mais où est notre humanité dans tout cela ? On pensait l’avoir retrouver après toutes les horreurs du XXe siècle mais en réalité vous l’avez encore une fois engloutie. Maintenant pour remplacer cette humanité perdue, cette civilité égarée dans la quête du pouvoir auxquelles vous-même vous ne croyez plus vous nous surveillez. Nous ne pouvons plus faire un pas dans notre belle capitale, dans nos trains de banlieue sans se retrouver face à un de vos « sbires » qui nous regarde de travers. Cela m’amène à me poser la question suivante : sommes nous si loin des régimes totalitaires ? La liberté a-t-elle encore une vraie raison de vivre ? La démocratie n’est elle pas salement entachée par vos actions ? Vous faîtes de nous une horde primitive où la violence explose ; il ne nous reste plus que ce moyen d’expression.

Et encore le message qu’elle véhicule vous ne l’entendez même plus ou bien vous ne voulez plus l’entendre ! Vous savez messieurs vous qui vous servez de manière abusive de la science cette violence n’est pas à condamner ou à faire taire mais elle cache un véritable malaise, une vraie souffrance psychique et vous devriez sortir plus souvent de vos bureaux et de vos dîners politiques pour venir l’écouter et la comprendre ! Dans ce malaise qu’exprime notre société, face à cette violence primitive l’hypocrisie et l’individualisme s’accroîent ! Vous qui êtes censés nous représenter vous nous laissez à la dérive et je dirais même plus vous nous poussez vers celle ci. Nous avons des outils merveilleux à notre disposition mais vous nous laissez les utiliser de manière abusive. Comment se fait il qu’on mette le feu aux poudres sans raison ? Par pure provocation ? Comment nos appels parfois désespérés peuvent ils rester sans réponse ?

Tout ça pourquoi Messieurs ? Pour que vous ne perdiez pas trop de points dans les sondages ? Pour que vous ne perdiez pas la face ? Pour qu’on ne puisse pas vous reprochez de n’avoir rien fait ? Nous sommes actuellement en situation de crise mais ce n’est pas une raison pour faire n’importe quoi ! Car tous ces propos mal sains, toutes ces lois sont bel et bien là et resterons graver dans notre mémoire collective. Comment voulez vous que notre belle République soit fraternelle alors que vous nous dîtes devant des millions de spectateurs qu’il faut nettoyer au karcher (comme on l’a déjà fait au début du siècle au gaz) certaines parties de nos belle villes. Vous ne sériez pas en train de répondre à la violence par la violence ? Vous êtes surtout dans la négation de vous-même car permettez moi de vous rappeler que l’Autre (aussi différent soit il) fait partie intégrante de notre personnalité. En effet nous sommes tous nous même et son opposé réunis. Nous sommes tous ambivalents et quelque peu dissociés. Dans votre cas en vous battant contre l’altérité vous vous battez aussi contre vous-même.

Comment de ce fait arrivez vous à vous regarder dans une glace le matin ? La pire c’est qu’il n’y en a pas un pour rattraper l’autre Messieurs. Vous vous relayez dans les émissions de télévision ; vous nous inventez des mesures aussi aberrantes les unes que les autres. Est-ce la soif de pouvoir qui vous fait déraisonner de la sorte ? Est-ce le déni de notre réalité ? Vivez vous sur une autre planète ? Ici la France appelle le gouvernement ! Non seulement vous nous poussez à l’individualisme nous faisant oublier notre vraie nationalité : l’humanité selon HG Wells mais en plus vous nous faites rentrer dans des cases dès la maternelle niant ainsi notre intégrité et nos potentialités. Oui nous deviendrons finalement de bons produits du gouvernement, formaté dès les cours de récréation dans le Meilleur des mondes.

Mais non ! Nous ne vous laisserons pas faire de nous des robots. Gouvernements à la dérive implique qu’il faut réagir.

De : zerboubou
lundi 13 mars 2006

http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=24177
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Gouvernements à la dérive
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» calage dérive
» [Tapply, William G.] Dérive sanglante
» [Soumy, Jean-Guy] Rendez-vous sur l'autre rive
» Assemblage tube / dérive
» barrage de la rive

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Parlons-en ... actualité et dossiers de fond :: Général :: Sujets de fond-
Sauter vers: