AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 NON au réacteur nucléaire EPR - Boycottez Siemens !

Aller en bas 
AuteurMessage
FleurOccitane
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 5959
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/04/2005

MessageSujet: NON au réacteur nucléaire EPR - Boycottez Siemens !   Mar 18 Avr à 14:02

Citation :

NON au réacteur nucléaire EPR - Boycottez Siemens !
Tous à Cherbourg ! Auf nach Cherbourg !


„20 ans après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, Siemens n’a toujours pas tiré de conclusions. Nous n’avons pas besoins de nouvelles centrales nucléaires en Europe, au contraire, il faut développer les énergie renouvelables", a expliqué Hanna, une militante de Robin Wood. Tandis que Cécile, sa camarade du Réseau Sortir du Nucléaire déclarait : „le lobby nucléaire fait des affaires dans le monde entier, la radioactivité ne connaît pas de frontières, c’est pourquoi notre résistance doit dépasser les frontières."
A travers cette action il s’agissait aussi d’attirer l’attention sur la grande manifestation internationale contre l’EPR qui aura lieu à Cherbourg le 15 avril prochain.

Escalade militante sous la neige



Les activistes sont montés -malgré les tourbillons de neige incessants- sur le toit de l’entrée du quartier général de Siemens à Hambourg pour y tendre une banderole sur laquelle était inscrit „STOPP EPR - SIEMENS BOYCOTT". Des fûts peints du trèfle radioactif ont été disposés devant l’entrée pendant que deux autres activistes ont escaladé des poteaux électriques et ont tenté de suspendre une autre banderole sur laquelle était écrit « Für unser Recht auf Leben ! Abschalten statt Atome spalten » « Pour notre droit à la vie ! Arrêter les centrales au lieu de séparer les atomes ». L’escalade des poteaux s’est cependant révélée très difficile à cause de la météo exécrable et du poids de la banderole à suspendre (environ 15 kg). De plus la police arrivée sur les lieux au bout de quelques minutes, a empêché le bon déroulement de l’action en saisissant du matériel.

Le toit de l’entrée était lui aussi extrêmement glissant, si bien qu’il était difficile de tenir debout dans se laisser emporter par le vent. La police a demandé aux militantEs de descendre, mais personne n’y a prêté attention. Il a même fallu lui faire un cours de droit et lui expliquer que la manifestation n’était certes pas déclarée, mais tant qu’elle n’était pas dissoute, elle était légale.

Faire passer le message

Le télévision locale et une agence de presse avaient fait le déplacement. Au bout d’une heure et demi, les militantEs sont redescenduEs de leurs perchoirs respectifs. La police a procédé à un contrôle d’identité. Si SIEMENS porte plainte, il leur sera reproché violation de propriété privée. Le groupe tire cependant un bilan très positif de l’action. Le message est passé et SIEMENS, semble sérieusement agacé par cette petite action. Lars Kläschen, le porte parole de SIEMENS a en effet tenté de démentir les affirmations des militantEs face à la presse : « Depuis déjà quelques années, nous ne participons plus directement aux affaires dans le domaine du nucléaire. » L’entreprise fait des affaires dans le nucléaire, puisqu’elle détient par exemple 1/3 des parts du capital consortium AREVA NP (Nuclear Product) ex Famatome ANP. Mais sachant que l’opinion publique est hostile au nucléaire, elle tente de cacher ses activités pour protéger son image... et ses affaires.

Il ne reste plus qu’a continuer de faire passer le message : « NEIN zum EPR ! Auf nach Cherbourg ! Sie kommen nicht durch ! » « NON à l’EPR ! Tous à Cherboug ! Ils ne passeront pas ! »

Non au réacteur EPR - Boycottez Siemens ! [1]

En France, à Flamanville (Normandie) est prévue la construction d’un réacteur de type EPR (European Pressurized Reactor).
L’EPR est un projet franco-allemand auquel participe l’entreprise allemande SIEMENS.

SIEMENS et AREVA font des affaires au-delà des frontières

Le réacteur dont le coût est estimé à 3 milliards d’Euros n’est pas plus sûr que d’autres réacteurs à eau pressurisée. De plus, la production de déchets nucléaires continue et il n’y a pas de solution à ce problème.

Le lobby nucléaire espère quand même le renaissance du nucléaire. La France n’a pas besoin d’un nouveau réacteur car les exportations d’électricité correspondent déjà à la production de 11 réacteurs. Le constructeur franco-allemand AREVA NP (AREVA et SIEMENS) veut vendre l’EPR à d’autres pays.

Nucléaire = zone de non droit

Le gouvernement français veut s’imposer avec un semblant de démocratie et à coup de Secret Défense. Face aux critiques des associations antinucléaires sur la sécurité des installations nucléaires, on nous renvoie au Secret Défense. Quiconque veut informer la population enfreint ainsi automatiquement de Secret Défense.

Ils ne passeront pas - Sie kommen nicht durch !

Si le lobby atomique fait des affaire au-delà des frontières, notre résistance doit aussi dépasser les frontières.

Il est encore temps de résister ! L’EPR n’est pas prêt d’être construit.

Plutôt actif que radioactifs

Notre réponse est „Boycott de Siemens" et „ Tous à Cherbourg" pour la grande manif contre l’EPR le 15 avril 2006.

Des militants de la région se joignent à la résistance et font le voyage ensemble à Pâques.

Infos sur le bus :
- www.castor.de
- www.stop-epr.org

[1] le tract diffusé sur place


Source/auteur : Action franco-allemande à Hambourg (Nord de l’Allgne)
Mis en ligne le dimanche 12 mars 2006, par querstellerin

http://www.hns-info.net/article.php3?id_article=7924
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
NON au réacteur nucléaire EPR - Boycottez Siemens !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Masse d'une chaudière nucléaire embarquée k-15
» Le nucléaire
» Chaîne humaine contre le nucléaire
» Le nucléaire... est'il l'avenir de l'homme?
» [Daph Nobody] L'enfant nucléaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discutaction :: Boycotts-
Sauter vers: